Review Pilot – Miracle Workers : on continue ou pas ?

Cela fait une semaine maintenant que le premier épisode de la nouvelle série avec Daniel Radcliffe a été diffusé sur TBS aux Etats-Unis. Disponible chez nous à compter du 30 mars 2019 sur Warner TV, Miracle Workers nous raconte comment Craig et Eliza, deux anges travaillant pour la Heaven Inc. (le Paradis pour faire simple) vont tout faire pour convaincre Dieu (Steve Buscemi), désormais blasé et alcoolique, de ne pas détruire la Terre malgré son exaspération pour la race humaine. Adaptation du livre de Simon Rich, ce dernier est également aux manettes du show. Nous lui devons déjà la série Man Seeking Woman, mais qu’en est-il de cette nouveauté ?

Miracle Workers attire la curiosité assez facilement grâce à son casting comptant sur la présence de Steve Buscemi (Broardwalk Empire) et Daniel Radcliffe, principalement connu pour son rôle de Harry Potter au cinéma. Toutefois, le format sitcom fleurit de plus en plus à la télévision, et il est de plus en plus difficile de se démarquer. Sur le papier, Miracle Workers n’a rien d’exceptionnelle et le synopsis sent un peu le réchauffé. Que ce soit au cinéma, dans la littérature ou dans les séries télévisées, l’image du dieu au bout du rouleau a déjà été exploitée des dizaines de fois.

Toutefois, la série tente déjà de se démarquer, prenant par exemple le parti de ne pas mettre Dieu au centre même de l’intrigue. En effet, ce pilot est une simple mise en place qui nous fait comprendre que nous serons potentiellement amenés à voir Eliza et Craig bien plus souvent que Dieu dans les épisodes à venir. Pour cause, Eliza passe un pacte avec Dieu : si elle parvient à créer un couple entre deux personnes qui se désirent mutuellement, Dieu devra renoncer à détruire la Terre. Car c’est bien ça le projet de Dieu : détruire la Terre. Complètement blasé de la bêtise humaine, il veut prendre des vacances…  Mais Eliza n’est pas de cet avis et va tout faire, avec l’aide de Craig, pour sauver la planète.

Mettre l’amour au centre de l’intrigue du show risque de rendre l’ensemble de la série intéressante. Nous sentons de toute façon que Miracle Workers est une série qui a du potentiel. Nous avons déjà mentionné un casting alléchant que nous savons bourré de talent puisque Steve Buscemi est connu pour être maître dans l’art de faire rire le public. De plus, si vous n’avez pas eu l’occasion de découvrir le talent de Daniel Radcliffe ailleurs que dans Harry Potter, la série est l’opportunité parfaite pour vous défaire de l’image du sorcier qui colle désespérément à la peau de l’acteur britannique. Daniel Radcliffe prouve dans ce seul épisode qu’il est un acteur confirmé qui a beaucoup de choses à partager avec nous, et rien que pour ça, Miracle Workers intrigue. De plus, impossible de passer à côté de cet humour décalé qui ne conviendra pas à tout le monde mais qui saura trouver son public à coup sûr.

Pour conclure, si sur le papier Miracle Workers semble un peu pâle, ce premier épisode met en place des éléments intrigants. Loin d’être une révélation en soit, ce pilot est néanmoins divertissant et maîtrise les codes de la sitcom. On espère tout de même un sursaut de dynamisme et originalité dans le reste de la saison. Nous continuons donc cette série, qui, pour rappel, sera diffusée sur la chaîne Warner TV dès le 30 mars prochain. De plus, découvrez la série lors d’une projection exceptionnelle ouverte au public lors du festival Séries Mania qui se déroulera du 22 au 30 mars prochain à Lille. Toutes les infos ici

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.