Compte-rendu d’une journée à la LoveCon’ de Royal Events

Les 2 et 3 mars derniers s’est tenu l’événement Love Con’ de Royal Events à l’espace Charenton à Paris. Initialement prévu pour être un double événement, avec d’un côté une convention avec la présence d’acteurs phares de la communauté LGBT+ et d’un autre côté un salon dédié à la cause LGBT+, les deux parties de la Love Con’ ont finalement été réunies dans une seule et même pièce.

L’équipe de Just About TV était présente la journée du samedi et vous propose de vivre ou revivre ce week-end ensemble à la rencontre de Elise Bauman, Natasha Negovanlis, Kaitlyn Alexander et Annie Briggs de la série Carmilla, et Elliot Fletcher connu pour ses rôles dans Faking It, The Fosters et Shameless.

Les portes se sont ouvertes peu après 9h et déjà une file de participants se mettait en place pour la récupération des Pass. À 10h30, les animatrices sur scène mettent l’ambiance pour la cérémonie d’ouverture et l’arrivée des acteurs sur scène, mais ces derniers souhaitaient absolument se connecter au WIFI avant de venir à la rencontre de leurs fans. C’est donc à presque 11h que les cinq acteurs sont montés sur scène sous les acclamations de leurs fans. A alors démarré la première conférence de la journée. Les fans leur posent alors des questions et nous voyons les acteurs entrer dans ce jeu de questions-réponses ravis de pouvoir interagir avec leurs fans venus des quatre coins du monde. Lorsqu’on leur demande s’ils lisent de la romance LGBT+, seul.e Kaitlyn répond que si les fan-fictions comptent, alors oui et qu’elle en a même écrit une, ce qui a beaucoup fait rire ses collègues.

Après cette première conférence, des représentants de SOS Homophobie – qui avait par ailleurs un stand à l’événement – sont montés sur scène afin de parler de l’association et de ce qu’elle met en place pour lutter contre les mouvements et les actes anti-LGBT+. Ensuite, c’est l’association canadienne The Get REAL Movement – qui avait également un stand – qui est venue parler de son association et des actions mises en place pour sensibiliser à la cause LGBT+, notamment en se déplaçant dans des écoles.

Après la pause repas vint le tour de la conférence sur la représentation LBGT+ dans les séries et les films. On y apprend alors que le premier coming-out homosexuel de l’histoire des séries a eu lieu par Ellen DeGeneres en 1997. Sans elle, la représentation dans les séries et films ne serait pas la même aujourd’hui. Parmi les séries citées, nous avons parlé de The L Word et Queer As Folk, bien sûr, dont les personnages sont presque tous homosexuels, mais aussi de Ugly Betty, dans laquelle nous avons pu voir le premier baiser entre deux garçons de 14-15 ans joués par des acteurs ayant réellement cet âge, et non pas des adultes. Les œuvres de Ryan Murphy ont bien sûr été évoquées avec Glee bien sûr, ainsi que American Crime Story ou encore Pose. Buffy contre les vampires a également été citée avec le couple que forment Willow et Tara. On regrette un peu de ne pas avoir pu parler plus profondément des autres lettres que L, G et B du sigle LGBT+. Faking It a notamment été abordée, mais le personnage de Lauren Cooper (Bailey De Young) n’a pas cité alors qu’il s’agit d’un personnage intersexe. De même, il aurait été intéressant de parler par exemple de Laverne Cox (Sophia dans Orange Is The New Black) ou de Jamie Clayton (Nomi dans Sense8) pour les acteurs et personnages transgenres. La bisexualité, elle, n’a été que survolée avec par exemple Annalise (Viola Davis) dans How To Get Away With Murder.

Après trois quarts d’heure à parler représentation LGBT+, les acteurs sont remontés sur scène pour une deuxième conférence de groupe. Tous sont d’accord pour dire que depuis qu’ils sont plus impliqués dans la cause LGBT+, ils se sentent plus ouverts aussi bien envers les autres qu’eux-mêmes, et venir à la rencontre de leurs fans leur fait doublement réaliser l’impact qu’ils peuvent avoir sur la vie de certaines personnes et à quel point c’est important qu’il y ait de la représentation LGBT+ dans les oeuvres de fiction pour que chacun s’y retrouve.

S’en est suivi un interlude musical pendant lequel les acteurs sont allés faire des photos, signer des autographes et rencontrer leurs fans lors de meeting-rooms, puis Elliot est remonté sur scène pour une nouvelle conférence. Il explique qu’il est heureux de voir que les directeurs de castings sont plus ouverts qu’avant concernant les personnes queer. On apprend également que le rôle qu’il a préféré jouer était celui de Noah dans Faking It. Enfin, c’est à 17h30 passées que la dernière conférence a débuté avec les cinq acteurs. Même si la représentation LGBT+ s’est largement améliorée ces dernières années dans les séries, Natasha pense qu’il y a encore beaucoup de travail sur certains points, notamment sur les relations interaciales ou encore les queer racisés.

La LoveCon’ s’est ensuite terminée par une cérémonie de clôture en présence des acteurs qui ont visiblement passé une très bonne journée.

Points positifs :
– le thème de la convention, très important
– le staff toujours agréable et non pressant
– les traductrices très compétentes
– la playlist LGBT+ en fond sonore
– les stands associatifs présents
– les auteurs présents
– la diversité des conférences et des animations

Points négatifs :
– le manque de précision lors de la conférence sur la représentation LGBT+ dans les séries
– le léger retard au début de la journée

Retrouvez dès maintenant notre interview exclusive de Natasha Negovanlis et Elise Bauman, alias Carmilla et Laura dans la série Carmilla !

Xanda

Xanda

Passionnée par mille et une choses, je suis une accro aux séries depuis que je suis tombée devant Veronica Mars et Newport Beach à mon adolescence. Les drames sont indubitablement mon genre de série préféré, même si je regarde aussi des comédies et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.