« France tv slash, c’est l’avenir ! » : rencontre avec l’équipe de SKAM France à Séries Mania

Ce samedi 23 mars, de 11h à 13h, a eu lieu une rencontre exceptionnelle avec l’équipe de SKAM France au festival Séries Mania au Tripostal de Lille. Les acteurs Maxence Danet-Fauvel (Eliott) et Coline Preher (Alexia), ainsi que le réalisateur David Hourrègue, le scénariste Niels Rahou et le Directeur de la Fiction Numérique de France tv slash Sened Dhab étaient alors présents pour parler de la série devant une foule de fans venus de la France entière pour l’occasion. La conférence s’est déroulée en trois parties : tout d’abord, l’animatrice Julia Lagrée a entamé une première session de questions-réponses avec les invités, avant de laisser la parole aux fans pour une seconde session de questions-réponses, puis la conférence a pris fin lors d’une séance de dédicaces. Retour sur les temps forts de cette rencontre haute en émotions.

Avant de débuter la conférence avec sa première question, Julia Lagrée nous a fait part de trois chiffres importants concernant la série SKAM France :
24 millions : c’est le nombre de vues global de la série ;
2 millions : c’est le nombre de personnes à commenter sous chaque vidéo de la série ;
600 000 : c’est le nombre de vues pour chaque épisode sur Snapchat.

« France tv slash, c’est l’avenir ! » déclare ensuite David Hourrègue comme entrée en matière. Puis, sous les applaudissements et cris des fans, la première question est posée et nous entrons immédiatement dans le vif du sujet : pourquoi avoir adapté SKAM en France ? Tous sont unanimes, la série traite de sujets importants indispensables à aborder pour les jeunes. Naturellement, la question suivante portait sur les différences notoires entre la saison 3 de la version norvégienne et la saison 3 de la version française, surtout après avoir collé de façon presque parfaite les deux premières saisons. Et bien, il s’avère que c’est une initiative de David Hourrègue, qui a demandé des changements de scénario afin de mieux se connecter aux jeunes français. Il s’attendait alors à ce que tout soit refusé, mais, finalement, Sened Dhab a été d’un grand soutien et a accepté que le réalisateur prenne ces libertés et s’écarte de la version originale. La pression pour cette troisième saison – la préférée de bons nombres de fans de la version originale – était alors très forte, pour tout le monde : pour David Hourrègue, puisqu’il ne savait pas si les modifications apportées seraient acceptées par les fans, pour Niels Rahou, parce qu’il est arrivé seulement à la saison 3 et qu’il ne connaissait ni SKAM, ni SKAM France, et pour Maxence Danet-Fauvel, pour qui c’était le premier rôle.

Sans surprise, le sujet des représentations de minorités est venu sur le tapis. Tout d’abord, Niels Rahou nous a confié que, faisant parti lui-même de la communauté LGBT+, il s’est beaucoup reconnu dans le personnage de Lucas (Axel Auriant) : « Moi aussi, j’avais ma Chloé, moi aussi, je me suis servi d’une fille ». De son côté, Coline Preher est fière de jouer un personnage ouvertement bisexuel qui est « au dessus des problématiques de la série », puisqu’il est important pour elle d’avoir aussi ce genre de représentation très solaire. Mais ce n’est pas tout, puisque Sened Dhab a déclaré que lorsqu’il était jeune il aurait aimé voir à la télévision un personnage principal tunisien dans une série pour adolescents pour s’y identifier. De ce fait, l’équipe de SKAM France est fière de dire que la série est la première série de l’histoire des séries françaises à mettre en scène un personnage principal à la fois femme, noire, musulmane et voilée. Niels Rahou a ensuite rebondi sur le sujet en affirmant qu’il devrait y avoir plus de personnages LGBT+ et de personnages racisés dans les séries, mais pas seulement un ou deux isolés, pour avoir un « quota », il devrait y en avoir plusieurs, ensemble, dans une même série, afin de créer une réelle diversité.

Lorsque Julia Lagrée a abordé le thème des easter eggs placés un peu partout dans les épisodes de SKAM France, nous avons appris que de nombreux d’entre eux n’ont pas encore été trouvés, bien que les fans n’aient mis que huit petites minutes à trouver l’image d’Eliott incrustée dans la scène de la soirée vodka. David Hourrègue et son équipe ont aimé placer ces clins d’œil un peu partout, leur permettant alors de rendre hommage à la série originale, sans laquelle SKAM France n’existerait tout simplement pas, mais aussi d’être proche des fans. C’est d’ailleurs pour cette raison que David Hourrègue et Niels Rahou ont décidé de partager les coulisses de tournage, notamment via les publications Instagram « Behind The Scene » de Niels Rahou qui détaillent les séquences emblématiques de la série.

Bien sûr, la séquence de la fresque, pour laquelle Axel Auriant et Maxence Danet-Fauvel n’avaient qu’une unique chance, a été un sujet très longuement abordé durant cette conférence. Nous avons alors appris que l’unique prise de cette scène a duré 14 minutes, que « seules » 25 personnes étaient dans la pièce et que la scène a été tournée à l’heure exacte où elle a été diffusée, c’est à dire un vendredi à 18h35. Maxence Danet-Fauvel et David Hourrègue ont alors partagé leur préparation pour cette scène. Tout d’abord, David Hourrègue a plus ou moins fait en sorte que les deux acteurs ne se voient presque pas pendant une semaine afin de créer le besoin des acteurs de se revoir, ce qu’a très bien expliqué Maxence : « on s’est manqué artistiquement parlant ». Cette scène était alors la réunion de Lucas et Eliott mais aussi celle d’Axel Auriant et Maxence Danet-Fauvel. Après le tournage de cette scène et le fameux « coupé » marquant la fin de la prise, toutes les personnes mises à l’écart pour cette scène sont entrées et la pièce s’est remplie d’émotion. Pour l’anecdote, les acteurs ont pris une douche d’une heure et vidé deux bouteilles de gel douche pour enlever la peinture de leurs corps !

Concernant le futur de la série, nous vous l’avions déjà annoncé, David Hourrègue est en pleine discussion avec les représentants de la chaîne NRK, qui diffusait la série originale, dans l’espoir de produire des saisons 5 et 6 afin de raconter l’année de terminale des personnages. Niels Rahou a partagé sa volonté de vouloir créer une saison centrée sur Daphné ou Alexia, mais il a également mentionné Eliott, bien sûr, ainsi qu’Arthur. Cependant, tous s’accordent pour dire qu’ils ne feront pas de nouvelles saisons sans avoir une réelle histoire importante à raconter derrière. En ce qui concerne la saison 4, qui, nous vous le rappelons, commencera le 1er avril, nous avons un nouvel indice sur l’avenir d’Alexia, puisque l’actrice nous a indiqué que son personnage allait passer par de nouvelles émotions et qu’une scène en particulier a beaucoup fait pleurer l’équipe.

Enfin, le Directeur de la Fiction Numérique de France tv slash a indiqué qu’une nouvelle série serait diffusée sur la chaîne à la rentrée, Mental, adaptée d’une série finlandaise et qui suivra le quotidien de jeunes atteints de maladies mentales placés en institution psychiatrique. Dès que nous en sauront plus à ce sujet, nous ne manqueront pas de vous en parler !

Retrouvez très prochainement notre interview exclusive de Maxence Danet-Fauvel et Coline Preher, ainsi que notre interview de David Hourrègue. En attendant, découvrez notre compte-rendu de la cérémonie d’ouverture du festival Séries Mania.

Xanda

Xanda

Passionnée par mille et une choses, je suis une accro aux séries depuis que je suis tombée devant Veronica Mars et Newport Beach à mon adolescence. Les drames sont indubitablement mon genre de série préféré, même si je regarde aussi des comédies et de la science-fiction.

Une pensée sur “« France tv slash, c’est l’avenir ! » : rencontre avec l’équipe de SKAM France à Séries Mania

  • Avatar
    27 mars 2019 à 11 h 06 min
    Permalink

    Vous êtes bien le seul site spécialisé en séries qui nous offre des articles et interviews de cette série alors un grand merci .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.