Stitchers : l’avis de la rédac’ sur le 3×8 « Dreamland »

Il était indéniable que l’épisode précédent de Stitchers était un « bottle episode » (*), ce qui n’a rien enlevé à sa qualité et à son originalité. Dans « Dreamland », en revanche, nous avons droit à un épisode plutôt bateau, voire passe-partout…

Des OVNI dans Stitchers ? Impossible d’y croire une seule seconde. Chaque épisode qui se voulait au premier abord surnaturel a finalement trouvé une explication scientifique (bien que futuriste), faisant revenir la série aux sources : la science-fiction. De ce fait, la conclusion de l’épisode ne nous surprend pas et la révélation finale tombe complètement à plat et laisse les téléspectateurs sur leur faim.

En plus de voir que le couple Kirsten (Emma Ishta) et Cameron (Kyle Harris) est à nouveau omniprésent, ce qui gâche une fois encore le plaisir qu’on pouvait avoir en regardant la série dans les saisons précédentes, il s’avère qu’une intrigue tournant autour d’Ivy (Sarah Davenport) depuis plusieurs épisodes et laissée en suspend, a repris, puisque son père est entré dans l’équation, dans un but plutôt obscur.

Il est clairement difficile de retenir autre chose de cet épisode vide de sens et d’utilité… D’ailleurs, notons l’inutilité de Linus (Ritesh Rajan), Camille (Allison Scagliotti) et Maggie (Salli Richardson-Whitfield), et l’absence d’Amanda (Anna Akana). L’accent n’est définitivement pas assez mis sur la recherche de vérité, ce qui ennuie et lasse le téléspectateurs. Dommage, la série est encore jeune, mais meurt déjà en troisième round.

En bref, « Dreamland » était trop banal pour être intéressant. Alors que nous pensions rire du phénomène des OVNI, il n’en est rien, nous sommes simplement lassés et insensibles. L’épisode suivant, « Kill It Forward », se démarquera peut-être :

Une série de meurtres incluant une joueuse de volleyball professionnelle oblige l’équipe de Stitchers à cherche dans les coins sombres d’Internet. De son côté, Kirsten donne à Maggie un ultimatum.

(*) Bottle episode : épisode se déroulant principalement dans un seul lieu et ayant un nombre de personnages réduit afin de faire baisser les coûts de production

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*