The OA : l’avis de la rédac’ sur la saison 2 !

C’était une deuxième saison très attendue depuis la diffusion de la première sur Netflix en 2016. The OA est une série originale Netflix créée par Brit Marling et Zal Batmanglij et suit l’histoire de Prairie, une jeune femme retrouvée des années après avoir été kidnappée ; alors qu’enfant, elle était aveugle, elle rentre chez elle en ayant retrouvé la cécité et raconte à une bande de jeunes son histoire. D’après Netflix, The OA est déjà prévu pour un total de 5 saisons ; après le final très intrigant de la première saison, qu’a pensé la rédac’ de la saison 2 de The OA ?

**Attention, cet article peut contenir des spoilers !**

  • Plusieurs arcs narratifs

The OA : l'avis de la rédac' sur la saison 2 !

Alors que la première saison de The OA était très mystérieuse, on peut en dire autant de cette suite. Dans celle-ci, on suit trois arcs narratifs différents qui finiront par se rejoindre dans le dernier épisode (épisode 8). Nous avons tout d’abord celui de Prairie (ou OA interprétée par Brit Marling) qui reprend là où elle nous avait laissé à la fin de la première saison : on comprend très rapidement que les mouvements effectués à la cafétéria par le groupe d’adolescents a fonctionné et qu’elle a pu voyager à travers une nouvelle dimension pour ne pas mourir lorsqu’elle s’est fait tirer dessus lors de la fusillade. Nous la retrouvons donc dans une nouvelle dimension dans laquelle elle (sous le nom de Nina) n’a jamais été aveugle et a donc vécu une vie totalement différente de la sienne. Nous avons ensuite celui de Karim (Kingsley Ben-Adir), un détective privé à la recherche d’une jeune fille disparue qui jouait à un drôle de jeu et qui croisera assez rapidement le chemin de Prairie. Enfin, nous avons celui de Jesse (Brendan Meyer), Steve (Patrick Gibson), French (Brandon Perea), Buck (Ian Alexander), Betty (Phyllis Smith) et Angie (Chloë Levine) qui tentent de savoir si Prairie a réussi à faire le saut ou non et sont à sa recherche via Rachel (Sharon Van Etten) avec qui Prairie a été enfermée plusieurs années quand elle avait disparue. Si sur le papier, autant d’histoires différentes peut paraître compliqué à suivre, sur nos écrans, ça ne l’est pas du tout ! En effet, choisir d’avoir des épisodes uniquement consacrés aux adolescents permettait de ne pas mélanger toutes les histoires et de rythmer la saison sans qu’elle ne s’essouffle. Il n’y a pas un seul épisode devant lequel nous nous soyons ennuyés et c’est en partie grâce à cela : après deux épisodes passés avec OA et Karim, le troisième épisode est centré sur les adolescents. Puis, l’épisode d’après revient sur OA et ainsi de suite pour au final, tous se rejoindre dans le final de la saison.

  • Un traitement inégal des personnages

The OA : l'avis de la rédac' sur la saison 2 !

Ce qu’on peut ressentir à juste titre après cette deuxième saison de The OA, c’est peut-être un traitement inégal des personnages. Alors que OA bénéficie d’une évolution entre sa sortie de l’hôpital psychiatrique et la fin ainsi que son dilemme de ne pas enfermer Nina et d’arriver à cohabiter avec elle, ce qui l’aidera à pousser Hap (Jason Isaac) à lui dévoiler ses secrets dans le dernier épisode, on peut avoir l’impression que certains personnages ont été mis de côté. Il aurait peut-être été plus intéressant de voir le réel impact que Prairie a eu sur le groupe d’adolescents laissés dans la dimension dans laquelle se déroulait la première saison. On comprend que BBA a eu des problèmes avec les parents des ados et qu’ils semblent tous vivre une période difficile, mais ça s’arrête là. Si nous arrivons à en connaître mieux certains comme French, nous avons la sensation qu’aucun de ces personnages n’aura de réelle évolution durant toute la saison. Il en est de même pour Karim, le nouveau personnage très charismatique qui dévoile rapidement son passé à OA mais qui n’est pas plus approfondi que cela : il est d’ailleurs dommages que nous n’ayons pas vu plus longtemps la collaboration de celui-ci avec Prairie car leur duo fonctionnait très bien et apportait un vrai plus à la saison. Quand on regarde l’entièreté des épisodes, nous avons l’impression que seule OA a bénéficié d’une évolution mais que tout le monde est resté au point où il était au début de la saison. Même Homer (Emory Cohen) joue un rôle plutôt secondaire et sa seule évolution sera de se souvenir de son ancienne vie dans l’autre dimension avant de mourir dans les bras de Prairie dans le final.

  • Le final

The OA : l'avis de la rédac' sur la saison 2 !

Il est indéniable que le final de cette saison était beaucoup moins fort que celui de la saison précédente : nous avons tous eu des frissons lorsque le groupe s’est levé en pleine fusillade pour exécuter les mouvements dans la cafétéria dans la saison 1. Concernant la saison 2, celui-ci était intéressant bien qu’il amène encore d’autres questions. Alors que Karim arrive à ouvrir la fameuse fenêtre avec la rosasse pour voir OA s’envoler vers une autre dimension mais celle-ci chute et atterrit dans une dimension bien étrange : Hap se fait appeler par le nom de l’acteur, Jason Isaac et OA se fait appeler également par son nom d’actrice, « Brit ». On peut également voir que celle-ci a les cheveux courts, comme dans la vision qu’elle a eu avec la pieuvre dans l’épisode 4 dans laquelle elle a aperçu une femme aux cheveux courts de dos dans l’avion. Nous pouvons donc imaginer une suite, une saison 3 dans laquelle OA ne se souviendrait plus de qui elle est et cette fois, c’est peut-être Homer qui devra la retrouver pour lui faire retrouver la mémoire ? Car comme l’a expliqué Elodie (Irène Jacob), la voyageuse inter-dimensionnelle, Prairie, Hap et Homer ont créé un écho qui les lient lors de leurs voyages à travers les dimensions : nous pouvons donc en conclure qu’Homer est dans la même dimension qu’eux, tout comme le groupe d’adolescents qui a dû les suivre. Jason Isaac a annoncé que la saison 3 serait différente des deux premières, nous nous demandons donc à quoi celle-ci pourra bien ressembler !

La saison 2 de The OA était divertissante et assez additive, bien que moins originale que la première qui reste unique en son genre. Nous espérons que les personnages  bénéficieront d’une développement plus approfondis dans la troisième saison. Notre note : 4/5.

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

Une pensée sur “The OA : l’avis de la rédac’ sur la saison 2 !

  • Avatar
    9 avril 2019 à 17 h 06 min
    Permalink

    très bonne critique ! d’accord avec vous sur à peu près tout. le début de cette saison 2 est exceptionnel mais la seconde partie avec notamment les multiples scènes d’hallucinations dans la maison (dont on ne comprend jamais rien), le final un peu trop précipité (la cohabitation entre OA et Nina dans le même corps pas du tout expliquée, également la relation d’intérêt entre Hab et Nina avant l’arrivée d’OA à peine évoquée ) et le trop grand nombre de personnages (ce qui oblige à en délaisser certains dont Homer) font que la saison 2 est objectivement un peu moins grandiose que la saison 1.

    dans les séries marvel on se tape 13 épisodes d’ennui mortel, là on aurait bien eu besoin de 2 épisodes supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.