Review Pilot – Motherland: Fort Salem : on continue ou pas ?

C’est le 18 mars dernier que Freeform a diffusé le pilot de sa nouvelle série, Motherland: Fort Salem. Créée par Eliot Laurence (Claws), ce show raconte les aventures de trois sorcières qui suivent un entrainement militaire afin d’aider l’armée américaine dans ses guerres. Cet épisode de 50 minutes nous a donc plongé dans cet univers totalement inconnu – après celui-ci, on continue, ou pas ?

** Attention, cet article peut contenir des spoilers **

Review Pilot - Motherland: Fort Salem : on continue ou pas ?

La trame de l’épisode
L’épisode commence tout de suite avec de la magie, et une mystérieuse sorcière qui semble pousser toutes les personnes présentes dans une gare au suicide. On nous présente ensuite les trois protagonistes : Raelle (Taylor Hickson), Abigail (Ashley Nicole Williams) et Tally (Jessica Sutton), trois jeunes sorcières qui ont répondu à « l’appel ». Celles-ci font partie de la même unité lors de leur entrainement à Fort Salem, dans le Massachusetts, afin d’être acceptées à ce qu’ils appellent, « l’université de la guerre ». Bien rapidement, des différents se créaient entre ces trois personnages bien différents : Raelle, qui ne semble pas vouloir être là et qui espérait pouvoir se faire congédier avant d’aller plus loin dans l’entrainement, Abigail, dont la mère était au commandement de l’unité dont la mère de Raelle faisait partie lorsque celle-ci est décédée au combat et Tally, qui se retrouve entre les deux jeunes femmes. Malgré leurs différents, les trois sorcières parviennent à unir leurs forces lors d’un entrainement, ce qui épatera leurs supérieures hiérarchiques. Afin de le terminer sur un cliffhanger, on comprend à la fin de l’épisode que la jeune femme font Raelle s’est entichée, Scylla (Amalia Holm), n’est autre que la mystérieuse sorcière du début de l’épisode dans la gare.

Review Pilot - Motherland: Fort Salem : on continue ou pas ?

Un univers intéressant
Il n’y a pas à dire : l’univers de Motherland: Fort Salem est très intéressant. Dans ce premier épisode, le General Adler (Lyne Renee) donne un léger aperçu du contexte dans lequel se situe le show : le clan des sorcières aurait fait un compromis avec le Gouvernement Américain au début de la création du pays : les sorcières aideraient les Etats-Unis militairement sur le plant militaire si et seulement si le Gouvernement leur permettait de vivre une vie normale en société. Malgré cette mise en contexte qui semble très intéressante, il faut bien avouer que nous n’avons pas pu en savoir beaucoup plus dans ce premier épisode, et nous regrettons de ne pas avoir eu plus d’explications. Nous espérons donc que le reste de la série nous permettra de nous plonger un peu mieux dans cet univers et cette société imaginaire.

Si nous aurions aimé en savoir plus sur l’univers de la série, ce pilot nous a tout de même mis l’eau à la bouche. Avec une belle photographie et des personnages intéressants, nous avons bien envie de connaître la suite des évènements et de suivre de près Motherland: Fort Salem. A la rédac’, on continue !

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

Une réflexion sur “Review Pilot – Motherland: Fort Salem : on continue ou pas ?

  • Avatar
    6 mai 2020 à 22 h 15 min
    Permalien

    Bonjour, article intéressant et bien mené, par contre, une faute revient plusieurs fois et c’est dommage : on dit de deux personnes qu’elles ont un différend, et pas un différent. Ce sont 2 mots bien différents 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.