Quantico : 4 questions à Priyanka Chopra

A l’occasion de la diffusion française de Quantico sur M6 le mardi 12 juillet, l’actrice Priyanka Chopra s’est prêtée au jeu des questions/réponses devant un parterre de journalistes et bloggeurs TV.  Voici ce qu’elle a confié à Just About TV.

La série s’est terminée il y a un mois aux Etats-Unis et la voici déjà en France ! Comment expliquez-vous un tel succès international ?
Déjà, je ne m’attendais pas à un tel succès aux Etats-Unis ! Je suis ravie de la réussite du show car généralement, ça prend des années pour qu’une série connaisse un succès à l’international. Je dirais qu’il y a deux raisons. Premièrement, c’est un très bon show et il ne se limite pas uniquement aux Etats-Unis mais il est international et très diversifié. Les sujets évoqués touchent le monde entier et pas seulement le terrorisme -bien que le terrorisme concerne le monde entier. Deuxièmement, c’est parce qu’il y a différents types de personnes représentés. Par exemple, il y a un mormon; pendant toute la saison on évoque le sujet israélo-palestinien (à travers le personnage de Simon, ndlr); il y a une femme voilée qui est agent du FBI et qui veut protéger l’Amérique; il y a une indienne qui se fait piéger pour terrorisme et non pour faire ce que le public attend d’une actrice bollywoodienne, à savoir faire la danse du ventre -ce qui est réducteur car dans les films indiens, on fait tellement plus que ça ! Nous sommes des artistes, notre langage s’exprime à travers la musique parce que notre culture est comme ça, mais je voulais être celle qui casse les stéréotypes. C’était une de mes conditions auprès de ABC (la chaîne américaine qui diffuse le show, ndlr), je ne voulais pas faire une série qui enfermerait moi ou n’importe quel indien dans un cliché de ce qu’on est supposé être. Je voulais être choisie parce que je méritais le rôle. Je voulais tenir le rôle principal d’une série parce que je tiens les rôles principaux dans les films indiens et je voulais être sûre que ça continue pour mes futurs projets. Je ne voulais vraiment pas faire de compromis là-dessus et ils ont vraiment respecté ma demande.
Pour résumer, je pense la raison principale du succès est la diversité, mais pas la diversité en termes de différence entre les gens mais une diversité de pensées. Comme par exemple, au tout début du show, et ça revient plus loin dans la série, à travers une des mes répliques, lorsque quelqu’un demande à mon personnage “pourquoi penses-tu que c’est toi que le terroriste a choisi de piéger ?”, je lui réponds “parce qu’en Amérique, c’est facile de piéger ceux qui ont la peau mate” et c’est une réplique pertinente car ça touche le monde entier. Qu’importe le point de vue, cette série soulève plusieurs débats mais pas un débat qui dicte qui a raison et qui a tort, non, elle ne vous dit pas ça, elle ne juge pas, elle donne simplement divers points de vue de différentes personnes. Donc voilà en premier pourquoi je pense que c’est un succès mondial. Et deuxièmement, je pense que c’est la mixité. Par rapport à là où mes films ont été tournés, les pays où nous sommes amenés à tourner dans les films indiens (car on ne se limite pas seulement à l’Inde, nos films font le tour du monde puisqu’on les présente en Allemagne, en France, au Canada ou aux Etats-Unis), je pense qu’il y avait une certaine curiosité de ce que je pouvais faire dans une série américaine et les gens ont dû se dire “très bien, achetons la série et on verra bien ce qu’elle est capable de faire”. Mais je suis surtout très heureuse que le public ait apprécié la série et qu’il continue encore à l’apprécier aujourd’hui.

Connaissiez-vous l’identité du vrai terroriste avant de commencer à jouer dans la série ?
Pas du tout ! On a tous découvert son identité lors de l’épisode 21 et je pense que les scénaristes ont dû se décider un ou deux épisodes juste avant. Parce qu’on était supposés tourner seulement 13 épisodes et non 22, donc il a fallu rajouter des intrigues. Mais ils ont fait un travail épatant parce que la série tient vraiment la route !

Effectivement, la première saison n’était censée comporter que 13 épisodes, puis 19. Au final, il y en aura eu 22. L’intrigue a-t-elle été récrite en fonction des 9 épisodes ajoutés ?
Ce serait plus une question pour les scénaristes que pour moi. Pour ma part, je ne connaissais le contenu d’un épisode que deux épisodes avant. Je ne sais pas si l’intrigue a vraiment changé et si c’est le cas, quel pourcentage a été réécrit mais je suis quasiment certaine que ça a été remanié car plus la série avançait, plus les gens donnaient leur avis sur les personnages; qui ils aimaient, qui ils n’aimaient pas. La télévision est très instinctive et c’est quelque chose que j’ignorais car je n’avais fait que des films. Quand on reçoit un script de film, on sait quand ça commence et on sait quand ça finit, mais la télévision, c’est très “vivant” vous voyez ? Les épisodes sont écrits pendant que vous êtes en train de finir d’en tourner un, c’est un processus très effrayant, surtout pour quelqu’un qui n’avait jamais fait de télévision auparavant.

Donc vous n’aviez aucune idée de l’évolution de votre personnage pendant le tournage de la saison ?
Non, je ne sais pas du tout si la storyline d’Alex a changé ou pas. Je n’en ai aucune idée. Je ne sais pas si ce qui a été gardé est la storyline initiale ou si elle a changé en cours de route.

 

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.