This is Us : l’avis de la rédac sur la saison 1 !

Le dernier épisode de la première saison de This is Us vient d’être diffusé sur NBC. Nous vous avions déjà donné notre avis enthousiaste sur le pilot et la série est déjà renouvelée pour deux saisons, mais sommes-nous toujours sous le charme après 18 épisodes ?

  • Une série pleine d’émotions et de rebondissements

This is Us fait partie de ces séries qui nous transportent dès le pilot, pour ne plus nous faire décrocher. Les fans l’ont bien compris et une forte communauté s’est construite, attendant les épisodes avec impatience chaque semaine, comme peuvent le prouver les chiffres : presque 10 millions de téléspectateurs, en moyenne, étaient présents chaque semaine devant leur écran aux Etats-Unis pour suivre la suite des aventures de la famille Pearson et de leur entourage.
Dès le pilot, la série nous fait ressentir un tourbillon d’émotions avec la présentation des personnages principaux et du contexte dans lequel ils vont évoluer : Jack (Milo Ventimiglia) et Rebecca (Mandy Moore), un jeune couple qui attend des triplés va devoir faire face à une terrible épreuve puisque l’un des bébés ne survivra pas. Ils prendront donc la décision d’adopter un nourrisson abandonné. Kate (Chrissy Metz) et Kevin (Justin Hartley) sont jumeaux, elle tente de perdre du poids et de combattre son obésité par tous les moyens, pendant que lui joue dans une sitcom qui lui donne une image très superficielle. Randall (Sterling K. Brown) essaie de reprendre contact avec son père biologique, qui l’a abandonné à la naissance.
Leur seul point commun dans ce premier épisode ? Jack, Kate, Kevin et Randall fêtent tous les quatre leur 36ème anniversaire. Mais ce n’est pas tout, puisque nous apprenons que Jack et Rebecca vivent dans une époque différente des autres, qu’ils sont en fait les parents de Kate et Kevin et que le bébé qu’ils ont décidé d’adopter n’est nul autre que Randall.

Chaque personnage va alors avoir sa propre intrigue : Jack et Rebecca, avec l’arrivée des triplés, la recherche d’un emploi fixe pour Jack et le désir de reprendre la chanson pour Rebecca. Kate et sa décision de se faire opérer de l’estomac pour perdre du poids, mais également sa rencontre avec Toby (Chris Sullivan). Kevin, qui va démissionner pour tenter de devenir un meilleur acteur et se lancer dans le théâtre, puis son désir de renouer avec son ex-femme. Randall, qui va réussir à rencontrer son père biologique, William (Ron Cephas Jones), et le présenter à sa femme Beth (Susan Kelechi Watson) et ses deux filles.
La série aborde des thèmes importants et de nombreuses situations qui peuvent toucher n’importe quelle famille : l’adoption, la perte d’un enfant, l’obésité, la maladie, l’homosexualité, la recherche difficile d’un emploi, l’amour, l’amitié, les liens familiaux, la jalousie, la mort d’un proche… Il est donc d’autant plus facile de s’identifier aux personnages et de s’y attacher.

La série est un flot continu d’émotions puisque nous suivons les vies détaillées de chacun et de chacune. L’alternance des scènes du passé avec Jack, Rebecca et les enfants, puis les scènes du présents lorsqu’ils sont à l’âge adulte, fonctionne à merveille et est très bien dosée, nous permettant ainsi de construire petit à petit la chronologie des événements et de mieux comprendre leurs actions et leurs choix. Si les événements sont parfois un peu prévisibles, l’attachement que l’on a pour les personnages nous le fait vite oublier.

  • Un mystère qui fait planer le doute et entretient le suspense

La grande question de cette première saison demeure tout de même, puisque aucune réponse claire n’a été donnée dans le final. Les spectateurs restent donc sur leur faim et vont devoir prendre leur mal en patience. Nous savons que Jack est décédé, puisque Rebecca a refait sa vie avec le meilleur ami de ce dernier, Miguel. Dans les derniers épisodes, Jack sombre doucement dans l’alcoolisme alors que Rebecca reprend la chanson avec un groupe, et accessoirement avec son ex-petit-ami qui joue dans ce groupe. Nous ignorons encore comment Jack est décédé, même si plusieurs hypothèses sont apparues sur internet… Certains sont même prêts à parier que Jack n’est pas vraiment mort. À voir quelle sera la véritable explication.

C’est un mystère qui plane sur la série depuis un bon moment, que les scénaristes ont su entretenir pour maintenir le suspense. Toute la saison se construit finalement petit à petit autour de ce décès et de l’impact qu’il a eu sur la famille entière. Jack est le personnage central de la série, un peu malgré lui. La perte d’un proche est l’un des autres thèmes abordés par la série, comment se remettre d’un tel événement sans s’en vouloir, sans culpabiliser ? Comment reprendre le fil de sa vie ? Espérons que nous connaîtrons le fin mot de l’histoire dans la saison 2.

  • L’atout majeur : l’alchimie des acteurs

Le gros point positif de cette série, c’est bien entendu son casting. Elle nous permet déjà de retrouver Milo Ventimiglia dans une nouvelle série et dans un rôle qui lui va comme un gant (après avoir joué dans Gilmore Girls, Heroes et Chosen), mais également Mandy Moore et de la retrouver en tant que chanteuse, Justin Hartley (aperçu dans les séries Smallville, Revenge, Mistresses…) et Sterling K. Brown qui avait été récompensé pour sa prestation dans la série American Crime Story. Mais elle nous permet également de faire de très belles découvertes comme Chrissy Metz, qui a révélé que This is Us avait été son casting de la dernière chance et que sans la série, elle aurait abandonné sa carrière d’actrice. L’alchimie des acteurs crève l’écran, au point que nous aimerions faire partie de cette famille.
Les acteurs sont d’ailleurs tous très proches et ne cessent d’alimenter les réseaux sociaux par des photos d’eux. Nous pouvons ressentir l’esprit famille qu’ils jouent à l’écran également lorsqu’ils sont en « civil » lors de cérémonie où d’événements où ils se sont parfois retrouvés ensemble. Les performances de chacun dans la série sont impressionnantes et ajoutent encore une fois à la qualité du scénario et de la réalisation.

N’oublions pas les guest-stars de la série, des têtes connues qui viennent compléter ce casting déjà 5 étoiles : cette saison, on comptait par exemple Denis O’Hare (True Blood, The Good Wife, American Horror Story), Sam Trammell (True Blood), Amanda Warren (The Leftovers)…

Ma note : 5/5. This is Us est un énorme coup de cœur, attachez vos ceintures et montez à bord, vous ne regretterez pas le voyage. Les Pearson nous font vivre tout un tas d’émotion, les acteurs sont fantastiques et nous donnent envie de faire partie de la famille. Vivement la saison 2 !

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j’ai beaucoup de mal avec les comédies. J’aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.