Les 10 raisons qui font de One Day At A Time une série incontournable

La série One Day At A Time (Au fil des jours en version française) vient d’être annulée par Netflix et cette décision fait beaucoup de bruit actuellement sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter où le hashtag #SaveODAAT est en Tweet Tendance Monde !

Mais alors, pourquoi les fans se mobilisent-ils autant malgré les faibles audiences (d’après Netflix) ? Parce que la série avait une représentation incroyable et que tout le monde pouvait s’y retrouver. Voici les 10 plus grandes raisons (il en existe tellement plus encore !) qui font que One Day At A Time doit être vue et revue par tous :

1. La monoparentalité

Le personnage de Penelope (Justina Machado) est une mère célibataire vivant avec sa mère Lydia (Rita Moreno) et ses deux enfants Elena (Isabella Gomez) et Alex (Marcel Ruiz). La série aborde alors les difficultés que peut entrainer cette situation avec beaucoup de justesse et de bienveillance.

2. Le sexisme et le féminisme

Comment parler de One Day At A Time sans parler de sexisme et de féminisme ? Dès le deuxième épisode de la série, le terme de mansplaining nous est expliqué de la meilleure de façon, puisque c’est Schneider (Todd Grinnell) qui coupe la parole à Elena pour donner la définition. Impossible également de ne pas penser à la fameuse scène du monologue puissant d’Elena face à son frère dans l’épisode 2 de la saison 3.

3. L’immigration et le racisme

C’est dans le premier épisode de la saison 2 que le racisme est largement abordé, même s’il s’agit d’un thème toujours plus ou moins présent tout au long des trois saisons. De plus, durant plusieurs épisodes, nous suivons la demande de carte verte de Lydia, mais aussi celle de Schneider, qui a immigré illégalement du Canada.

4. Le deuil

Le dernier épisode de la deuxième saison est centré sur l’hospitalisation de Lydia et, même si elle ne meurt pas, chaque personnage passe du temps avec elle lorsqu’elle est inconsciente et lui dit à quel point il l’aime et est reconnaissant de l’avoir dans sa vie. Sans doute un des épisodes les plus émouvants.

5. L’homosexualité et le coming-out

Le personnage d’Elena est lesbien et fait trois coming-out majeurs dans la série : le premier à sa mère, le second à sa grand-mère et enfin le dernier à son père. Si les deux premiers se passent relativement bien, le dernier, lui, n’est clairement pas une partie de plaisir, si bien qu’Elena se retrouve à ne plus pouvoir parler à son propre père.

6. Les différentes identités de genre

Elena est sans aucun doute le personnage le plus engagé de la série. Elle milite pour des dizaine de causes. Un épisode entier est consacré au groupe qu’elle rejoint pour défendre la cause LGBT+. Elle y rencontre alors des personnes non-binaires, dont une personne, Syd (Sheridan Pierce), qui deviendra son/sa petit.e-ami.e jusqu’à la fin de la série.

7. L’addiction aux drogues et à l’alcool

Si jusqu’à l’épisode 11 de la saison 3 le personnage de Schneider n’était pas très approfondi, il prend de la profondeur quand on le voit retomber dans ses travers, à savoir l’alcoolisme et l’addiction aux drogues, suite à la visite de son père qui s’est mal passée. Le sujet est traité avec une justesse déconcertante.

8. L’anxiété et la dépression

C’est sans doute un des épisodes les plus importants de la série car il n’est presque jamais abordé dans les séries : l’épisode 9 de la saison 3 traite de la dépression de Penelope et de son hérédité. Nous découvrons alors qu’Elena est également sujette à des crises d’angoisse et pourrait également être dépressive. Alors que Penelope refusait d’en parler à sa fille de peur de l’effrayer, elle finit par lui en faire part pour la protéger et prévenir la maladie.

9. Le harcèlement et les agressions sexuelles

C’est un sujet très lié au point 2, et d’ailleurs c’est dans le même discours d’Elena qui s’emporte face à son frère que nous trouverons des déclarations importantes et ayant un sens très fort.

10. Le trouble de stress post-traumatique

Le trouble de stress post-traumatique n’est lui-aussi pas un sujet souvent présent dans les séries et pourtant il est important de communiquer à son sujet. Penelope et son ex-mari Victor (James Martinez) étant des anciens membres de l’armée, ils ont vécu des moments très difficiles. Il était important de raconter leur vécu et surtout ce qu’ils ressentent aujourd’hui.

En somme, One Day At A Time, pendant ses trois saisons, a su aborder une multitude de thèmes remarquablement importants. Elle a eu pour vocation de faire évoluer les mentalités, notamment à travers le personnage de Lydia, qui est très croyante et a des traditions plutôt dépassées. Derrière chaque scène humoristique se cachait une véritable leçon de vie et nous n’oublierons jamais Penelope, Lydia, Elena, Alex et Schneider, ainsi que tous les personnages plus secondaires.

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.