Review Pilot – Nox (Canal +) : on continue ou pas ?

Lancée le lundi 12 mars dernier sur Canal +, Nox est une mini-série en 6 épisodes de 52 minutes, réalisée par Mabrouk El Mechri (Maison close) qui met en scène la disparition du Lieutenant Julie Susini (MaïwennPolisse) que sa mère Catherine (Nathalie BayeArrête-moi si tu peux), ancien Capitaine de Police, part rechercher jusqu’aux entrailles de Paris avec Raphaël (Malik Zidi, Les rois maudits), le partenaire de sa fille…

L’introduction est simple mais efficace. Dès les premières minutes, tout parisien se reconnaîtra dans son quotidien avec les quais de la ligne 3 du métro et les cafés en terrasses. Le premier tiers de l’épisode nous présente les personnages et la situation de chacun d’entre eux. L’intrigue s’installe progressivement mais l’accent est davantage mis sur les relations humaines que sur l’action dans ce pilote. Ce n’est pas un mauvais point en soi puisque le casting est exceptionnel et le face à face Nathalie Baye/Maïwenn fonctionne à merveille. Cependant, certains pourront trouver la mise en place un peu lente puisque l’histoire part parfois dans des digressions (mais en sont-elles vraiment ?). Et ce n’est qu’à la moitié de l’épisode que le personnage de Julie disparaît, lançant ainsi le fil rouge de la saison.

Nous suivons alors Catherine et Raphaël dans les sous-sols de Paris dans une atmosphère pesante et une ambiance étouffante. Claustrophobes, passez votre chemin ! Pourtant, le duo de personnages fait mouche, entre un Raphaël qui culpabilise et une Catherine qui accable davantage le policier. Nathalie Baye crève l’écran tant elle est mordante et impertinente tandis que Malik Zidi convainc lui aussi dans son rôle de fonctionnaire de police craintif et de mari docile. Maïwenn nous dévoile une Julie toute en force et faiblesse à la fois, que nous aimerions voir développée un peu plus tard dans la saison, et ce malgré l’absence du personnage (peut-être sous forme de flashback ?).

Peu d’éléments sont dévoilés pour le moment, à l’exception des fonctions de chacun et de la disparition de Julie. Nous espérons toutefois plus d’action dans les cinq prochains épisodes afin de tenir en haleine le téléspectateur davantage qu’en nous faisant découvrir un lugubre Paris souterrain.

Au final, c’est polar sombre à l’ambiance anxiogène que nous offre Mabrouk El Mechri mais qui séduit et convainc, et ce, grâce à une réalisation soignée et des actrices impeccables. L’histoire ne fait que commencer, et il est certain que de lourds secrets resurgiront afin d’expliquer cette mystérieuse disparition… Pari gagné pour Nox puisque nous voici plongés à notre tour dans les bas-fonds de Paris pour les 5 épisodes restants… En bref, on continue ! 

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.