Meeting With Alex : une journée avec Alexander Vlahos organisée par CloudsCon

C’est le 30 septembre, un samedi, que notre partenaire CloudsCon proposait une rencontre en toute intimité avec l’acteur Alexander Vlahos, surtout connu pour ses rôles dans les séries Merlin et Versailles. Organisée à l’Evergreen Laurel Hôtel de Levallois, des activités étaient proposées, dans une ambiance conviviale et détendue. Nous y étions et on vous raconte tout !
La plupart des photos qui illustrent cet article appartiennent à CloudsCon.

Le meeting avec Alexander Vlahos a débuté par un cocktail avec cinq fans, de 11h à 12h. Cinq privilégiées qui ont pu discuter en tête à tête et poser quelques questions avant le début officiel de la rencontre. À l’origine, c’était un dîner qui avait été proposé mais l’extra a été transformé pour correspondre à l’emploi du temps de l’acteur.

 

C’est finalement à 13h avec les deux rencontres entre fans que le début des activités a pu commencer pour les autres participants. Accueillis par le staff, les fans ont pu prendre place dans une salle prévue pour la rencontre. En petit comité, l’acteur s’est prêté au jeu et a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées, n’hésitant pas à rentrer dans les détails. À chacune des deux rencontres, une seule participante ne parlait pas bien anglais et une traductrice s’est installée à ses côtés pour lui expliquer ce qu’il se disait. Tout l’échange s’est donc fait entièrement en anglais, permettant ainsi de profiter entièrement des 30 minutes annoncées. On notera également la très bonne ambiance de ces deux rencontres, en tout petit comité (entre 15 et 20 fans dans la salle) pour permettre à chacun de vivre ce moment au maximum et de pouvoir poser les questions qu’ils avaient en tête. Nous avons ainsi eu droit à quelques anecdotes.

Beaucoup de questions ont tourné autour de son rôle actuel de Philippe, dans la série franco-canadienne Versailles, diffusée sur Canal + en France. Alexander s’est lui-même amusé d’avoir mis une quinzaine de minutes pour répondre à la toute première question : très à l’aise, il prenait le temps de répondre à chaque interrogation et créait un véritable échange. Alors que le tournage de la troisième saison s’achève cette semaine, Alexander a été incapable de rassurer les fans sur le possible renouvellement de la série : les producteurs préfèrent généralement attendre la fin du tournage pour annoncer le renouvellement/ l’annulation. Le rythme de tournage est difficile, la première saison a d’ailleurs été un choc pour lui et George Blagden (qui incarne Louis XIV) qui ont eu du mal à s’y adapter au début. D’après le planning, ils doivent tourner en moyenne six scènes par jour, mais y parviennent rarement.

L’acteur nous a longuement parlé de l’ambiance sur le tournage de Versailles, lorsque questionné sur les scènes de sexe qu’il a dû tourner pour la série. Il a ainsi pu expliquer que les scènes intimes font intégralement partie de l’identité de la série, qu’aucun des acteurs n’a été surpris lorsqu’ils ont finalement dû tourner une scène de sexe. L’acteur a également expliqué que l’équipe s’entend très bien et qu’il se sent suffisamment à l’aise pour ne pas être gêné pendant ces scènes. Ils n’ont pas de grande influence sur le scénario, il n’y a pas beaucoup de place pour l’improvisation. Les scénaristes jouent avec la durée de certains événements historiques pour pouvoir les intégrer à la série sans que cela n’affecte l’âge de Louis et Philippe : par exemple, l’affaire des poisons que nous voyons dans la première saison, a en réalité duré bien plus longtemps que ce que l’on voit dans la série.

Nous avons aussi pu avoir quelques anecdotes sur certaines scènes de Versailles : la mort d’Henriette par exemple, dans la première saison, a été très difficile à tourner puisqu’il s’agissait également de la dernière scène de Noémie Schmidt. C’est pourtant rare qu’un acteur tourne la scène de sa mort en dernier, mais ça a été le cas ici. La pièce était entièrement décorée de fleurs et même si Alexander et George Blagden l’avaient lu dans le scénario, l’émotion a été tellement intense qu’ils ont pleuré, parce qu’ils incarnaient leurs personnages, mais aussi parce que la scène était très émouvante.

Alexander en a également profité pour se confier sur le rôle de Philippe d’Orléans : c’est la première fois qu’il joue un personnage aussi longtemps. En effet, le personnage de Mordred qui incarnait dans Merlin n’a été présent que pendant 13 épisodes. Philippe lui demande beaucoup d’énergie, pour se préparer et surtout pour l’incarner. Il se décrit lui-même comme un homme impatient et il a beaucoup de mal, sur le tournage, à attendre que tout soit prêt pour jouer sa scène. Beaucoup d’éléments rentrent en considération, qu’il s’agisse des costumes, des coiffures, de la météo, de la lumière… Il a ainsi expliqué son attachement pour le théâtre, où l’acteur est celui qui maîtrise entièrement le déroulement de l’action. Il aimerait d’ailleurs pouvoir se dédier entièrement au théâtre, mais cela n’est malheureusement pas assez bien payé pour qu’il puisse en vivre.

Le tournage de Versailles fait une pause de six mois entre chaque saison, permettant aux acteurs de jouer dans d’autres projets. Alexander tournera bientôt un film en Irlande avec un réalisateur qu’il a rencontré sur le tournage de Merlin.

Après ces deux rencontres qui sont passées à toute vitesse et qui se sont terminées par une photo de groupe souvenir avec les fans présents, Alexander s’est prêté au jeu des photoshoots. Les fans ont d’abord patienté dans la salle d’accueil et où étaient vendus les extras. Si quelques chaises étaient installées, c’était trop peu pour que tout le monde puisse s’asseoir et plusieurs fans sont finalement descendus attendre dans le hall de l’hôtel en attendant que l’animation commence. Les fans ont été appelés par petits groupes pour éviter d’encombrer la file d’attente, permettant une bonne fluidité.

Après la première session photoshoots, il a été annoncé que la photo, initialement à 35€ passait à 25€ et que l’autographe passait de 15€ à 10€. Cette promotion a permis à certains fans de s’offrir de nouveaux extras et de craquer pour un petit moment supplémentaire en compagnie de l’acteur, prolongeant la rencontre.

Si un petit retard avait été accumulé avec les deux meetings, il a vite été rattrapé lors du photoshoot et les autographes ont eux pu commencer à l’heure. L’acteur a d’ailleurs joué le jeu jusqu’au bout, malgré avoir expliqué qu’il était très fatigué puisqu’en période de tournage. Il a accepté de se prêter au jeu des poses sur les photos (que ce soit grimaces ou câlins), il a reconnu certains fans et était parfois très touché de savoir qu’ils venaient de très loin (certaines venaient d’Allemagne, d’Italie ou encore des Etats-Unis !).
C’est aux autographes que les rencontres ont pris le plus de temps et permis réellement aux fans de discuter avec l’acteur et de créer un échange. Accueillis à la porte par un membre du staff, un post-it était proposé pour permettre d’inscrire le prénom pour la dédicace. Accompagné d’une assistante pour les fans qui ne parlaient pas bien anglais, les autographes étaient organisés pour satisfaire au maximum les fans. Ce temps en (presque) tête à tête a ainsi permis à ceux qui n’avaient pas pu accéder aux deux meetings de poser leurs questions à l’acteur, ou de lui offrir quelques cadeaux. Alexander est ainsi reparti avec un fanbook rempli de petits mots, mais également avec de nombreux paquets. On remerciera CloudsCon d’avoir installé une certaine distance entre la personne qui passait et la personne suivante, permettant une meilleure intimité entre l’acteur et les fans.

Chaque fan a pu repartir avec sa photo, son autographe et surtout un souvenir de cette rencontre avec Alexander Vlahos.

Pour découvrir tout ce qu’il s’est dit pendant les deux rencontres avec les fans, n’hésitez pas à relire notre live-tweet de l’événement.
Retrouvez très prochainement notre interview avec Alexander Vlahos ! Une petite surprise se prépare également pour les fans qui n’auraient malheureusement pas pu être présents… Surveillez nos réseaux sociaux !

 

  • Bilan

Points positifs :
– Alexander Vlahos, bien sûr. Il s’est prêté au jeu jusqu’au bout et semblait ravi d’être là !
– la convivialité des deux meetings en petit comité
– le staff, disponible et sympathique
– les promotions annoncées sur les extras au cours de la journée
– la qualité des photos et leur impression très rapide

Points négatifs :
– peu d’endroits où s’installer pour les fans, qui étaient parfois obligés d’attendre assis dans le hall de l’hôtel
– pas d’animations pour patienter, mais cela peut se comprendre vu la durée de la rencontre.

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j'ai beaucoup de mal avec les comédies. J'aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.