Review Pilot – The Young Pope : on continue ou pas ?

The Young Pope, la (nouvelle) série évènement d’HBO a débarqué sur les écrans TV il y a une semaine. Très attendue, la création du cinéaste italien multi-récompensé Paolo Sorrentino (La Grande Bellezza, Youth) met en scène un jeune pape anti-conformiste prêt à révolutionner les coutumes et les habitudes du Vatican. Notre avis.

mv5bodblnjczmgytytrhzc00otc5lwexy2itmmzimwvkmdrkyzzhxkeyxkfqcgdeqxvyndaymju2mtm-_v1_

Quelques semaines seulement après le lancement de la série évènement Westworld, HBO nous fait découvrir The Young Pope. Là encore, le public et les critiques sont au rendez-vous, à juste titre.

Dès les premières minutes du pilote, la patte du cinéaste italien se fait ressentir : esthétique soignée, mise en scène impressionnante, profondeur de champ… Bref, on est une nouvelle fois très loin des codes des séries classiques et on sent très vite que l’on est devant un divertissement très haut de gamme.

L’intrigue de cette nouvelle série se pose lentement, servie par une réalisation parfaite. On fait alors connaissance avec le pape (fictif) Pie XIII, 47 ans et plus jeune à accéder à cette fonction.Un pape anticonformiste, narcissique, hautain, pas peu fier de prendre le pouvoir et d’accéder à ses nouvelles fonctions. Malgré son âge, on se rend compte que ce pape, fumeur invétéré (ce qui n’est pas banal), a surtout des idées très conservatrices et en contradiction avec ses prédécesseurs. Il refuse notamment que des produits dérivés à son effigie soient vendus.

Sorrentino livre avec ces premiers épisodes une vision assez ironique voire cynique de la fonction, et l’humour est très présent. Il se ressent également que les personnages ont été minutieusement écrits, ce qui permet au cinéaste de se moquer d’eux aisément, tout en leur donnant une grande importance pour l’intrigue.

The Young Pope peut se targuer d’un casting prestigieux et international : Jude Law est excellent dans sa retenue, il campe un pape Pie III tout en narcissisme et hautain, mais aussi en proie aux doutes. Diane Keaton joue Soeur Marie, qui aura probablement un grand rôle à jouer dans les débuts du nouveau Pape, en tant que bras droit. James Cromwell, proche de ce dernier, mais également Cécile de France, qui aura bien du mal à se charger de la communication du Vatican étant données les idées archaïques de Pie III, s’ajoutent également au casting, de même que la française, Ludivine Sagnier.

mv5bnmu2nmrmnzytmge2mi00ngi1lwewmdetyza2mze1mjiznjkwxkeyxkfqcgdeqxvymjm2ota5mjm-_v1_

Après visionnage de ces deux premiers épisodes, The Young Pope est une série très prometteuse, extrêmement soignée. C’est également un des plus grands rôles de Jude Law, qui devrait pouvoir relancer sa carrière cinématographique un peu en berne grâce à son interprétation. Donc oui, un grand OUI, on continue !

4/5

Theobald

Moi c’est Thibault, j’ai 24 ans et je suis autant passionné de séries que de films. Je passe le plus clair de mon temps libre à essayer d’être à jour entre les différentes sorties, et les différentes publications sur le sujet (sites, magasines, etc…). Concernant les séries, puisque c’est ici le sujet, je crois que la première que j’aie vraiment regardée assidûment et qui m’a fait plonger dans l’addiction était Buffy contre les Vampires, que je trouve d’ailleurs toujours très actuelle dans les thèmes très riches qu’elle a développés, et j’aime beaucoup le travail de Joss Whedon. Ensuite, même si je ne l’ai pas terminée et que le reboot ne m’intéresse pas, j’ai découvert le streaming et la VOSTFR à l’époque avec Prison Break, dont j’avais dévoré les deux premières saisons. Depuis, je pense avoir découvert des programmes de bien meilleure qualité, qui m’ont fait réaliser que la frontière entre les séries et le cinéma est parfois maigre : Les Soprano, Six Feet Under, Breaking Bad, Twin Peaks, Lost, Fargo, Friday Night Lights, mais aussi des séries plus légères comme Scrubs, Louie… Bref, la liste est longue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.