Review Pilot – Deception (2018) : on continue ou pas ?

Lancée le dimanche 11 mars sur ABC, la série Deception (dont la traduction française du titre est un faux-ami et qui signifie en réalité “duperie”, en référence à ce que sont les tours de magie) a été créée par Chris Fedak (Chuck) et produite -entre autres- par Greg Berlanti (Arrowverse, RiverdaleBlindspot). L’histoire suit Cameron Black (Jack Cutmore-Scott), un magicien populaire et renommé, qui perd tout lorsqu’un scandale éclate et qui se retrouve à aider le FBI dans un but bien précis… Etant donné l’accent mis sur la magie -et donc sur l’effet de surprise, il est délicat de faire une review sur ce pilote sans spoiler… Cependant, cet article ne contiendra aucun spoiler, à l’exception d’une seule partie juste avant la conclusion qui reviendra sur certains éléments complémentaires pour les téléspectateurs ayant déjà visionné l’épisode.

Dès les premières minutes, nous sommes complètement absorbés par l’univers de la série et ce, grâce à l’immersion “magique” dans laquelle nous plonge l’illusionniste Cameron Black, protagoniste principal de la série. Mais attention, nous parlons ici de magie telle que nous la connaissons, à savoir celle des spectacles et non celle au sens de sorcellerie. Et ça marche ! D’emblée, nous avons le sourire aux lèvres et restons cois devant cette introduction unique en son genre. Puis nous assistons à une démonstration du talent de Cameron, dont la mise en scène soignée rappelle le diptyque Insaisissables, mais à l’issue de cette représentation, tout ne se passera pas comme prévu et la carrière du bien-aimé illusionniste va prendre un sérieux coup dans l’aile. Le voici mêlé à une affaire de meurtre, et nous le retrouvons un an après ce scandale où il va se rendre utile au FBI -et plus spécifiquement à l’agent Kay Daniels (Ilfenesh Hadera)- pour une histoire de démantèlement de cartels mafieux. Cependant, son aide n’est pas désintéressée puisqu’il a quelque chose à y gagner : que le nom de Black soit totalement blanchi du meurtre que le principal concerné dit ne pas avoir commis… Cameron va donc se découvrir un ennemi qui semble le provoquer et le narguer.

Avant visionnage, il est certain que l’on peut penser : après Castle et l’écrivain consultant du FBI, ou encore l’anthropologue dans Bones, voici désormais le magicien ! Eh bien oui, le concept a un air de déjà-vu et pourtant, l’aspect “tour de magie” apporté au pilote donne un souffle nouveau à ce genre de série policière. De plus, malgré un personnage principal dans la lignée de Patrick Jane (Simon Baker) dans The Mentalist ou de Neal Caffrey (Matt Bomer) dans White Collar par son côté je-sais-tout et son indéniable talent, Deception trouve son identité propre. Le fil rouge de la saison est présenté d’entrée de jeu dans ce pilote et le ton de la série est donné.

Côté casting, Cameron Black est interprété par Jack Cutmore-Scott, vu dans Kingsman : Services secrets ou Dunkerque. Alors qu’à la vue de l’affiche promotionnelle, nous pourrions penser qu’il manque de charisme ou de maturité pour le rôle, il n’en est rien et l’acteur nous offre une prestation convaincante dans la peau d’un personnage dont l’impertinence et la nonchalance nous rappelle parfois la version du Capitaine Crochet de Colin O’Donoghue dans Once Upon a Time. Face à lui, on retrouve l’actrice Ilfenesh Hadera aperçue dans Billions qui incarne un agent du FBI totalement froide et sceptique mais qui apprendra peu à peu à faire confiance à Cameron. De plus, l’alchimie entre les deux acteurs fonctionne très bien. Reste à savoir si les scénaristes en feront un énième couple de série policière… Les fans de Prison Break seront ravis de retrouver Amaury Nolasco, dont le personnage apporte une touche d’humour avec une réplique récurrente de style “running gag“. Parmi les autres acteurs, on note la présence de Stephanie Corneliussen (Mr. Robot), Vinnie Jones (Snatch), Lenora Crichlow (Being Human, la confrérie de l’étrange) ou encore Laila Robins (Homeland).

*** Attention, la suite de cet article contient des spoilers ***

Retour sur plusieurs éléments de cet article, à commencer par la scène d’exposition. En effet, le tour de magie des premières minutes est une excellente idée, qui plus est originale et surprenante, parfaitement adaptée au thème de la série et elle donne le ton d’emblée. Quant au fil rouge, on apprécie l’idée du jumeau caché à innocenter mais la révélation de la méchante de la saison (Stephanie Corneliussen) apparaît peut-être un peu trop tôt car la boucle est plus ou moins bouclée dès ce premier épisode et seul reste le jeu du chat et de la souris entre Cameron et son ennemie, à l’instar de John Le Rouge dans The Mentalist. Espérons que cette chasse à l’homme ne s’éternise pas autant que dans cette série… Cependant, le rapport entre les deux illusionnistes mérite d’être approfondi afin de saisir les raisons qui motive la “Sorcière aux yeux magiques”.

*** Fin des spoilers ***

En conclusion, Deception nous offre un pilote bien ficelé avec une introduction particulièrement réussie. A la fois léger, drôle, impressionnant, ce premier épisode nous en met plein la vue… à condition de croire en la magie du spectacle bien sûr ! Toutefois, même ceux que les tours de magie agacent devraient y trouver leur bonheur puisque la série en joue fortement. Deception apporte un vent de fraîcheur sur les séries du genre mais reste à savoir si la magie fonctionnera sur toute une saison, le risque étant que le concept s’essouffle. Cependant, ce pilote a su se montrer au-dessus de nos espérances et nous continuons !

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.