Review Pilot – Love In The Time Of Corona, on continue ou pas ?

Que vaut la nouvelle série Love In The Time Of Corona (créée par Joanna Johnson et diffusée sur Freeform), qui explore la recherche de l’amour et de la compagnie pendant le confinement lié à la Covid-19 ? La rédac’ de Just About TV a regardé le pilot pour vous, histoire de savoir si on accroche. Alors, Love In The Time Of Corona, on continue ou pas ?

  • Un confinement où, sans surprise, il ne se passe pas grand-chose

Ne nous mentons pas : la vie a été nettement moins palpitante pendant le confinement. On a même célébré ce repos forcé qui nous a fait du bien. Du coup, il est logique de se demander si le choix de créer une série se déroulant pendant le confinement n’était pas finalement qu’un bon coup marketing (surfant sur la vague de la Covid), dont le résultat n’est pas très rempli ?
Force est d’admettre qu’il ne se passe rien durant ce pilot qui dure pourtant moins d’une demi-heure.
La caméra ne suit que des discussions, filmant un jeune couple qui se demande si le moment est venu de faire un nouveau bébé, un jeune homme gay et sa meilleure amie vivant en colocation et tous deux célibataires, mais aussi un vieux couple dont le mari est en maison de repos, entre autres.
On est rapidement lassé de ces personnages auxquels on n’est pas encore attaché qui ne font que dialoguer dans un décor fixe, sans musique ni montage particuliers.

  • Des réactions incohérentes et superficielles

Pour rajouter à la lourdeur de visionnage, certains personnages ont des attitudes incohérentes, comme *spoiler* la jeune mère qui change d’avis en un clin d’oeil quant à l’idée de faire un nouvel enfant, sans même prendre le temps de réfléchir, ou la jeune femme qui vit avec son ami gay, qui, parce qu’il lui a dit vouloir essayer de sortir avec une femme, se retrouve le jour même amoureuse ! *fin du spoiler*.
On a donc du mal à croire à ce qui apparaît comme une série concoctée bien vite pour répondre à une situation actuelle. Si l’on regarde les dates, on cesse de s’étonner quant à ce résultat très faible : la plupart des séries sont conçues et tournées des mois ou des années avant leur diffusion. Le confinement a pris fin il y a quelques mois, mais Love In The Time Of Corona est déjà prête pour être diffusée en août…

  • Alors, on continue ?

C’est un non attendu. La meilleure chose de Love In The Time Of Corona, c’est son titre, ce qui n’a rien de surprenant puisqu’il est emprunté au Prix Nobel de littérature colombien, l’écrivain Gabriel García Márquez, qui a publié en 1985 le chef-d’oeuvre Love In The Time Of Cholera (L’amour au temps du choléra).
Bien que cette série ne fasse que quatre épisodes, sa substance semble déjà trop faible pour un simple pilot. A la rédac’ de Just About TV, nous n’avons pas accroché à cette série en surface qui semble faite de remplissage. Les épisodes suivants rattrapent peut-être la donne, mais il aurait fallu nous donner envie de les regarder.

Avatar

Princesse Sarah

Salut, je suis Sarah, 28 ans, qui n'a jamais perdu son esprit d'enfant... Je suis artiste et mes séries préférées sont souvent extravagantes, fantastiques, colorées ou très sentimentales, comme mes peintures et mes illustrations ! Vous pouvez d'ailleurs retrouver mes illustrations dans mes dossiers et sur l'Instagram de Just About TV (@just_about_tv) ou sur le mien (@sarah_.anthony). Fan de Harry Potter et du Seigneur des Anneaux et grande adepte de la lecture, j'ai adoré la série His Dark Materials, adaptée des livres de Philip Pullman que j'ai découverts enfant, mais je ne boude pas mes classiques (Sex and the City, Les Simpsons, etc.) et j'attends avec impatience le retour du beau Witcher...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.