Review Pilot – Krypton : on continue ou pas ?

La très attendue série Krypton, prequel sur les origines de Superman, a débuté le 21 mars dernier sur la chaîne américaine Syfy. Elle suit Seg-El (Cameron Cuffe), le grand-père de Superman, alors qu’il est mis en garde par Adam Strange (Shaun Sipos) pour protéger sa famille et son héritage, et même plus : sauver sa planète de la destruction, bien qu’on la sache condamnée d’avance… Voici notre avis sur le pilote de la série.

D’entrée de jeu, la voix-off donne le ton : il ne s’agit pas de revenir sur “comment le peuple Kryptonien a péri” mais sur “comment il a vécu”. Nous voici alors témoins du procès de Val-El (Ian McElhinney), condamné à mort pour trahison sous les yeux de son petit-fils Seg, événement tragique qui signe la disgrâce de la famille El. 15 ans plus tard, nous retrouvons Seg-El devenu un jeune homme bagarreur dont l’existence semble plutôt tranquille, entre sa vie de famille avec ses parents Ter-El (Rupert Graves) et Charys-El (Paula Malcomson) et sa vie sentimentale avec Lyta-Zod (Georgina Campbell), fille de Daron-Vex (Elliot Cowan) et Jayna-Zod (Ann Ogbomo). Les connaisseurs auront reconnu le nom de famille d’un des ennemis jurés de Superman, le Général Zod, et il y a fort à parier que la relation amoureuse entre un El et une Zod sera au cœur de bien des tourments. 

La mise en situation est plutôt rapide et ne nous laisse pas vraiment le temps de nous attacher aux personnages, c’est pourquoi nous sommes relativement peu touchés par la condamnation à mort de Val-El, tout comme nous le serons peu également lors de [SPOILER] l’assassinat des parents de Seg-El sous ses yeux en fin d’épisode [FIN DU SPOILER]. Cette indifférence vis à vis de personnages à peine exploités est notamment due aux nombreuses informations données dans cet épisode : en 40 minutes nous sont présentées la famille El, la famille Vex/Zod, sans oublier l’intrigue amoureuse ainsi que la menace qui pèse sur le futur de Seg-El. Cette masse d’informations n’est pas un défaut en soi car elle contribue à la mise en place de l’intrigue et des enjeux à venir mais elle pénalise notre empathie envers les personnages.

Côté réalisation, les effets spéciaux restent corrects pour une production de ce genre et la cinématographie est travaillée, nous offrant quelques jolis plans soignés. Les amateurs de la franchise retrouveront des décors familiers, notamment avec la Forteresse de la Solitude. L’environnement dans lequel évoluent les personnages est clairement défini et de nombreux éléments entrent en résonance avec la mythologie que nous connaissons déjà de l’Homme d’Acier. Côté acting, le personnage principal ne semble faire que se bagarrer dans ce pilote et l’acteur manque un tantinet de prestance pour ne pas nous agacer totalement. On lui laisse cependant une seconde chance, en espérant que les scénaristes développent son personnage de la bonne manière. Face à lui, Shaun Sipos campe un Adam Strange intrigant que l’on aimerait voir davantage exploré, de même pour Nyssa-Vex (Wallis Day) dont la personnalité semble intéressante. Le reste du cast semble un peu fade et nous ne demandons qu’à voir ce dont il est capable par la suite.

En fin d’épisode, nous retrouvons la symbolique de la cape avec le temps qui est désormais compté et la menace qui pèse sur la planète. Celle-ci pique notre intérêt puisque [SPOILER] il s’agit de Brainiac, ennemi de Superman, qui semble être responsable de la future extinction de Krypton [FIN DU SPOILER]. La suite des aventures kryptoniennes de Seg-El semblent donc prometteuses !

En conclusion, pas de catastrophe pour ce pilote qui présente tous les éléments nécessaires à la bonne compréhension de la série ainsi que les enjeux mis en place d’office. Cependant, l’acting est un peu terne et il nous a été difficile d’adhérer à 100% à ce pilote mais nous continuons bien évidemment la série !

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.