Stitchers : l’avis de la rédac’ sur le 3×10 + Bilan de la saison 3

Comme nous vous le disions dans la critique de l’épisode précédent, les derniers épisodes de la saison 3 de Stitchers sont montés crescendo et « Maternis » n’a pas dérogé à la règle.

En effet, nous avons repris les événements là où nous les avions laissés, avec l’acceptation de Maggie (Salli Richardson-Whitfield) de laisser Kirsten (Emma Ishta) savoir où est le corps de sa mère. Si l’épisode était intense, les rebondissements sonnent malheureusement creux, les événements étant tous prévisibles. Dans cet épisode, difficile de ne pas voir venir à quinze kilomètres le retournement de veste d’Ivy (Sarah Davenport). En revanche, la fin de l’épisode -et de la saison- nous laisse une fois de plus sur un cliffhanger insoutenable pour lequel il faudra patienter jusqu’à l’année prochaine pour avoir la suite… Si suite il y a. Eh oui, après avoir attendu plus d’un an pour avoir la suite de Stitchers, nous ne savons aujourd’hui toujours pas quel sort sera réservé à la série.

En bref, « Maternis » était un épisode correct, mais pas digne d’un épisode final de saison. Les audiences de la série ne présagent rien de bon quant au renouvellement de la série, il n’y a plus qu’à espérer que la chaîne nous offre tout de même quelques épisodes de clôture si Stitchers n’est pas renouvelée…


Faisons maintenant le point sur la saison complète.

  • Des épisodes inégaux

Si vous avez un peu suivi nos critiques hebdomadaires de cette troisième saison, vous aurez d’ores et déjà compris que le schéma qui se répète au long de la saison s’est formé tout simplement par un mauvais épisode, voire médiocre, suivi d’un bon épisode ou au moins passable. En bref, la saison ne nous aura pas transcendés, c’est certain. Un épisode sort tout de même du lot, l’épisode 7 (« Just the Two of Us »). Un « bottle episode » fort en émotions, bien que gâché par la fin trop fleur bleue et décousue. Le problème de Stitchers dans cette troisième saison est qu’elle n’est pas sortie de son genre procédural malgré un fil rouge qui le nécessitait.

  • Des événements prévisibles

À force de traîner en longueur avec les éléments du fil rouge de la saison, Stitchers se perd et crée des scènes totalement prévisibles. Nous perdons alors subitement de l’intérêt pour la série, que nous continuons de regarder plus par habitude que par réelle envie. La science-fiction n’est définitivement pas assez présente, rendant le tout beaucoup trop fade pour être bon. La science-fiction est un genre qui a l’habitude de nous surprendre constamment, à chaque épisode, mais ici ce n’est pas du tout le cas.

Finalement, la saison 3 de Stitchers est de loin la moins bonne de la série. Un triangle amoureux, des histoires d’amour loin d’être palpitantes et des épisodes inégaux nous laissent sur notre fin après le visionnage de presque chaque épisode. Heureusement, on ne peut pas reprocher grand chose à la réalisation. Notre note : 2.5/5.

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.