Compte-rendu de la MagicCon : un week-end magique !

Le week-end du 21 avril se déroulait la convention MagicCon à Bonn, en Allemagne, organisée par FedCon. Habitués des conventions avec la RingCon, la HobbitCon… cette nouvelle formule proposait de couvrir plus de séries, plus de films et donc d’inviter des acteurs d’horizons différents pour satisfaire les fans.
Du très beau monde avait répondu présent, avec les acteurs Dean O’Gorman (The Hobbit, The Almighty Johnsons), Adam Brown (The Hobbit), Jed Brophy (The Hobbit), Graham McTavish (The Hobbit, Outlander, Preacher), Lotte Verbeek (Outlander, The Borgias, Agent Carter), Zach McGowan (Shameless, Black Sails, The 100), Ian Somerhalder (Lost, The Vampire Diaries), Emilie de Ravin (Lost, Once Upon a Time), Keegan Connor Tracy (Once Upon a Time, The Magicians), Tom Wlaschiha (Game of Thrones, Crossing Lines), Steffan Rhodri (Harry Potter), Andrew Scott (Sherlock, The Hollow Crown) et Louise Brealey (Sherlock, Clique) ! Le tout était présenté par Mark Ferguson, accompagné de Lori Dungey.

Vous pouvez retrouver toutes nos photos et l’intégralité de nos livetweets des différents panels sur notre compte Twitter : @just_about_tv
Une partie des photos qui illustrent cet article ont été prises par Hydra Forge.


Vendredi :

La convention MagicCon s’étalait sur trois jours, et commençait officiellement le vendredi soir avec la cérémonie d’ouverture. Mais c’est à partir de 13h00 que les panels et photoshoots ont commencé afin d’occuper les fans déjà présents sur place. La convention a donc commencé avec un panel d’Adam Brown, bien habitué des conventions allemandes et qui était ravi d’être de retour. Le panel a essentiellement tourné autour de son rôle dans Le Hobbit, dont une anecdote qui a énormément amusé le public : sa rencontre avec Martin Freeman. Adam était très impressionné de le rencontrer, vu qu’il jouait dans Sherlock et était un acteur très populaire. Ils se sont vus pour la première fois dans l’avion qui les emmenait sur le tournage en Nouvelle-Zélande, et Adam n’arrêtait pas d’espionner Martin pour voir ce qu’il faisait, il a même tenté de le prendre discrètement en photo…

Le panel suivant réunissait Lotte Verbeek et Graham McTavish pour leurs rôles dans Outlander. Les deux acteurs, qui jouent des amants dans la série, ne s’étaient pas revus depuis le tournage et étaient ravis de pouvoir partager ce week-end avec les fans et de raconter leurs anecdotes de tournage. Nous avons ainsi pu apprendre que Lotte, qui est d’origine hollandaise, avait choisi de quitter son pays d’origine pour se débarrasser de son accent et pouvoir obtenir plus de rôles. Nous avons également découvert que Graham n’a aucun mal à regarder des personnages mourir, sauf s’il s’agit d’enfants. En tant que père, il a beaucoup de difficultés à regarder des enfants souffrir parce qu’il imagine toujours les siens à la place. Il pense même pouvoir se transformer en Dougal (son personnage dans Outlander) si l’on s’en prenait à ses propres enfants. Graham et Lotte ne sont pas très assidus en tant que fans puisqu’ils ne regardent même pas les séries dans lesquelles ils jouent : Graham n’a pas encore regardé la première saison de Preacher et Lotte n’a pas encore vu la seconde saison d’Outlander. C’est tout simplement parce qu’ils trouvent ça très désagréable de se voir à l’écran, ils n’y voient que leurs défauts.
Quand le sujet de l’indépendance de l’Ecosse a été abordé, Lotte len a profité pour parler de sa nationalité hollandaise : elle n’a pas honte d’être hollandaise mais elle n’est pas nationaliste non plus. Elle comprend cependant que Geillis ait pu aller jusqu’à voyager dans le temps pour ses idées. Graham estime que l’Ecosse devrait devenir indépendante, il n’a même pas su trouver les mots pour exprimer ce qu’il ressent à propos du Brexit. Il ne se rappelle pas avoir vécu une période aussi troublée que celle que l’on traverse aujourd’hui, avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni, les élections qui n’étaient pas encore passées en France… Pour lui, il est important que chacun fasse entendre sa voix. Lotte a conclu le panel avec une jolie formule : les choses négatives qui arrivent en ce moment ne doivent être qu’un moyen de nous rappeler que de bonnes choses arriveront ensuite.

Le panel suivant s’est déroulé avec Dean O’Gorman, lui aussi un grand habitué des conventions même s’il avait malheureusement dû annuler plusieurs fois ces dernières années. Le panel a lui aussi beaucoup tourné autour de son rôle dans le Hobbit.

La cérémonie d’ouverture a finalement débuté à 18h00 avec un (trop ?) long tour de magie qui s’est terminé sur une apparition de Jed Brophy, puis une présentation des acteurs présents à la convention : Keegan Connor Tracy, Emilie de Ravin, Steffan Rhodri, Zach McGowan, Lotte Verbeek, Graham McTavish, Tom Wlaschiha, Adam Brown, Dean O’Gorman, Louise Brealey, Jed Brophy et enfin Andrew Scott. Les acteurs, qui n’avaient pas encore eu le temps de se présenter officiellement, l’ont fait sur scène pendant cette cérémonie. Ian Somerhalder, qui ne se sentait pas bien, n’était pas présent pour la cérémonie d’ouverture.

Le vendredi soir s’est terminé par une soirée au bar de l’hôtel, où les fans ont pu s’amuser sur la piste de danse, et où les acteurs ont décidé de venir faire un tour également. C’est l’une des spécificités des conventions allemandes, et plus particulièrement des conventions organisées par FedCon. Les acteurs, totalement libres de leurs mouvements, se rendent au bar le soir pour décompresser de la journée et discuter avec les fans s’ils en ont envie, danser et s’amuser. Le tout se déroule dans une ambiance très détendue et bon enfant, et les acteurs ne sont absolument pas assaillis par les fans. Une excellente première soirée qui a donné le ton pour le reste de la convention !

 


Samedi :

La journée du samedi a commencé à 10h00, après une courte nuit. Le premier panel était avec Louise Brealey, puis le suivant avec Emilie de Ravin. Nous avons par exemple appris que Emilie adorait sa prothèse de ventre de femme enceinte qu’elle portait pour Lost et qu’elle a même demandé à Ian Somerhalder de frapper dedans une fois !

Le panel suivant, à 11h30, permettait à Andrew Scott de répondre aux questions des fans qui étaient très enthousiastes. Nous en avons appris un peu plus sur la façon dont Andrew perçoit Moriarty, il est persuadé qu’il a vécu un traumatisme quand il était enfant et que c’est pour ça qu’il est devenu l’homme qu’il est aujourd’hui. Il pense également qu’il faut garder une part de mystère autour du personnage et qu’il ne faut pas chercher à tout comprendre dans ses choix et son attitude. C’est aussi ce qui rend son personnage tellement plus charismatique et plus drôle. Même si la série est très populaire et que les fans veulent tout découvrir, creuser la moindre petite ligne de dialogue pour y déceler un secret, Andrew pense qu’il faut laisser le scénario faire les choses et ne pas trop analyser. Andrew nous a également expliqué que pour se mettre dans la peau de ses personnages, il écoute de la musique, se sert de son expérience personnelle et de son imagination. Il essaie de faire un mélange entre sa propre vie personnelle et ce qu’il voit dans la vie de tous les jours.
Quand une fan a demandé s’il aimerait faire partie d’un univers particulier, tel que celui de Harry Potter ou des Animaux Fantastiques, Andrew a répondu qu’il adorerait rejoindre ces sagas et y jouer un nouveau personnage, il aimerait tester de nouvelles choses. Il trouve les acteurs incroyables et très talentueux. Ce serait une chance pour lui de pouvoir jouer dans un tel phénomène, même si ce sont des univers parfois un peu bizarres mais très riches. Il aimerait par contre jouer un personnage bon, plutôt que gentil, et là serait toute la nuance.
Andrew a conclu le panel en conseillant aux aspirants acteurs a être eux-mêmes au maximum, il n’a pas suivi de cours spécifiques, il a beaucoup travaillé pour rendre hommage aux scénaristes de Sherlock, tout comme il a beaucoup travaillé pour son rôle dans la pièce de théâtre Hamlet pour rendre hommage à Shakespeare.

Le panel suivant, à 12h15, était avec Zach McGowan où il a pu parler de ses trois grands rôles à la télévision dans les séries Shameless, Black Sails et The 100. Il a été ravi de pouvoir jouer dans Shameless qui est une série fantastique pour lui, Jody est un personnage fort qu’il a adoré pouvoir incarner et il sait que cela l’a beaucoup aidé dans son jeu d’acteur. Les Gallagher sont des personnages incroyables et il n’y a pas d’autre famille comme celle-là à la télévision. Il n’a jamais vu autant d’énergie dans un autre casting et une autre série. Il s’est fat beaucoup d’amis dans l’équipe et continue de regarder la série encore aujourd’hui.
Dans The 100, Zach a dû apprendre une langue totalement inventée et cela a été très difficile pour lui. À chaque nouveau script, les acteurs espèrent qu’il n’y aura pas trop de dialogues de cette langue à apprendre car cela prend beaucoup plus de temps que les dialogues en anglais. Réciter un texte par cœur dans une langue inventée puis reprendre en anglais lui fait d’ailleurs souvent perdre le fil de la scène. Pour Black Sails, il devait surtout travailler son accent et son intonation pour que sa façon de parler colle avec le personnage de Charles Vane, il travaillait également avec un coach. Il nous a également parlé de la relation entre son personnage et celui de Flint, incarné par Toby Stephens. Il est persuadé que s’ils s’étaient associés plus tôt dans la série, ils auraient pu faire de grandes choses et même lancer la révolution américaine.
Pour lui, c’est toujours un peu surréel de se rendre à des événements publics ou des conventions. Il a commencé sa carrière d’acteur en jouant dans des publicités ou en faisant du doublage pour des documentaires car sa voix grave s’y prêtait bien. Il a l’occasion de se retrouver dans la même pièce que d’immenses acteurs et c’est toujours un peu impressionnant pour lui. Pouvoir continuer sa carrière d’acteur et être où il est aujourd’hui est une chance incroyable et il le sait.

La journée s’est ensuite enchaînée sur la séance d’autographes qui a durée plusieurs heures. Les fans ont pu avoir un moment privilégié avec chaque acteur grâce à une très bonne organisation. Les acteurs ont même profité de la fin des autographes pour se montrer les différents cadeaux qu’ils avaient reçu de la part des fans.

Une fois les autographes terminés, les panels ont repris avec Adam Brown et Dean O’Gorman, puis avec Ian Somerhalder. Ian a expliqué que pour venir à la convention, il avait pris un vol depuis la Chine jusqu’à Los Angeles, puis un autre vol jusqu’en Allemagne, il était très fatigué et n’avait donc pas pu assister à la cérémonie d’ouverture. Le panel a beaucoup tourné autour de The Vampire Diaries, mais également beaucoup autour de la façon dont Ian essaie de vivre sa vie depuis la fin de la série et depuis qu’il vit avec Nikki Reed. Il a énormément parlé de sa philosophie de vie et tenté d’expliquer sa vision des choses aux fans qui étaient pour la plupart assez jeunes : il est très inquiet à cause de ce qui arrive à la société en ce moment et espère que les jeunes,justement, n’en souffriront pas. Il a même dit qu’il espérait qu’une fois qu’il serait père (l’annonce de la grossesse de Nikki Reed n’avait pas encore été faite lors de la convention), il pourrait inculquer l’importance de l’interaction avec les autres à ses enfants et qu’il faut savoir se détacher des écrans et des médias pour se faire sa propre opinion et créer des liens avec les gens. Pendant quelques temps, Ian va se focaliser sur la production avec sa femme, ils prévoient de produire surtout des séries pour adolescents et des comédies pour éviter de ne montrer encore plus de drames aux jeunes. Ian demande à ce que l’on soit indulgents : ce sont leurs premières productions.
En ce qui concerne The Vampire Diaries, Ian a tenté d’expliquer que c’était parfois difficile pour les scénaristes de ne pas faire d’incohérences : il ont tout de même écrit 172 épisodes. Chaque épisode prenait 9 jours de tournage et parfois 3 à 8h de travail par jour, c’était épuisant mais très enrichissant. Ian est tout de même très content du final de la série, il a l’impression d’avoir donné une vraie fin aux fans. La saison qu’il a préféré tourné était la toute première, Damon était un « petit con » et il a adoré, c’était vraiment amusant.
Lors du tournage de la toute dernière scène de la série, Ian a attendu que tout le monde parte du lieu du tournage… il était seul avec Nikki et ils sont restés seuls dans le silence pour profiter de l’instant et de la fin de ce passage de sa vie. Le lendemain, ils sont partis en voiture pour traverser le pays et faire un road-trip avec leur chien. C’était un moment très intense qui marquait une nouvelle étape de sa vie.

La journée s’est terminée avec le concours de cosplays qui a permis aux fans présent de voir le travail de passionnés qui parfois ne connaissaient rien à la couture avant de se lancer dans cette aventure. Le samedi s’est terminé avec une soirée, comme le vendredi, où les acteurs ont pu venir rejoindre les fans sur la piste de danse.


Dimanche :

Le dimanche a commencé par la séance d’autographes de 10h00 à 13h30, permettant aux fans de prolonger le moment plus intime qu’ils pouvaient partager avec les acteurs.

Le premier panel de ce dernier jour de convention se passait avec Ian Somerhalder, qui, comme la veille, a choisi de parler de sa nouvelle façon de voir la vie pour tenter de faire comprendre aux fans pourquoi il se tournait maintenant vers la production plutôt que vers de nouveaux rôles. Ian a expliqué qu’il avait été très blessé par les réactions négatives des gens quand sa relation avec Nikki Reed avait été révélée et qu’il fallait que les fan apprennent à faire la différence entre les acteurs et leurs personnages : même si les acteurs dévoilent une partie de leur vie privée, il faut que les fans comprennent qu’une fois rentrés chez eux, ils sont humains et ont le droit de mener la vie qu’ils ont envie de vivre et que les critiques font énormément de mal.
Ian a avoué n’avoir jamais vu les films Twilight, malgré le rôle que Nikki incarne dedans. Le seul extrait qu’il a vu, c’est celui où Edward (incarné par Robert Pattinson) brille au soleil et il avait trouvé ça très étrange. Ian nous a également expliqué qu’il appréciait énormément Joseph Morgan (qui incarne Klaus dans The Vampire Diaries et The Originals), il lui manque beaucoup et il est très reconnaissant d’avoir pu jouer avec lui.

La scène a ensuite permis à Emilie de Ravin et Keegan Connor Tracy de répondre aux questions des fans. Nous avons ainsi appris que Emilie aimerait travailler avec plus d’acteurs australiens, et surtout Geoffrey Rush qu’elle admire depuis longtemps. Keegan Connor Tracy nous a avoué vouloir jouer avec Neil Patrick Harris qu’elle trouve formidable et capable de jouer n’importe quel rôle. Elle aime aussi beaucoup Cate Blanchett.

La scène a ensuite été envahie par plusieurs acteurs pour laisser place au comedy panel, un panel attendu par les fans puisque le panel le plus drôle de la convention : Dean O’Gorman, Jed Brophy, Adam Brown, Graham Tavish et Lotte Verbeek étaient sur scène, guidés par Mark Ferguson et Lori Dungey pour faire des jeux et des improvisations. Bien sûr, le tout a dégénéré et tout est devenu hilarant très rapidement !

La convention a ensuite commencé à prendre fin, Graham McTavish qui devait prendre un avion, est venu dire au revoir aux fans et les remercier pour leur soutien sans faille et leur présence pendant le week-end. Il a passé une merveilleuse convention et espère pouvoir revenir l’année suivante. D’autres acteurs ont dû partir avant la cérémonie de clôture et sont venus dire leurs adieux sur scène : Steffan Rhodri s’est excusé et a remercié les fans, Tom Wlashicha s’est exprimé en allemand pour dire combien la convention avait été fabuleuse, Louise Brealey a dit espérer pouvoir revenir l’année suivante, Andrew Scott a été honoré de pouvoir rencontrer tous les fans présents pendant la convention.

La cérémonie de clôture a ensuite commencé par une chorale qui a interprété trois chansons qu’ils avaient répété pendant la convention, uniquement composée de fans présents et qui s’étaient inscrits pour chanter sur scène. Les acteurs encore présents sont venus remercier les fans présents. Keegan Connor Tracy a dit qu’elle ne serait rien sans les fans qui se déplacent pour les conventions et regardent les séries, Emilie de Ravin a avoué être épuisée mais ravie de son week-end, Zach McGowan a passé la meilleure convention de sa vie et espère pouvoir revenir, Lotte Verbeek s’est également beaucoup amusée et a adoré rencontrer tous les fans, Adam Brown avait du mal à croire qu’il était encore debout après un tel week-end et aimerait que la MagicCon devienne la prochaine série Netflix, Jed Brophy a avoué revenir tous les ans parce qu’il n’a plus aucun ami en Nouvelle-Zélande puisqu’ils sont tous à la MagicCon, Dean O’Gorman n’était pas revenu depuis quelques années mais adore toujours autant rencontrer les fans… Chaque acteur a eu un petit mot pour remercier les fans.

La convention s’est terminée sur l’annonce de la deuxième édition de la convention qui se déroulera du 31 mars au 2 avril 2018… Pensez à réserver votre week-end !

Bilan :

Points positifs :
– Première édition de cette nouvelle convention, une réussite !
– Une ambiance unique
– Des acteurs qui ont semblé s’amuser autant que les fans
– De très belles photos, une organisation au point
– Le concours de cosplays (et les cosplays qui étaient sublimes !)
– Les soirées !!

Points négatifs :
– La cérémonie d’ouverture qui était trop longue
– L’attitude de Ian Somerhalder, qui a joué le jeu lors des panels mais n’est venu à aucune des cérémonies
– Le planning : les photoshoots et autographes pendant certains panels
– Certains photoshoots ne sont organisés que sur une seule journée, il faut donc s’organiser en fonction ou venir les trois jours pour ne rien rater.

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j'ai beaucoup de mal avec les comédies. J'aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.