Review pilot – This is us : on continue ou pas ?

This is Us faisait déjà beaucoup parler d’elle avant même la diffusion du premier épisode : un trailer de quelques minutes qui présentait plusieurs personnages que l’on aimait déjà et qu’on avait hâte de découvrir. Le pitch ? Les personnages que nous suivons n’ont pas de connexion particulière, ils ne sont pas de la même famille, ils ne se connaissent même pas… Mais ils partagent la même date d’anniversaire, ce qui semble créer un lien particulier entre eux et nous invite à les découvrir.  Le titre nous le dévoilait déjà : la série nous plongera dans la vie des personnages, au plus près d’eux.

Il y a d’abord Jack (incarné par Milo Ventimiglia) qui fête ses 36 ans avec sa femme Rebecca (incarnée par Mandy Moore), enceinte de triplée et qui semble sur le point d’accoucher à tout moment. Il y a des jumeaux, Kate (jouée par Chrissy Metz) et Kevin (joué par Justin Hartley) qui célèbrent également leur 36ème anniversaire. Ils ne sont pas très heureux dans leur vie : Kate est obèse et ne parvient pas à accepter son corps, Kevin joue un baby-sitter sexy dans une sitcom et n’arrive pas à accepter l’image superficielle de son rôle qui ne demande pas beaucoup de talent à part celui d’être beau. Il y a également Randall (incarné par Sterling K. Brown, récemment récompensé aux Emmy Awards) qui passe son 36ème anniversaire à essayer de reprendre contact avec son père, après avoir lancé un détective privé à ses trousses. Ce père qui l’a abandonné à la naissance et sans qui il a dû grandir.

This is Us est une série dramatique américaine, parfois prévisible mais que l’on regarde avec plaisir, surtout pour ce premier épisode qui nous permet de découvrir les personnages plus longuement que pendant le trailer. Les 5 personnages principaux sont assez différents pour nous permettre d’en choisir un qui nous ressemble, auquel nous pourrions nous identifier.

this-is-us-2

Nous savons que chacun va traverser des épreuves difficiles : Jack et Rebecca, après l’accouchement de cette dernière, doivent faire face à la perte d’un de leurs enfants et prennent une décision qui n’est pas sans conséquences. Kate décide de prendre sa vie en main et de faire le nécessaire pour perdre du poids, mais rencontre un homme au groupe de parole où elle se rend pour parler de son problème avec la nourriture. Kevin décide de quitter la série pour laquelle il travaille, il n’en peut plus de jouer le baby-sitter sans cervelle mais sexy. Randall va retrouver son père, et le présenter à sa propre famille. Il est difficile pour l’instant de comprendre quel est le vrai lien entre les personnages, au-delà de la date d’anniversaire mais la fin du pilot nous révèle un élément important pour l’intrigue qui pourrait bien être développer dans les prochains épisodes. Un lien est déjà possible entre Jack/Rebecca et Randall, mais seuls les prochains épisodes pourront confirmer si cette impression est la bonne.

Le scénario, écrit par Dan Fogelman qui est également le créateur de la série, fonctionne à merveille dès les premières minutes et nous plonge dans le quotidien de ces personnages qui sont affreusement normaux et qui vont traverser des épreuves qui pourraient arriver à chacun d’entre nous. Alors certes, les personnages ne vivent pas que des choses positives dans ce pilot, mais les sentiments sont assez bien dosés pour ne pas tomber dans le larmoyant ou le stéréotype. C’est touchant, c’est drôle, c’est un peu triste, mais c’est terriblement addictif et le premier épisode nous donne envie de continuer.

Conclusion : ce pilot est un petit coup de coeur. On continue, bien sûr, et on a déjà très hâte de voir la suite !

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j’ai beaucoup de mal avec les comédies. J’aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.