Review Pilot – Vagrant Queen : on continue ou pas ?

Adaptée des comics éponymes de Magdalene Visaggio, Vagrant Queen est la petite dernière de la chaîne SYFY. La première saison du show a débuté le 27 mars et comptera 10 épisodes. Nous avons vu le pilote et voici notre avis sur le sujet.

Nous retrouvons la princesse Elida (Adryian Rae, Light as a Feather) plusieurs années après avoir été contrainte de quitter sa planète natale suite à un coup d’état. Désormais orpheline, elle est devenue contrebandière et ne semble avoir besoin de personne pour s’en sortir. Cependant, dans cet épisode de lancement, elle est retrouvée par le Commander Lazaro (Paul du Toit, Le Labyrinthe : le remède mortel) qui est à l’origine du meurtre de ses parents, et trouvera des alliés inespérés, parmi lesquels son ancien ami Isaac (Tim Rozon, Wynonna Earp).

Nouveau space opera de SYFY, il ne fait aucun doute que la série veut se placer en digne héritière de Dark Matter et Killjoys. De la science-fiction bas de gamme, de nombreuses planètes, des aliens loufoques et une héroïne badass, on prend les mêmes ingrédients et on recommence ! Vagrant Queen s’inscrit tout de même davantage dans la lignée de Killjoys qui avait commencé par des épisodes peu qualitatifs, à l’image de ce pilote, mais qui a su s’améliorer par la suite. Souhaitons le même destin à la série, dont le premier épisode laisse à désirer…

Des effets spéciaux à faible budget, des déguisements cheap, des méchants stéréotypés… il est vrai que l’ensemble paraît risible à première vue. Pourtant, à la surprise générale, l’ensemble fonctionne assez bien, à condition bien sûr de ne pas prendre le show au premier degré ! En effet, le titre de ce premier épisode donne d’emblée le ton du show : « A royal ass-kicking », autrement dit en français « Un bottage de fesses royal » ! Le signe évident que la série ne se prend pas du tout au sérieux !

Les fans du comics devraient en tout cas être ravis de découvrir une héroïne fidèle à sa version papier. Dans l’ensemble, certains personnages sont attachants et une fois arrivés en fin d’épisode, nous avons malgré tout envie d’en (sa)voir plus même si la qualité n’est réellement pas au rendez-vous…

En bref, ce pilote plaira éventuellement aux amateurs de Killjoys et plus généralement à ceux de space opera qui se prend au troisième degré, et se révèle tout de même meilleur que Pandora. Toutefois, si vous recherchez une série dans la veine de The Expanse, passez votre chemin ! À la rédac, ce n’est en tout cas pas assez pour nous donner envie de continuer la saison entière et nous nous arrêtons là.

Crédits photos : SYFY.

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Une réflexion sur “Review Pilot – Vagrant Queen : on continue ou pas ?

  • Avatar
    12 juin 2020 à 10 h 28 min
    Permalien

    Je me suis arrêté à la moitié du pilote, je vais essayer de continuer. Mais à première vue cela me semble être du Killjoys avec 50% de budget en moins…
    Le méchant m’inssuporte déjà, je n’en peux plus de ces auteurs qui s’imaginent qu’un méchant doit être précieux et décadant… ça s’est trop vu et Ça en devient ridicule.

    C’est dommage d’avoir arrêté the magicians pour ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.