Review Pilot – Derry Girls : on continue ou pas ?

Derry Girls commençait le 4 janvier sur Channel 4. La série se déroule dans les années 90 en Irlande du Nord, dans la ville de Londonderry. Elle suit un groupe de lycéennes, Erin (Saoirse-Monica Jackson), Orla (Louisa Harland) Michelle (Jamie Lee O’Donell) et Clare (Nicola Coughlan), et les conséquences des Troubles dans leur quotidien. Nous avons regardé le premier épisode, mais qu’en avons-nous pensé ?

Pour ceux qui ne serait pas familiers avec l’histoire de l’Irlande, et nous ne vous en tiendrons pas rigueur, les Troubles désignent le conflit entre les nationalistes catholiques et les unionistes protestants qui s’affrontaient parfois très violemment en Irlande du nord, en particulier à Belfast. C’est bien sûr un très gros raccourci et nous vous encourageons à mener vos propres recherches si vous avez envie d’en savoir plus. Toujours est-il que cette période était particulièrement violente et douloureuse dans la mémoire de beaucoup d’irlandais du nord. Pourtant, la série prend le parti d’adopter un ton léger et plein d’humour. Bien que le climat tendu soit palpable, le rythme de l’épisode est dynamique et donne le sourire. James (Dylan Llewellyn), le petit nouveau venu d’Angleterre, est bien seul face à toutes ces irlandaises pur souche qui ne remarquent même plus ce qui se passe autour d’elles. Il est le seul à être choqué quand le bus scolaire est contrôlé par des soldats armés. D’ailleurs, une fois au lycée, personne ne dit un mot à ce sujet, l’incident entre les filles et une première année dont elles convoitaient la place à l’arrière du car semble plus important.

En réalité, tout au long de l’épisode, on se rend compte que les adolescente sont très centrées sur elles-mêmes, elles évoquent l’IRA en plaisantant et ne semblent pas concernées le moins du monde par le conflit. Malgré tout, les 4 copines sont attachantes et leurs actrices très authentiques. Si vous appréciez l’accent irlandais bien prononcé, vous allez être servis ! Il y a quand même un personnage avec lequel ça ne passe vraiment pas, celui de Jenny Joyce (Leah O’Rourke), la préfète du lycée. Elle est visiblement faite pour être pénible mais la caricature est poussée à l’extrême et peu convaincante. Enfin, il faudra que la série fasse attention à ne pas déraper et passer dans le grotesque, sans trop en dire, nous pensons à la fin de l’épisode et son dénouement complètement loufoque.

En somme, Derry Girls démarre avec un pilot réussi, la série est fraîche et l’épisode ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. Alors à la rédac’, on a envie d’en voir plus !

AlixFelicis

AlixFelicis

Plongée dans l'univers des séries dès l'enfance avec Buffy puis Charmed, j'ai des goûts très éclectiques : je peux tout aussi bien regarder une série à thème politique que fantasy. Les séries sont importantes à mes yeux car elles ouvrent une fenêtre sur des situations qui font souvent écho à notre expérience personnelle et je me surprend souvent à m'identifier aux personnages. J'aime quand un épisode me pousse à la réflexion, quand il me surprend. J'apprécie également me plonger dans un bon livre ou regarder des films, je suis d'ailleurs une incorrigible potterhead. En dehors de ça je suis très créative, j'aime dessiner, peindre, faire de la photographie et j'étudie l'anglais, en particulier l'aire Nord-Américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.