The Order : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

La première saison de The Order, créée par Dennis Heaton et composée de 10 épisodes d’environ 45 minutes, est disponible depuis le 7 mars dernier sur la plateforme de streaming Netflix. Nous y suivons Jack Morton (Jake Manley), nouvel étudiant à l’université, qui rejoint une société secrète légendaire appelée l’Order. Nous plongeons alors avec lui dans un monde magique rempli de divers monstres.
Alors, qu’avons-nous pensé de cette première saison de The Order ?

Attention, cette critique peut contenir des spoilers !

  • Une oeuvre très stéréotypée

The Order est une série fantastique pour adolescents, qui est une cible de téléspectateurs pour laquelle il existe déjà des centaines de séries. D’ailleurs, nous pourrions qualifier The Order d’un mélange de la magie de The Magicians, des loups-garous de Teen Wolf et de l’ambiance de Shadowhunters. Seulement, voilà, la série n’est qu’une accumulation des clichés que l’ont retrouve dans ces séries, ne gardant alors que leurs défauts. De plus, il s’agit d’un univers totalement saturé, nous avons la sensation que tout a déjà été vu et revu, et ce n’est donc pas étonnant de voir que The Order n’arrive pas à trouver ne serait-ce qu’un point innovant. La série est travaillée juste ce qu’il faut pour attirer les fans du genre, sans chercher à être exceptionnelle pour autant. Elle a clairement un potentiel qu’elle n’a pas encore réussi à exploiter, mais a-t-elle seulement essayé ?

Impossible également de passer à côté de l’histoire d’amour prévisible et ennuyeuse au possible entre Jack et Alyssa (Sarah Grey), elle aussi très stéréotypée, puisqu’elle correspond à tout ce qu’on a l’habitude de voir dans absolument toutes les séries du genre. Ainsi, dès le début du premier épisode, nous comprenons au premier coup d’œil que les deux adolescents tomberont amoureux. Ainsi, l’histoire de The Order est globalement ennuyeuse mais arrive à réaliser l’exploit paradoxal de nous captiver tout de même, puisqu’elle réunit tout ce que nous connaissons déjà.

  • Un départ lent pour une fin de saison rythmée

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la série débute très lentement. Elle met alors en place les personnages et les intrigues pendant pas moins de cinq longs épisodes avant de se lancer dans une course effrénée pour clôturer un maximum d’intrigues dans les cinq épisodes restant. Si nous sommes ravis de voir que la saison prend enfin de la vitesse une fois la moitié des épisodes passée, nous réalisons par la suite que devoir attendre autant de temps avant que l’histoire ne décolle réellement est frustrant et nous attendons beaucoup de la fin, tant elle est attendue. Finalement, celle-ci ne nous convainc pas plus que le reste de la saison. Le dernier épisode nous laisse sur notre faim : avons-nous réellement attendu dix épisodes pour… revenir au point de départ ? C’est d’autant plus dommage que les deux sociétés secrètes s’entendaient finalement bien.

  • Une écriture insipide

L’écriture de The Order est sans conteste son plus gros point faible. Les dialogues sont pauvres – on pourrait d’ailleurs presque s’en passer – et les incohérences sont multiples. En effet, même avec le semblant d’explication que l’on a avec son père, on ne comprend pas pourquoi Jack veut à tout prix entrer dans l’Ordre, et finalement ce n’est pas quelque chose qui nous intéresse ou qui a même l’air d’intéresser les scénaristes. De plus, difficile de croire que personne, pas même la police, ne remarque rien de ce qui se passe dans le campus alors même que de nombreux étudiants se font tuer dès le premier épisode.

Le jeu des acteurs très moyen, l’alchimie presque inexistante entre les personnages et le charme discutable des acteurs n’arrangent d’ailleurs pas les choses. En effet, les relations entre les personnages sont écrites de la façon la plus simpliste possible. De ce fait, l’histoire d’amour « impossible » entre Jack et Alyssa n’est pas écrite de la façon la plus originale qui soit, elle est plate et sans saveur, de quoi de nous faire comprendre qu’elle n’est pas le centre de l’intrigue, bien que paradoxalement essentielle pour l’avancée de celle-ci.

Pour conclure, on ne peut être étonnée du renouvellement rapide de The Order pour une deuxième saison, puisqu’elle a su trouver son public parmi les fans de séries du genre. Nous espérons cependant que cette nouvelle saison saura être plus rapide à démarrer que sa prédécesseure et essayera d’effacer certains stéréotypes grâce à une écriture plus travaillée. Notre note : 3/5.

Xanda

Xanda

Passionnée par mille et une choses, je suis une accro aux séries depuis que je suis tombée devant Veronica Mars et Newport Beach à mon adolescence. Les drames sont indubitablement mon genre de série préféré, même si je regarde aussi des comédies et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.