[Calendrier de l’avent – Jour 15] Interview exclusive avec Emma Caulfield Ford lors de la Buffy 3 de CloudsCon !

Le mois de décembre est là et notre calendrier de l’avent également ! Pour ce onzième jour, nous vous proposons une interview exclusive avec Emma Caulfield Ford, alias Anya dans Buffy contre les vampires ! L’interview a été réalisée dans le cadre de l’événement Buffy 3 : Once More With Feelings de Clouds Con en octobre dernier.

Faisons un retour dans le passé. Vous avez joué dans Beverly Hills en 1995. Quels souvenirs gardez-vous de cette expérience ? 
C’était il y a si longtemps, mon dieu ! J’ai de très bon souvenirs avec Luke Perry et Jason… Il y avait beaucoup d’amour et c’est tout ce que je garde.

Par la suite vous avez interprété Anya dans Buffy. Vous êtes arrivée en saison 3. Est-ce que ça a été difficile d’intégrer un casting qui se connaissait déjà depuis plusieurs années ? 
Non je n’ai pas trouvé que c’était nécessairement difficile… J’étais une fan de la série. Donc j’étais très excitée à l’idée de rejoindre la série. Ce n’était pas difficile c’était étrange plutôt. Je ne pensais pas me retrouver dans quelque chose comme ça. Donc oui plutôt bizarre vu de l’autre côté.

Votre personne ne devais pas rester aussi longtemps dans la série…
Je ne devais faire qu’un épisode oui !

Finalement Anya est devenu plus importante, est-ce que ça vous a surprise ? 
Oui, bien sûr ! Quand on m’a demandé de revenir, j’ai vraiment été heureuse. En tant qu’actrice c’est déjà super de savoir qu’on va pouvoir retravailler, mais en plus savoir qu’on va retrouver un personnage et une équipe que l’on apprécie c’est encore mieux.

Anya a une personnalité assez complexe. C’était intéressant pour vous de jouer un personnage comme elle ?
Oh bien sûr ! C’était super drôle, et bizarre… Vulnérable ? Elle est un peu étrange cette fille, donc oui c’était vraiment bien. Au bout d’un moment j’ai fini par me sentir bien dans sa peau, j’ai été plus à l’aise, c’est devenu plus simple. Mais ça a été un challenge tout de même.

Vous avez pris part à l’épisode musical. Est-ce que vous aimez chanter ? 
Oh non ! (rires)

Vous avez aimé joué dans cet épisode tout de même ? 
Oui, quand même. J’aime la musique, c’est une passion, mais pas le chant (rires) !

Vous avez créé Bandwagon, série dans laquelle vous interprétez une version fictive de vous-même. Quelles difficultés avez-vous rencontrés dans ce projet ?
Et bien initialement quand j’étais en train de le faire, ce type de genre n’était pas tellement démocratisé. Les gens autour de moi étaient un peu inquiets… Des agents, des producteurs, enfin tu vois. Ils m’ont dit « Tu passes vraiment pour une connasse, t’es sûre que les gens vont comprendre ? », et pour moi c’était tout l’intérêt. C’est une connasse ! Je ne fais que mon boulot, c’est une blague, c’est une satire donc bon… Donc pour moi c’était à la fois frustrant et glorifiant, parce que ça montrait que je faisais bien mon boulot.

Après Buffy vous avez joué dans plusieurs séries… Life Unexpected, Once Upon A Time… Ce sont des séries assez différentes, est-ce que vous avez un genre favori ? 
Hum, je trouve qu’elles se ressemblent quand même beaucoup. Dans le genre fantastique, je pense que c’est la même famille. C’est assez accidentel, j’ai pas de vraie préférence, pour la science-fiction ou autre… Ou alors c’est subconscient. Peut-être aussi que dès que t’en fait une le monde pense que tu passe bien dans tel genre et du coup tu restes bloqué là dessus.

Vous avez prêté votre voix deux fois à des personnages animés. Pouvez-vous nous parler un peu plus du processus ? 
Mon dieu, j’aimerais qu’il y en ait un (rires) ! J’ai l’impression que c’est très libre, on est dans cette salle et après c’est 3, 2, 1, dis ta réplique ! Puis essaie comme-ci ou comme-ça. Je trouve ça assez facile. Quelqu’un de bien plus intelligent que moi m’a dit un jour que c’était une farce que le doublage soit difficile. Ça peut être un challenge, mais ce n’est pas dur en soit. C’est comme tout tu vois ! Mais le processus en soi n’est pas dur. Pour moi n’importe quel job que tu peux faire en pyjama tu peux pas dire que c’est un travail dur. A part si tu es maman. Être maman en pyjama c’est dur. Mais oui j’ai aimé l’expérience. Avoir un réalisateur qui te permet d’explorer ta voix c’est unique. Je ne pense pas être une pro, il y a des gens qui font vraiment que ça de leur vie…

Avez-vous des projets dont vous pouvez parler ? 
Je commence effectivement quelque chose dans deux jours mais je ne peux pas en parler… Pas du tout, je ne peux rien dire, mise à part que c’est génial ! C’est un gros projet, désolée…

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.