Review Pilot – The Terror : on continue ou pas ?

The Terror est une mini-série horrifique en 10 épisodes inspirée du roman de Dan Simmons du même nom, mais aussi la toute nouvelle production de Ridley Scott (GladiatorSeul sur MarsAlien). Réalisée par Edward Berger et scénarisée par David Kajganich, cette série s’inspire de la vie du Capitaine John Franklin, qui a réellement existé, et nous plonge en 1845 quand une équipe de la Royal Navy part en expédition pour trouver le passage du Nord-Ouest, en Arctique. Ils seront finalement attaqués par un mystérieux prédateur…
Le premier épisode était diffusé le 25 mars dernier, on l’a vu et on vous en parle !

L’épisode débute en 1950, lors d’une rencontre entre deux anglais et un autochtone. On y apprend que l’expédition envoyée en 1845 pour découvrir le passage de l’Arctique a disparue, que le dernier survivant a uniquement prétendu qu’ils étaient tous en route pour la mort et qu’il ne fallait pas partir à leur recherche. S’en suit un saut dans le temps, qui nous entraîne quatre ans auparavant et au début de cette même expédition, qui va nous faire comprendre tous les événements qui ont pu amener à une telle déclaration. La série nous présente alors les personnages principaux et secondaires, les différences de classes à bord des deux navires embarqués pour cette expédition risquée. Bien qu’ils soient à la pointe de la technologie pour l’époque, cela reste un voyage compliqué et difficile. Nous découvrons les trois personnages les plus importants de l’histoire : le Capitaine John Franklin (incarné par Ciaran Hinds) et James Fitzjames (Tobias Menzies) sur le premier navire, ainsi que Francis Crozier (incarné par Jared Harris) à bord du second, mais également les liens qui les lient.

Le voyage semble se dérouler à merveille jusqu’à un repas qu’ils partagent sur le second navire, c’est là que les choses commencent à se compliquer. Un marin tombe malade : on soupçonne le scorbut (une déficience en vitamine C qui touchait beaucoup les marins à la fin du 19ème siècle). Puis un choc sur le premier navire rend l’hélice impraticable et provoque la chute d’un homme à la mer, qui meurt peu de temps après d’hypothermie sans que quiconque ait eu le temps de le sauver. Puis la nuit tombe, le vent s’arrête et le chien à bord ne cesse d’aboyer… On comprend alors rapidement que The Terror débute réellement, après seulement une vingtaine de minutes, sans même que l’on ait eu le temps de s’ennuyer. Le scénario et la mise en scène sont savamment dosés, avec une introduction et une présentation des personnages et du contexte, mais nous faisant comprendre tout de suite ce qui nous attend : une véritable catastrophe.

Les éléments qui font cette mini-série une série horrifique commencent à s’installer doucement, aidés par une musique et une ambiance de suspense utilisés à bon escient et des acteurs qui jouent avec beaucoup de talent. Nous sommes ravis du trio de tête formé par Ciaran Hinds (qui avait été un César absolument formidable dans Rome), Tobias Menzies (qui nous a prouvé son talent en incarnant deux rôles totalement opposés dans Outlander) et Jared Harris (que l’on ne présente plus, avec une carrière impressionnante), un trio véritablement charismatique qui promet des échanges dignes des plus grands films. On reconnaît là la production de Ridley Scott et sa signature. Les complications s’enchaînent et ne se ressemblent pas, rendant le voyage mortel.

Conclusion, The Terror attaque très fort avec ce pilot qui nous plonge tout de suite dans une ambiance tendue, pleine de suspense, portée par un trio charismatique formé par trois acteurs de choc. On continue !

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 25 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j'ai beaucoup de mal avec les comédies. J'aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.