Interview d’Alexander Calvert lors de la DarkLight Con 3 de People Convention

L’équipe de Just About TV a eu l’opportunité de rencontrer Alexander Calvert à la convention DarkLight Convention 3 de People Convention qui a eu lieu les 27 et 28 avril derniers à Paris. En effet, l’acteur était invité à l’événement Supernatural aux côtés de dix autres acteurs de la série.

Le public vous a découvert dans Arrow. Comment était-ce de travailler dans une série de super-héros ?
La série est vraiment basée sur l’action et les cascades donc ce qui était vraiment super fun pour moi en jouant Anarky c’était de pouvoir faire les scènes de bagarre. Ils avaient vraiment de longues préparations. Et parfois t’as une scène de bagarre de deux minutes. Alors filmer ce genre de scènes c’était vraiment super. Travailler avec ce cast et cette équipe du département des cascades… J’avais un maquillage prothésiste, c’était tout un process mais ça rendait vraiment, vraiment bien. Je me suis vraiment éclaté, j’aurais aimé être dans plus d’épisodes.

Étiez-vous familier de l’univers des super-héros et spécialement d’Anarky qui est un méchant dans Batman ?
Je connaissais Batman mais ce que j’aime à propos d’Anarky c’est que c’est un personnage plutôt méconnu. Pas mal de gens, de fans, ne savent quasiment rien de lui alors j’ai adoré lire les vieux comics avec Anarky. Il a ce côté presque Joker, une force discontinue qui veut lancer une révolution et je trouve ça très cool. Ça n’a pas trop marché dans la série mais je connaissais l’univers de Batman et des super-héros. Vous savez, tout le monde aime le Joker et Bane et voit en eux des méchants géniaux et des types sombres. J’étais juste excité à l’idée d’avoir un peu de ça.

A propos de Supernatural, c’est un show très populaire qui a une énorme fanbase. Votre personnage arrive dans la saison 13 mais les fans l’aiment et c’est maintenant un de leurs préférés. Comment expliquez-vous ça ?
Je ne peux pas. Je suis actuellement en France grâce à ce show, donc c’est merveilleux. On ne sait jamais vraiment si les gens vont répondre au personnage ou pas et j’ai été ravi que les gens aient accueilli Jack dans leurs vies parce que la série existe depuis longtemps et il y a eu tellement de personnages que avoir juste la moitié des fans qui s’intéressent à lui c’est déjà super spécial.

Aviez-vous déjà regardé la série avant d’en faire partie?
Je n’avais jamais vu la série avant de commencer à travailler dessus mais en étant de Vancouver je voyais toujours les pancartes qui indiquaient les lieux et moments de tournage et c’était super cool parce une partie de mes potes avait déjà bossé sur le show. Et je connaissais la série aussi parce qu’elle existe depuis longtemps et que le cast et l’équipe ont une excellente réputation en ville. C’est un super lieu de travail donc j’étais super excité que tout ça se réunisse en ma faveur.

Jack est un personnage complexe, à moitié humain. Est ce que c’était difficile pour vous de l’interpréter ?
Un peu. Mais en même temps j’ai tellement de choses qui me relient à Jack. Ce qu’il ressent à propos de la famille et du fait de ne pas avoir vraiment de place, c’est des choses qui me sont très naturelles. Donc il y avait des jours plus difficiles que d’autres mais la plupart du temps je trouvais que c’était plutôt facile de me mettre dans la peau de Jack.

La saison 14 a été dure avec lui.
(Rires) Dure avec les fans aussi je pense.
Vous pensez que la perte de son humanité était inévitable ?
Les trucs sympas durent pas longtemps dans Supernatural. Les gens ne restent pas bons tout le temps. Donc je suppose que je savais que les choses allaient être de pire en pire pour Jack évidemment. Je ne sais pas si c’était inévitable. Dans le final de la saison 14, on voit qu’il a complètement perdu son âme et que c’est une cause perdue. Je ne sais pas s’il peut trouver une rédemption mais il a reconnu dans ces derniers moments de vie qu’il y avait quelque chose qui clochait chez lui et qu’il a clairement fait n’importe quoi d’une façon totalement tragique.

Aimeriez-vous explorer un peu plus une part de votre personnage dans la dernière saison ?
J’aime la façon qu’il a de garder Lucifer près de lui et comment ça a pesé lourd sur Jack et sa façon de se sentir émotionnellement parlant. Donc pour moi, si je pouvais explorer un peu plus cette relation Lucifer-Jack, je pense que ce serait très intéressant… Pour mois en tous cas…

Est-ce que c’était facile pour vous d’intégrer une équipe qui travaille depuis si longtemps ensemble ?
L’équipe et le cast sont très gentils. C’est vraiment un endroit où il est facile de travailler vous savez. Vous vous pointez et les gens sont amicaux et gentils, ça rends vraiment le fait de travailler avec eux 10 mois par an très facile. Tout le monde est adorable.

Avez-vous des futurs projets après Supernatural dont vous pouvez parler ?
Pas dont je puisse parler non. Il y a un paquet de trucs sur lesquels j’ai bossé. Mais c’est trop tôt. En plus j’ai besoin de filmer la prochaine saison. J’ai encore un an de boulot devant moi (rires).


Retrouvez également les interviews de Felicia Day, Briana Buckmaster et Sebastian Roché. Prochainement, découvrez celles de Richard Speight Jr., Adam Fergus et David Haydn Jones.

Moody

Moody

Grumpy. Sérivore. Pop Addict.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.