Vikings : l’avis de la rédac’ sur la saison 4B !

La chaîne History a diffusé cette semaine le dernier épisode de la saison 4 de Vikings, saison séparée en 2 parties et dont nous avons pu découvrir la deuxième (partie B), dont il sera question dans cet article. Voici notre avis.

Attention, cet article contient des spoilers sur des évènements passés tout au long de cette saison.

  • Un tournant scénaristique assumé

Cette deuxième partie de saison 4 marque un tournant dans l’histoire de Vikings :

Tout d’abord parce que celui qui fut (longtemps) l’atout principal de la série, Ragnar, disparait pour laisser davantage de place et d’importance à ses descendants d’une part, mais également à son ex-femme Lagertha.

Dès l’épisode 15, et comme cela était pressenti depuis le début de la saison 4 où son personnage était un peu plus sur le recul, Ragnar meurt et laisse le champ libre à ses fils Bjorn, Ubbe, Sigurd, Hvitserk et Ivar, mais surtout leur fait porter le poids d’une revanche et d’une vengeance qui s’annonce sanglante.

Mais c’est l’ensemble de son héritage que la mort de Ragnar va influencer : Lagertha obtient elle aussi une place bien plus importante dans cette saison, et se révèle plus badass que jamais. C’est d’ailleurs elle la véritable star de ce début de saison 4B. C’est d’ailleurs une des forces des scénaristes dans cette saison, en étoffant considérablement le personnage de Lagertha et en l’imposant dans une série où les personnages masculins étaient bien davantage mis en avant.

  • Finies les batailles navales, la guerre se fait désormais sur la terre ferme !

La vengeance des fils de Ragnar s’organise peu à peu, mais finies les batailles sur bateaux impressionnantes de la première partie de la saison !

C’est peut-être d’ailleurs là que le bât blesse. La bataille finale de fin de saison est plus ou moins répartie sur les épisodes 19 et 20. Teasée en long en large et en travers, ladite bataille s’avère décevante, et ne dure qu’à peine 10 minutes, réparties sur 2 épisodes. La série souffre-t-elle d’une réduction de budget ?

En tout cas, rien à voir avec la bataille somptueuse de l’assaut sur Paris.

Nous avons néanmoins pu assister à d’autres batailles intéressantes. Les fils de Ragnar, habités par la revanche, ont monté la plus grande armée jamais mise en place par les Vikings, qu’ils ont lancée une première fois lors d’une bataille contre l’Angleterre. Cet aspect est intéressant car il annonce très probablement la suite (saison 5) et de nouveaux affrontements épiques.

  • Une saison trop longue ? 

Pour la première fois dans l’histoire de la série, une saison a compté 20 épisodes. Séparés par deux parties différentes, certes, mais 20 épisodes quand même.

Cela coïncide également avec beaucoup plus de longueurs et de sous-intrigues sans intérêt que les précédentes saisons. 20 épisodes pour une série historique, c’est beaucoup et c’est un pari audacieux. En tout état de cause, 14 ou 15 épisodes auraient été suffisants et auraient probablement évité quelques moments d’ennui.

  • Nouveaux enjeux

L’alliance des fils de Ragnar est donc l’attrait principal de cette fin de saison et pose les enjeux pour la saison 5 à venir.

Mais un autre élément vient (probablement) considérablement enrichir la future intrigue : le (mystérieux) personnage campé par Jonathan Rhys Meyer, qui a d’ores et déjà été annoncé comme tenant un rôle majeur dans la saison 5.

Point positifs :
– Le personnage de Lagertha
– Les nouveaux enjeux
– L’esprit de vengeance des fils de Ragnar

Points négatifs :
– Une saison trop longue
– Des sous-intrigues inintéressantes

Note : 3,5/5. Tantôt réjouissante, tantôt plus ennuyeuse, cette seconde partie de la saison 4 de Vikings aura le mérite de faire avancer (lentement mais sûrement) l’intrigue vers de nouveaux horizons, et assume tranquillement la transition qui se doit d’être faite vers de nouveaux enjeux après le tournant de l’épisode 15.

Theobald

Moi c’est Thibault, j’ai 24 ans et je suis autant passionné de séries que de films. Je passe le plus clair de mon temps libre à essayer d’être à jour entre les différentes sorties, et les différentes publications sur le sujet (sites, magasines, etc…). Concernant les séries, puisque c’est ici le sujet, je crois que la première que j’aie vraiment regardée assidûment et qui m’a fait plonger dans l’addiction était Buffy contre les Vampires, que je trouve d’ailleurs toujours très actuelle dans les thèmes très riches qu’elle a développés, et j’aime beaucoup le travail de Joss Whedon. Ensuite, même si je ne l’ai pas terminée et que le reboot ne m’intéresse pas, j’ai découvert le streaming et la VOSTFR à l’époque avec Prison Break, dont j’avais dévoré les deux premières saisons. Depuis, je pense avoir découvert des programmes de bien meilleure qualité, qui m’ont fait réaliser que la frontière entre les séries et le cinéma est parfois maigre : Les Soprano, Six Feet Under, Breaking Bad, Twin Peaks, Lost, Fargo, Friday Night Lights, mais aussi des séries plus légères comme Scrubs, Louie… Bref, la liste est longue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.