The Get Down : L’avis de la rédac’ sur la première partie de la saison 1 !

Cet été, le moins que l’on puisse dire, c’est que Netflix, la plateforme de streaming, a énormément fait parler d’elle. Après Stranger Things qui a clairement fait l’unanimité auprès de tous les addicts, Netflix a proposé une autre série dès le 12 Août dernier et cette série n’a pas dérogé aux hauts standards de Netflix en termes de qualité. D’accord, mais en quoi ?

  • Une écriture aboutie, poétique, unique.

Le plus gros atout de The Get Down, c’est indéniablement l’écriture de ses dialogues. The Get Down se déroule dans le Bronx et nous raconte l’émergence du Hip-Hop, alors que le disco est encore ce qui est de plus populaire. Il était donc important que la série soit bien écrite, puisque notre personnage principal, Zeke, se forme peu à peu pour devenir rappeur. Dès le premier épisode (qui dure tout de même 1H30), The Get Down nous sature de dialogues puissants, mais surtout bien construits. Un atout qui fera toute la force de la série par la suite, car, si les textes sont parfois surprenants au départ (en effet, de nos jours, peu nombreuses sont les séries qui s’efforcent de nous offrir des textes aussi travaillés et complexes), nous nous y habituons très vite et apprécions de plus en plus ces discours au fur et à mesure des épisodes.
Cependant, encore faut-il être assez courageux pour continuer la série. En effet, malgré cet atout indéniable que personne ne pourra lui retirer, The Get Down reste une série avec un pilot d’une heure et demi, et si les éléments qu’il nous plante sont clairement importants, il n’en est pas moins très long pour une série, série surprenante qui plus est, de par son écriture, mais aussi sa réalisation.

  • On veut y croire, comme une petite histoire qu’on lit le soir

Encore une fois, avec une réalisation exceptionnelle, The Get Down se différencie des autres séries. En effet, avec un budget aussi énorme (à peu près 120 millions de dollars) nous nous attendions totalement à ce que les décors de la série ainsi que sa mise en scène nous vende du rêve. Et bien, c’est le cas. Que ce soit par les décors, les costumes ou à sa réalisation de manière générale, la série nous plonge totalement dans son univers et nous y submerge. Ce côté réel et terre à terre est parfois contraster avec des mises en scène totalement décalées voir clichées, qui, sans nous  sortir de l’immersion dans laquelle peut nous plonger la série, éveille parfois l’enfant qui est en nous. Crédible et agréable, la réalisation de The Get Down est totalement addictive et parvient à toujours nous faire garder le meilleur d’un scénario parfois violent.

  • Des acteurs fusionnés avec leur personnage

The Get Down est une série avec une abondance assez exceptionnelle de personnages. Des personnages de trop ? Si certains sont clairement plus utiles que d’autres (que vous n’entendrez pas dire grand chose, soyons clair), chaque personnage est là pour parfaire un décor construit et aide à la crédibilité de la série. En ce qui concerne le casting de manière général, pour les plus connus, nous retrouvons Giancarlo Esposito, que nous connaissons pour avoir joué l’inoubliable Gustavo Fring dans Breaking Bad, mais également Jimmy Smits connu pour avoir joué dans Star Wars et interprété Nero dans Sons of Anarchy. Mais ce n’est pas tout, vous retrouverez aussi Jaden Smith,  le fils de Will Smith que vous avez pu voir dans Karate Kid ou encore After Earth. Les autres acteurs de la série ne vous diront rien, et pourtant chacun d’eux à son heure de gloire. Les deux personnages principaux, Zeke et Shaolin sont respectivement interprétés par Justice Smith et Shameik Moore. Ce duo de choc fonctionne très bien et bien que les deux personnages soient très (très) différents, chacun est attachant à sa manière.

  • La meilleure bande originale de la TV ?

On peut ne pas aimer The Get Down, on peut ne pas accrocher à sa réalisation, son écriture ou encore à ses personnages. On peut aussi penser que ce n’est pas notre genre de musique. Mais la bande originale de The Get Down est une telle réussite musicale qu’elle mériterait sa propre chronique. Si vous ne comptez pas regarder la série, la bande originale à elle seule mérite d’être écoutée, ne serait-ce que pour entendre au moins une fois, une des meilleures bande son originale de série jamais créée.

  • En conclusion

Points positifs :

– La bande originale
– L’écriture des dialogues
– La réalisation
– Les personnages

Points négatifs :

– Le pilot de 1H30
– Un série qui ne s’adresse définitivement pas à tout le monde

Note : 5/5. Un début sûrement un peu lent pour The Get Down, mais la série est indéniablement une réussite. Crédible, agréable, unique et addictive, elle nous a fait rêver !

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de série ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*