Review Pilot – Snowfall : on continue ou pas ?

Commencée depuis déjà quelques semaines sur les écrans américains, Snowfall est une toute nouvelle série diffusée cet été sur FX. La série nous plonge dans les années 80 à Los Angeles et nous relate comment le trafique de drogue a changé la vie de ses habitants. Au casting, nous retrouvons Damson Idris pour son premier grand rôle, mais aussi Carter Hudson aperçu dans la mini-série de HBO The Night Of. Du coup, qu’en est-il se ce premier épisode ?

Nous suivons l’histoire de Franklin Saint, jusqu’ici simple dealeur de weed, qui passe rapidement au deal de coke. En effet, dans une ville où le rêve américain a abandonné les classes les plus pauvres, il décide du jour au lendemain de se lancer dans un des plus gros trafics de Los Angeles. Si le pitch de départ a rapidement des airs de déjà-vu – admettons tout de même que le schéma du jeune prometteur qui ne supporte plus de voir sa mère enchaîner les petits boulots pour un salaire de misère qui décide finalement de s’intéresser de près au trafic de drogue n’a rien de bien innovant -, la série se démarque rapidement des classiques du genre.

Très vite, Franklin est plongé dans un monde impitoyable et violent. Alors qu’il tente désespérément de s’intégrer dans cet univers, nous sommes également témoins de la place que prend peu à peu le trafic dans la vie des personnes qui ne sont pourtant pas actives dans celui-ci. Ils doivent apprendre dès le plus jeune âge à vivre avec la drogue et son trafic qui empoisonne peu à peu leur quotidien d’une manière ou d’une autre. Plusieurs personnages font leur apparition dans l’épisode, et s’il devient vite compliqué de tout suivre, nous pouvons d’ores et déjà vous dire que le rythme se stabilise rapidement.

La série se crée un univers construit et il devient rapidement non seulement divertissant mais surtout passionnant, addictif. Nous avons envie d’en savoir plus, d’en voir plus !

Lizzie

Lizzie

Moi c'est Lizzie, accro au cinéma, aux séries, et à la littérature. Il paraît que je suis un mélange étrange de Monica Geller, et Jesse Pinkman. Perso je pense que je suis la dernière sœur Gallagher cachée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.