Review pilot – Trust Me : on continue ou pas ?

Avant de découvrir Jodie Whittaker dans le rôle du treizième Docteur dans Doctor Who, Trust Me nous permet de la découvrir dans la peau d’un vrai médecin, ou presque…

Diffusé la semaine dernière sur la BBC, le pilot de la série nous présente Cath Hardacre (incarnée par Jodie Whittaker), une infirmière douée dans son travail qui ne compte plus ses heures. Être infirmière, c’est aider les médecins, s’occuper de l’administratif et des patients, mais également assister à l’envers du décors. Cath est témoin d’actes de négligence dont elle a gardé des traces écrites : des noms, des dates… et aimerait les rendre publics en les dénonçant dans un journal, aidée d’un journaliste. Mais les choses ne se passent pas comme prévu, et Cath perd son travail après avoir été accusée de harcèlement auprès de ses collègues.
Obligée de prendre une solution pour pouvoir continuer à s’occuper de sa fille, Cath, invitée au pot de départ de sa meilleure amie médecin qui vient de se fiancer, vole un dossier qui contient tous ses displômes. Elle quitte Sheffield pour s’installer à Edimbourg, en Ecosse, et entamer une nouvelle vie où son passé ne devrait normalement pas la rattraper. Elle se fait alors passer pour sa meilleure amie, médecin aux urgences. Personne ne la connaît, personne ne la soupçonne de mentir… Et Cath commence à prendre goût à sa nouvelle vie : elle pourrait finalement bien devenir la personne qu’elle a toujours rêvé d’être ! Mais la vérité vous rattrape toujours…

Ce premier épisode est excellent, on assiste à la véritable descente aux enfers de cette infirmière, qui se retrouve sans travail alors qu’elle pensait juste faire la chose la plus honnête pour le bon traitement des patients. Être quelqu’un de bien ne s’avère pas toujours être une bonne chose, au final… En tant que téléspectateur, nous savons que cette usurpation d’identité va mal tourner, mais la mise en scène et la réalisation de l’épisode, combinés au jeu excellent de Jodie Whittaker, nous pousse à nous attacher à Cath et presque à nous identifier à elle. Si nous étions à sa place, ne tenterions-nous pas la même chose ? Si un diplôme de médecin nous tombait dans les mains, alors que nous avions les connaissances pour endosser le rôle, serions-nous assez culottés pour nous en servir ? Si la situation peut sembler un peu tirée par les cheveux sur le papier, on y croît beaucoup plus en regardant l’épisode : Cath ne décide pas de devenir médecin du jour au lendemain, elle fait de recherches, replonge dans ses livres de cours et hésite avant de se lancer dans cette « aventure ». Lorsqu’elle prend son poste à Edimbourg, les premiers patients sont difficiles, elle hésite, risque de baisser sa garde et de dévoiler qu’elle n’a pas du tout l’expérience dont elle s’est vantée sur son CV, mais les patients s’enchaînent, et la jeune mère célibataire prend finalement confiance en elle et se prend au jeu.

Trust Me est une série au contexte médical, mais nous ne sommes pas là pour découvrir des maladies étranges ou des patients aux histoires touchantes. Ici, c’est la psychologie de Cath qui est mise à l’honneur. L’épisode prend même parfois des allures de thriller, surtout grâce à la musique et au montage, faisant monter la tension déjà palpable en ce début de la série. La situation n’est pas sans risques. Trust Me semble également avoir un côté un petit peu malsain, nous démontrant avec facilité comment une femme peut subitement changer de vie, se faire passer pour une autre, sans que personne ne la soupçonne tout en en retirant tous les bénéfices possibles. On se doute cependant que la série viendra nous montrer comment la vérité peut également éclater au grand jour.

Un très bon premier épisode avec une véritable tension, une très bonne performance des acteurs (et surtout de Jodie Whittaker qui nous offre ici le meilleur d’elle-même), une réalisation juste et agréable… On en redemande !

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j'ai beaucoup de mal avec les comédies. J'aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.