Review Pilot – Rellik : On continue ou pas ?

Diffusé hier sur 13ème Rue, nous avons décidé de vous parler du premier épisode de Rellik, une série policière anglaise créée par les frères Williams. Nous leur devons déjà l’excellente The Missing. Rellik, elle, nous raconte comment un tueur en série qui brûle ses victimes à l’acide va se faire arrêter par la police… En commençant par la fin.

Retour sur ce premier épisode captivant.

Nous sommes immédiatement plongés dans une ambiance lourde et oppressante. Dès les premières secondes, nous avons une idée très claire de ce qui nous attends pour le reste de l’épisode et probablement de la saison dans son intégralité. Un aspect qui est vraisemblablement très travaillé dans la série et qui sera une des clés de sa réussite.

Nous comprenons aussi très rapidement que Rellik va beaucoup nous en demander. Nous ne sommes pas devant une série policière lambda. Nous ne parlerons pas de “une parmi les autres”. Cette fois, l’enquête commence par la fin. En effet, une des premières scènes de l’épisode nous présente le tueur ainsi que la scène de son arrestation. Rellik nous transporte alors dans le passé et nous explique petit à petit comment cette enquête a pu mener au résultat dont nous sommes témoin. Rellik a compris que plus encore que le besoin de savoir qui est le tueur, le spectateur aime connaître les motivations de ce dernier. Malgré une intrigue qui a déjà son dénouement, Rellik ne manque pas de suspens et doit tout de même répondre à plusieurs problématiques lancée tout au long de l’épisode.

Le personnage principal, est, quand un lui, une énigme à lui tout seul et une raison suffisante de continuer la série. L’enquête recherche un homme qui défigure ses victimes à l’acide, or, Gabriel, incarné par Richard Dormer, est lui aussi défiguré à l’acide. Un hasard qui n’en est probablement pas un. L’enquête semble toucher de très près le protagoniste qui est plutôt mystérieux. Intéressant, il est une pièce maîtresse de la série. Le duo qu’il forme avec sa partenaire (Jodi Balfour) ne devrait pas être sans surprises non plus. De plus l’acteur fourni un travail impeccable et nous avons hâte de voir jusqu’où le scénario va mener ce talent.

Pour finir, impossible de passer à côté de la réalisation générale de l’épisode et de la série. La mise en scène est très anglaise : Classe, simple, et efficace. Nous adorons l’effet qui est donné lorsque la série fait un bond dans le passé. D’ailleurs, bien qu’ils soient plutôt nombreux, Rellik reste claire scénaristiquement parlant même s’il est évident qu’il faut rester concentrer sur l’épisode ne serait-ce que pour savoir où nous en sommes temporellement parlant. La réalisation est mise en service d’un scénario complexe mais bien construit qui devra continuer sur cette voie dans le reste de la saison s’il ne veut pas perdre son spectateur.

Pour conclure, Rellik est une série policière singulière, avec une ambiance pesante et une intrigue intéressante. Nous avons hâte d’en savoir plus sur ses personnages, et nous allons continuer la série avec plaisir ! Nous espérons toutefois que le reste de la saison saura rester aussi claire et compréhensible que ce premier épisode. La construction de la série pourrait vite perdre le spectateur. Cependant, avec une réalisation aussi précise, nous avons bon espoir pour les épisodes à venir.

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.