Entrevue avec Josh Segarra lors de la Super Heroes Con IV de People Convention

Lors de la convention Super Heroes Con IV de People Convention, qui était la dernière édition de cet événement et qui était dédié aux séries du Arrowverse, nous avons pu nous entretenir avec l’acteur Josh Segarra, qui prête ses traits à Adrian Chase, alias Prometheus, dans Arrow. Découvrez notre interview dès maintenant.

À l’image de Deathstroke, Adrian Chase est le seul à mettre Oliver dans une situation d’échec. C’est pourquoi, pour beaucoup de fans, Prometheus est le meilleur méchant d’Arrow. Qu’en pensez-vous ?
Les gens pensent vraiment ça ? Je vais vous dire ce que j’en pense. J’en pense que Deathstroke est MON méchant préféré, j’adore tout simplement le personnage. J’ai grandi en regardant Deathstroke sous différentes formes. Mais honnêtement, j’aime jouer Chase, la mission était claire avec lui, il avait un objectif, celui de briser Green Arrow, de ruiner sa vie. Vous savez, c’est toujours quelque chose de marrant à jouer. Je suis vraiment très flatté que les gens pensent que Prometheus est un des meilleurs méchants, c’est vraiment cool.

Adrian était mentalement instable. Beaucoup d’acteurs pensent que, pour mieux s’imprégner de son personnage, ils doivent le comprendre, aussi tordu qu’il soit. Comprenez-vous Adrian ? Ou vous êtes-vous préparé à le jouer ?
Il faut comprendre un personnage pour l’interpréter et, pour moi, vous êtes une partie du personnage que vous jouez, il prend une partie de vous et vous devez l’endosser, et même plus que l’endosser, le créer. Donc oui, vous devez le comprendre, tout comme il faut se comprendre soi-même. Un personnage est juste un personnage, mais c’est toujours vous dedans. C’est intéressant d’explorer ce que ça fait d’être… vous savez, un psychopathe. Et en tant qu’acteur, c’est quelque chose de plutôt cool à jouer, à comprendre, il est si passionné par sa mission qu’il est impitoyable. Alors, jouer un personnage aussi impitoyable est plutôt cool.

Qu’est-ce que vous avez aimé à propos d’Adrian Chase qui vous a amené à auditionner pour le rôle ?
Huuum… (Réfléchit longuement) J’ai aimé que l’audition soit sur deux scènes. En fait, je ne savais pas pour quel rôle j’allais auditionner. On m’a juste dit « Hey, voilà la série, c’est Arrow, et voici la scène que tu vas devoir faire ». Je devais obtenir des informations lors d’une interrogation et être vraiment intimidant.

Quelle est la scène que vous avez préféré tourner ?
J’avais une scène avec Paul Blackthorn et Rick Gonzalez, Lance et Wild Dog, c’est l’épisode 16 de la saison 5, c’était juste après que tout le monde sache qui j’étais, mais personne ne faisait rien car j’avais mis tout le monde en échec. Et l’ascenseur s’ouvre et Paul et Rick arrive et je suis genre « Qu’est-ce que vous faites là ? », je souris tellement, c’est jouissif et cet épisode était tellement amusant à tourner.

Vous étiez acteur principal dans The Electric Company qui est une comédie pour enfants. Quelles sont les différences entre tourner ce genre de comédie et des drames sérieux ?
Bonne question ! Les comédies, c’est de la musique, les comédies sont du rythme. C’est amusant pour nous car elles sont un certain rythme. Donc les comédies doivent avoir une certaine lumière, vous devez toujours être prêt, vous devez toujours l’approcher comme si c’était un drame, vous devez toujours être connecté à tout, mais vous devez aussi comprendre le rythme. Et peu importe si c’est un mauvais jour, tu te sens bien. Les drames c’est différent au travail, vous avez besoin d’être présent, d’être connecté, mais vous n’avez pas besoin d’écouter le rythme, vous essayez juste de jouer un moment aussi honnêtement que possible, et parfois ça fait mal, parfois c’est frustrant, et vous savez ce que ça fait dans la vie réelle. Le process n’est pas vraiment le même. Mais je suis accroc aux deux.

Avez-vous de futurs projets dont vous pouvez nous parler ?
Oui, je suis dans The Other Two, qui est diffusée sur Comedy Central aux États-Unis, je ne sais pas où ça sera diffusé ici.

Xanda

Xanda

Passionnée par mille et une choses, je suis une accro aux séries depuis que je suis tombée devant Veronica Mars et Newport Beach à mon adolescence. Les drames sont indubitablement mon genre de série préféré, même si je regarde aussi des comédies et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.