Review Pilot – Two Sentence Horror Stories : on continue ou pas ?

Two Sentence Horror Stories est une série d’anthologie d’horreur de la CW. Le premier épisode, diffusé le 8 août dernier met en scène un tueur en série obsédé par les mères célibataires qui va regretter d’être tombé sur une jeune femme en particulier. Même si chaque épisode a une histoire différente, il est intéressant de voir le pilot afin de juger de la qualité de la série. Cet épisode est réalisé par Natalia Iyudin et écrit par Vera Miao et C.S. McMullen. Après ce premier épisode de Two Sentence Horror Story : on continue, ou pas ?

Review Pilot - Two Sentence Horror Stories : on continue ou pas ?

Dès le début de l’épisode, on peut sentir la tension de celui-ci. On découvre Hana (Nicole Kang), en plein rendez-vous avec Ken (Jim Parrack) qui semble particulièrement s’intéresser au fait que la jeune femme soit maman. On comprend très rapidement que c’est quelque chose qui l’attire, puisque celui-ci a un autre rendez-vous avec une autre maman un peu plus tard… une femme qu’il agresse et qu’il tue, car il considère qu’elle est une mauvaise mère. Plus tard, il essaiera d’agresser également Hana, après l’avoir suivi car celle-ci a refusé ses avances. Il entre chez elle par effraction et essaie de lui faire du mal, jusqu’à ce qu’il comprenne que son bébé n’est en réalité pas un vrai bébé mais une poupée. Il se fait alors poignarder par Hana qui essaie de protéger ce qu’elle pense être son bébé.

Review Pilot - Two Sentence Horror Stories : on continue ou pas ?

Ce qui était intéressant dans cet épisode, c’est comment le spectateur peut facilement se sentir manipulé et ne pas savoir quoi penser. Au tout début de l’épisode, la manière dont Hana agit et la manière dont elle parle nous fait penser que quelque chose est louche chez elle. On voit alors Ken agresser l’autre femme, et on se dit qu’on s’est trompé et que le personnage problématique de cet épisode est Ken et non pas Hana. A la fin de l’épisode, on se rend compte que notre premier instinct était le bon et que quelque chose n’allait pas chez Hana non plus, puisqu’elle pense que sa poupée est un vrai bébé et elle semble prête à aussi fabriquer un « faux père » pour avoir la famille qu’elle n’aura probablement jamais. Toute la dimension psychologique de cet épisode est très intéressante, puisqu’Hana raconte à Ken qu’elle a fait beaucoup de fausses couches, ce qui a tué son couple (et ce qui peut nous mettre sur la piste du fait qu’elle n’a pas de bébé) et Ken raconte son passé chaotique sans figure parentale, ce qui l’a probablement poussé à devenir ce tueur de « mauvaises mères ».

Avec un épisode de 20 minutes, Two Sentence Horror Stories est assez efficace : l’épisode possède de bons acteurs et réussit à créer une ambiance très particulière et à manipuler le spectateur rapidement. Si toute la saison est sur la même lignée, nous n’avons aucun doute que cette série puisse plaire à des fans d’horreur. Notre curiosité nous pousse donc à dire que nous continuerons Two Sentence Horror Stories !

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.