Récit d’une journée passée au Comic Con Brussels

C’est dans la capitale belge, comme son nom l’indique, qu’avait lieu le Comic Con Brussels les 10 & 11 février derniers. Comme tout Comic Con, il s’agit d’un salon dédié à l’univers des comics, animes japonais, YouTubeurs, cosplays, mangas, jeux vidéo, science-fiction ou encore fantasy.

Parmi les acteurs invités, étaient présents : Dean Cain (Lois & Clark : Les nouvelles aventures de Superman), Nichelle Nichols (franchise Star Trek), Pom Klementieff (saga Avengers), John Rhys-Davies (trilogie du Seigneur des Anneaux), Richard Brake et Miltos Yerolemou (Game of Thrones), Stanislav Ianevski (saga Harry Potter), Jason David Frank (franchise Power Rangers), Anthony Daniels et Jeremy Bulloch (saga Star Wars).

Nous avons passé notre samedi sur place afin de pouvoir vous parler de ce salon assez méconnu des français. Récit d’une journée passée au Comic Con Brussels.

 

  • La matinée : 10h-14h

Alors que le salon ouvre ses portes à 10h, nous avons pris le risque de nous y rendre en voiture, quitte à perdre du temps pour trouver un endroit où se garer. Quelle n’est pas notre surprise lorsque nous arrivons sur place et découvrons une organisation millimétrée pour tous les visiteurs venus en voiture ! A peine quelques minutes d’attente, malgré des centaines de véhicules, et nous voici placés sur le parking extérieur par des membres du staff. Une fois garé, direction l’entrée du salon où l’on découvre une impressionnante file de visiteurs, s’étalant sur 300 mètres. Et à nouveau, grand étonnement de notre part puisque cette file s’avère fluide et seules quelques petites minutes se sont écoulées avant notre entrée dans le salon ! Après avoir récupéré notre passe-droit, nous voici donc arrivés à l’intérieur et premier constat : l’endroit est spacieux, convivial et lumineux. En effet, cet ancien site industriel bruxellois se prête parfaitement à l’occasion. Chaque espace est délimité par un encart portant son nom (Guests, Geek Market, Dealers Labyrinth, etc.) et le tout est haut sous plafond, rendant le salon agréable.

Sur l’Atom Stage, c’est à dire la scène principale, est prévue à 10h une démonstration de combat au sabre laser pour les amateurs de Star Wars, suivie dès 11h du premier panel du week-end : Dean Cain. Une petite foule se presse devant la scène afin d’assister à la conférence et pouvoir éventuellement poser des questions à l’acteur. Cependant, nous constatons qu’aucune place assise n’est prévue… Petit bémol donc, puisqu’il n’est pas très plaisant d’assister à un panel d’une trentaine de minutes debout… Toutefois, l’acteur se livre volontiers à toutes les questions du public et nous fait vite oublier notre inconfort. Son Q&A sera suivi dès midi par celui d’une autre personnalité appréciée des fans : Nichelle Nichols, qui incarne l’emblématique Uhara dans la franchise Star Trek. A noter que les salons belges ne proposent pas de traducteur, ce qui peut être un bonus lorsque l’on est bilingue mais un malus pour les personnes ne comprenant pas l’anglais. L’Atom Stage est par la suite consacrée au monde du cosplay : tout d’abord avec une photo de groupe des cosplayers présents sur le salon puis avec un panel de Yaya Han, cosplayeuse internationale professionnelle.

Du côté des photoshoots en cette matinée, se sont enchaînés depuis 10h30 ceux de Miltos Yerolemou, Yaya Han, Pom Klementieff, John Rhys-Davies, Stanislas Yanevski et Anthony Daniels. A noter que dans l’espace Guests, le studio consacré aux photoshoots était à l’écart, permettant plus de fluidité et d’intimité. A savoir que lorsque les acteurs n’étaient pas en panel ni en photoshoots, ils étaient présents à l’espace dédié aux séances d’autographes et certains tels que Dean Cain ou Anthony Daniels ont passé leur journée entière à signer des dédicaces pour leurs fans. Avant d’enchaîner sur le programme de l’après-midi, il est temps pour nous d’aller déjeuner et nous découvrons qu’un espace repas a été installé, à l’écart des autres espaces du salon. Stands de restauration rapide et tables composent le “Nomnomnom” comme il a été humoristiquement nommé et il est agréable de pouvoir se poser un peu, après avoir déambulé dans le salon à la découverte du Geek Market et du Dealers Labyrinth.

 

  • L’après-midi : 14h-19h

Une fois notre pause déjeuner terminée, direction les autographes puisque côté Atom Stage, aucun panel d’acteur n’est prévu avant 16h, la scène étant réservée pour un concours de cosplay. Beaucoup d’attente pour Dean Cain ou Anthony Daniels qui ne manquent pas de consacrer du temps aux personnes venues les rencontrer, tout comme John Rhys-Davies et Stanislav Yanevski, rôdés aux salons et comic cons. Plus de réserve du côté de Pom Klementieff qui ne semble pas très à l’aise dans l’exercice et attention spéciale à Nichelle Nichols, qui se déplace difficilement en raison de son âge mais qui a répondu présente. Lors de notre attente dans le hall réservé aux guests, nous voyons alors un espace réservé au combat de sabres lasers ou encore défiler une parade de cosplayers Star Wars, plus vrais que nature ! En parallèle, les photoshoots débutent avec un planning chargé dès 14h30 : Jason David Frank, Bernard Minet, Dean Cain, Nichelle Nichols, Jeremy Bulloch et Richard Brake. Quand les acteurs ne posent pas, ils retournent à leurs stands d’autographes.

Il est alors l’heure pour nous de partir en séance photo improvisée et nous constatons, comme pour les autographes, que chaque file est bien délimitée pour chacun des guests et qu’il est possible d’acheter directement ses photoshoots devant le studio ou au point info du salon. Une fois prêt à poser sous les flashs, nous découvrons un photographe et un membre du staff à l’ordinateur élégamment vêtus d’un costume bleu, sorte d’uniforme de rigueur. Au moment de réaliser la photo, surprise : nous avons un retour sur écran du rendu de celle-ci et pouvons choisir si celle-ci nous convient ou si on souhaite la recommencer ! Du jamais-vu pour le moment dans les événements couverts par la rédac’ et nous sommes bluffés ! De plus, nous récupérons aussitôt notre photo imprimée dans une enveloppe du Comic Con Brussels des mains du membre du staff derrière l’ordinateur. Si l’on voulait titiller, on dirait que le format photo est un peu petit comparé à d’autres…

Nous voici repartis à la découverte du salon. D’ordre général, il faut avouer que malgré les milliers de visiteurs présents au Comic Con, la circulation dans les allées est fluide et les activités sont bien réparties, évitant ainsi une accumulation de monde au même endroit au même moment. L’organisation a définitivement été bien pensée pour cet événement annuel et bien qu’on puisse regretter que les panels soient répartis sur les 2 jours pour les personnes n’étant présentes qu’une journée (Samedi : Dean, Nichelle, Jason & Richard / Dimanche : Pom, Anthony, Stan & John), il faut bien reconnaître que si les 8 Q&A avaient été proposés une fois chaque journée, le planning aurait été impossible à tenir, or, aucun retard n’a été réalisé sur cette journée du samedi.

Comme chaque Comic Con ou événement du genre, les stands courent les allées et chacun déambule tranquillement vers ce qui l’intéresse le plus. En effet, le salon est diversifié et chacun peut y trouver son bonheur (YouTubers, cosplayers, Artist alley, produits dérivés de films ou séries, friandises venues tout droit du Japon, expositions liées à l’univers des sagas Avengers, Jurassic Park ou Star Wars, stand de make-up avec des produits à gagner et possibilité de se faire maquiller, etc). Sur l’Atom Stage, après le panel de Jason David Frank, alias le Power Rangers Vert, les plus nostalgiques auront droit à un concert de Bernard Minet, ancien Musclé et acolyte de Dorothée dans les années 80-90. Le chanteur fait salle comble et pendant une heure, il fera chanter toute une pléiade de gens de tout âge venus l’écouter ! A 18h15, le dernier panel de la journée est consacré à Richard Brake, et l’acteur se confie sur plusieurs anecdotes de tournage de Game of Thrones qui font rire le public ! L’heure défile et le salon ferme bientôt ses portes. Nous repartons alors des étoiles plein les yeux avec la ferme intention de revenir l’année prochaine…

 

  • Bilan

Points positifs :
– l’organisation, parfaite en tout point
– le vestiaire mis à disposition des visiteurs
– les membres du staff, efficaces et conviviaux
– le lieu, lumineux, agréable et très spacieux malgré les milliers de visiteurs attendus
– aucun retard de planning
– l’espace repas avec tables, isolé du salon et permettant à tous de pouvoir se poser
– le wi-fi gratuit
– les photoshoots : possibilité d’acheter son ticket sur place, retour sur écran, récupération immédiate et version numérique à dispo
– Dean Cain : l’acteur était débordé mais il a pris le temps de satisfaire chacun de ses fans

Points négatifs :
– aucune place assise prévue lors des panels pour le public
– la taille des photos imprimées, trop petite (17,5×12,5cm)
– le compte Twitter de l’événement, qui n’est pas mis à jour, contrairement à la page Facebook

Tout simplement le meilleur salon auquel la rédac’ ait eu l’occasion d’assister ! Le Comic Con Brussels est une réelle découverte réunissant tous les ingrédients pour un salon réussi : une organisation parfaite, un lieu totalement adapté pour l’occasion, une ambiance chaleureuse et conviviale, et des guests disponibles pour leurs fans. La prochaine édition est d’ores et déjà prévue pour les 2 & 3 mars 2019 et nous ne manquerons pas de nous y rendre de nouveau ! 

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.