You Me Her : l’avis de la rédac’ sur la saison 1

You Me Her, créée par John Scott Shepherd (également à l’origine de Save Me), raconte l’histoire d’un couple qui devra gérer l’arrivée d’un nouvel amour dans leur vie… La série a déjà été diffusée à partir du 22 mars 2016 sur Audience Network, sans même passer par la case pilote, et la saison 2 a débuté il y a trois semaines aux Etats-Unis. Avec un format 30 minutes et seulement 10 épisodes, difficile de ne pas succomber au charme, surtout quand la série est arrivée sur Netflix dans les pays francophones le 10 février dernier. Retour sur cette première saison…

  • Une comédie inhabituelle

You Me Her - Just About TV

Mettre en avant un couple découvrant le polyamour est pour le moins osé, mais surtout dans l’air du temps. La série est originale, fraîche et, surtout, elle remet en question la notion d’amour. Dans You Me Her, nous découvrons que le couple formé par Jack (Greg Poehler) et Emma (Rachel Blanchard) s’aime énormément, mais voilà, il leur manque quelque chose pour pimenter leur vie sexuelle, quasiment au point mort. Les amis respectifs des deux individus leur donnent des conseils, plus ou moins bons. C’est alors que Jack se fait conseiller d’appeler une escort-girl pour passer un bon moment et surtout essayer de booster sa libido. Jack rencontre alors Izzy (Priscilla Faia), étudiante en psychologie le jour et escort-girl la nuit, avec qui il ne souhaite pas avoir de rapport sexuel, tant il aime sa femme et ne veut pas la trahir. Et il aime tellement Emma qu’il va lui avouer l’avoir contactée et embrassée, ce qui va pousser la jeune femme à rencontrer cette fameuse Izzy… C’est alors que le jeune couple se découvre une attirance commune pour la jeune Izzy, qui elle-même se sent comme envoûtée par les deux jeunes gens.

Quand on lit le synopsis de You Me Her, on pourrait penser que la série va partir dans le vulgaire et pourrait même déranger, après avoir intrigué, mais il n’en est rien : rien n’est provocateur, il s’agit d’une pure relation d’amour, les trois personnages tombent purement amoureux les uns des autres, et c’est ainsi que naît leur histoire à trois. C’est un concept difficile à entrevoir et à comprendre pour la majorité des personnes, notamment parce que nous vivons dans une société hétéro-normée et surtout monogame. Mais l’histoire de You Me Her ne se concentre plus du tout sur la recherche de piment du couple comme lors du pilote, elle se concentre bel et bien sur la formation d’un ménage à trois basé sur l’amour et non plus sur le sexe.

  • Une alchimie incontestable entre les acteurs

You Me Her - Just About TV

La grande force de la série repose sans aucun doute sur le trio principal : Rachel Blanchard (Clueless, 7 à la maison, Fargo), Greg Poehler (le frère de l’actrice Amy Poehler) et Priscilla Faia (Rookie Blue). Leur alchimie est évidente et le lien qui les unit très fort. Malgré les faux-pas que peuvent faire certains personnages, il est impossible d’être indifférent à eux. On s’attache donc, qu’on le veuille ou non. Le trio dégage une très bonne dynamique et un vrai équilibre, malgré leur relation différente. On les connait passionnés et hésitants, mais aussi désorientés et paumés… Sentir le désarrois de nos personnages préférés dans une série est un bon point, puisqu’il est alors plus aisé de s’identifier à eux, de se sentir proche d’eux. Mention spéciale à Priscilla Faia, qui interprète la jeune Izzy avec brio et réussit à transmettre toutes ses émotions grâce à un jeu d’acteur irréprochable.

Si les acteurs principaux sont aussi liés, il n’en est pas de même pour les personnages secondaires, qui sont plutôt transparents, surtout Andy, interprété par Jarod Joseph (Once Upon A Time, The 100), avec qui Izzy sort plus ou moins : il est impossible de croire à leur relation, tant l’alchimie entre Izzy, Jack et Emma est forte. Il est également impossible de porter de l’importance à Carmen (Jennifer Spence), Dave (Ennis Esmer), Lori (Chelah Horsdal) ou Ava (Laine MacNeil) dans ces conditions, et même la colocataire et amie d’Izzie, Nina (Melanie Papalia), n’arrive à prendre de l’importance qu’à la toute fin de la saison, quand elle prévient Jack et Emma que leur bien aimée est partie à l’aéroport.

  • Une histoire prévisible

You Me Her - Just About TV

Dans You Me Her, on ressent une faiblesse au niveau du rythme et du ton donnés à la série. Dans les deux premiers épisodes, on se demande clairement où elle veut en venir, elle a un ton très sérieux (pourtant, la série est bel et bien catégorisée comédie) ; alors que dans les trois épisodes suivants, on a tendance à s’ennuyer un peu, à vite tourner en rond ; et dans la deuxième moitié de la série, la comédie reprend clairement le dessus, notamment avec la voisine voyeuse et sa fille insupportable, ce qui est fort agréable.

Si le thème général de la série, à savoir le polyamour, est un thème novateur, encore jamais exploré dans les séries, il n’en reste pas moins une histoire d’amour compliquée, comme on peut en trouver dans les films typique d’Hollywood à l’eau de rose, surtout avec la scène finale de l’aéroport, durant laquelle Jack et Emma font tout pour empêcher Izzie de partir loin d’eux, après l’avoir repoussée à cause des « on-dit » qui circulent dans leur quartier résidentiel à la Desperate Housewives. Malgré tout, on aime voir le bonheur se dessiner sur les visages des trois protagonistes lors de leurs retrouvailles, mais également ressentir leur insécurité quant à l’avenir, puisqu’ils décident qu’Izzie emménagera chez Jack et Emma pour vivre leur histoire d’amour pleinement. La question qu’on pourrait par ailleurs se poser est : est-ce que le polyamour est bien représenté ? Est-ce qu’une relation de ce type s’installe de cette façon ? Les personnes vivant ce type de relation répondront très certainement négativement à ces questions.

Note : 4/5. Malgré un scénario prévisible, la série bénéficie d’un sujet inédit et dans l’air du temps, d’acteurs excellents et d’une fin plutôt agréable. You Me Her est tout simplement un vrai plaisir coupable : on en redemande ! Et ça tombe plutôt bien parce que, non seulement la saison 2 est déjà en court de diffusion (aucune date pour Netflix cependant), mais en plus la série aura également droit à une troisième saison !

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.