Review Pilot – Osmosis : on continue ou pas ?

Diffusée en avant-première mondiale lors du festival Séries Mania, Osmosis est une des prochaines séries Netflix les plus attendues actuellement. Elle sera disponible dès le 29 mars prochain sur la plateforme de streaming et ce dans pas moins de 190 pays différents. Si la série est un événement c’est aussi parce que cette série d’anticipation est une série française et représente donc une des premières du genre dans le paysage télévisuel en France. Adaptation de la web-séries d’Arte, Osmosis nous raconte comment un frère et une sœur travaillent sur une application qui permettrait de rencontrer son âme sœur…

C’est l’Amour avec un grand A qui est au centre de tout dans Osmosis. La recherche du grand amour ne cesse de fasciner le public, et cette nouvelle série s’adapte à l’époque dans laquelle nous vivons. Alors que les applications de rencontre sont de plus en plus utilisées, Osmosis pousse le concept à son paroxysme en promettant non pas de trouver un.e petit.e ami.e, mais bien notre âme sœur.

La série commence alors que l’application n’est pas encore commercialisée. Esther (Agathe Bonitzer) et Paul (Hugo Becker), frère et sœur à l’origine du projet, sont encore en pleine période de test de cette application. Plusieurs pistes narratives se démarquent assez rapidement. D’abord, nous faisons la rencontre de 12 êtres humains qui serviront de cobayes afin de tester l’efficacité (ou non) d’Osmosis. Douze personnages qui ont chacun des raisons différentes de faire appel à cette application : célibataire depuis trop longtemps, addict au sexe, questionnement sur son couple… Un bref portrait des douze personnages est dressé et nous comprenons qu’une place leur est réservé pour la suite de l’intrigue. Concernant les deux personnages principaux, à savoir, Esther et Paul, beaucoup (trop ?) de choses sont introduites dans ce pilot. D’abord, leur mère est gravement malade. Si Paul n’a pas l’air très concerné, Esther, elle, semble dédier sa vie à la santé de sa maman.

Le premier épisode d’Osmosis est intense et pose un nombre impressionnant de problématiques qui nous feraient presque oublier le principal : l’application. Si on se doute que tout tourne autour d’elle, le pilot nous éloigne tout de même de son sujet principal. Cela ne l’empêche pas d’intriguer le spectateur pour autant. Impossible pourtant de passer au dessus du fait que l’on a vite fait de se perdre dans toutes ces storylines et intrigues.

Osmosis est une des premières séries d’anticipation française, impossible donc de ne pas porter un regard critique sur les décors et l’ambiance générale du show. Et sur ces points, une chose est sûre : Osmosis est une réussite. Nous sommes dans le futur, c’est une certitude, mais quand ? La série laisse volontairement planer le doute. Un futur proche sûrement car rien dans la série n’est trop grotesque : Osmosis reste authentique. Nous sommes plongés à Paris, que nous reconnaissons plus par connaissance des lieux que par des plans lourds de la Tour Eiffel qu’Osmosis évite intelligemment ici.

Pour conclure, le premier épisode d’Osmosis marque quelques fragilités mais n’en reste pas moins intéressant. Proposant un contenu quasi inédit en France et qui, pour la première fois, sera disponible dans le monde entier, la série s’éloigne de tous les sentiers battus et rien que pour cela, elle mérite d’être vue. Bien sûr, nous serons au rendez-vous vendredi 29 mars pour découvrir la suite !

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.