Review pilot – La Forêt : on continue ou pas ?

Diffusée le 21 novembre dernier sur France 3, La Forêt s’est classée deuxième des audiences derrière Une famille formidable, série phare de TF1. A la rédac’ nous avons décidé de tenter le premier épisode de cette création originale française qui a été récompensée par le Prix de la Meilleure Série (format 52′) au Festival de la Fiction TV de La Rochelle en septembre dernier. Alors, verdict ?

L’histoire. Montfaucon est un petit village tranquille de l’Est de la France. Le Lieutenant de gendarmerie Virginie Musso (Suzanne Clément) y vit paisiblement aux côtés de son mari Vincent (Frédéric Diefenthal), son fils Tristan (Maxime Rennaux) et sa fille adoptive Maya (Martha Canga Antonio). Pourtant un jour, Jennifer (Isis Guillaume), une adolescente de 16 ans, disparaît soudainement après avoir tenté de joindre sa professeure de français, Eve Mendel (Alexia Barlier). Gaspard Deker (Samuel Labarthe), le nouveau Capitaine de la gendarmerie fraîchement débarqué, va prendre l’affaire au sérieux et tout faire pour retrouver la jeune fille avec l’aide de Virginie, son adjointe. La dernière trace de la jeune fille mènera les enquêteurs dans la forêt…

Notre avis. On ne peut s’empêcher de songer à Broadchurch en voyant ce pilote. Disparition d’adolescent, mystère et ambiance vaporeuse pour ce polar 100% français… Cependant, n’est pas David Tennant qui veut et les personnages sont pour la plupart peu attachants. Grand classique des fictions policières : le duo de flics totalement opposé. On a ainsi d’un côté la gendarme provinciale un peu négligente qui fait passer ses émotions et ses amitiés avant le professionnalisme et de l’autre le gendarme bourru et blasé mais qui est très à cheval sur son travail. Cependant, dans l’ensemble, les acteurs sont convaincants bien que certains ne semblent pas transcendés par leur personnage. Concernant la réalisation, la série porte bien son nom puisque la moitié du pilote se déroule dans la forêt, réputée maudite suite aux disparitions de deux autres adolescentes 10 ans auparavant… De plus, les plans tournés par drones donnent de la hauteur à l’épisode en nous faisant prendre conscience que la forêt semble ténébreuse et sans fin…

L’effet brumeux est totalement omniprésent dans l’épisode et lui confère une atmosphère sombre à souhait. On s’attendrait presque à voir surgir une créature surnaturelle de ces mystérieux bois ! La bande-son nous a par ailleurs fait pensé au thème de Stranger Things, notamment à 39′ et 46′. Mais l’intrigue ne se veut pas uniquement policière puisque l’on comprend dès ce pilote que l’aspect familial sera au cœur de la série, notamment via le personnage de Maya, qui ne joue pas franc-jeu avec les gendarmes et qui semble porter un lourd secret… Et quid d’Eve, la professeure que tout le village trouve étrange et qui part se réfugier chez son père ? D’où vient-elle réellement ? Beaucoup de mystères donc et des questions, sans réponse pour le moment…

Verdict. Bien que la série souffre de la comparaison avec son modèle britannique, elle arrive toutefois à trouver sa propre identité. La forêt semble même être un personnage à part entière tant elle est mise en avant. Malgré une action parfois lente, les deux révélations à la fin de l’épisode nous tiennent en haleine et ne nous donnent qu’une seule envie : regarder le suivant. En bref, on continue !

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.