Review Pilot – Maman a tort : on continue ou pas ?

Hier soir, France 2 diffusait les deux premiers épisodes de Maman a tort, sa nouvelle série dramatique adaptée du roman du même nom de Michel Bussi. La série, réalisée par François Velle, nous présente le personnage de la commandante Marianne Aubrais (incarnée par Anne Charrier), contactée par un psychologue scolaire qui lui présente le cas du jeune Malone, qui prétend que ses parents ne sont pas ses vrais parents. Déjà bien occupée par ses autres affaires, doit-elle croire cet enfant sur parole ?
La saison comptera six épisodes, on a vu le premier et on vous dit tout !

Ce premier épisode sert d’introduction à la série et remplit pleinement son rôle de pilot. Nous y rencontrons le personnage central de Malone (Tom D’Ornano), un petit garçon qui prétend que sa maman n’est pas sa maman, et que son papa n’est pas son papa non plus. Alertée par un tel discours, la directrice de l’école a fait appel à Vasile, un psychologue scolaire (incarné par Samuel Theis) pour tenter de mettre cette histoire au clair.
Après trois semaines d’entretiens, ce dernier décide de prendre les choses au sérieux et contacte la commandante Marianne Aubrais pour avoir son avis et essayer de lancer une enquête. Vasile explique alors à Marianne comment fonctionne la mémoire d’un jeune enfant comme Malone : pour qu’il se souvienne d’un souvenir aussi ancien, à son âge, il faudrait que quelqu’un ne cesse de le lui répéter, chaque jour.
Mais de son côté, la commandante est déjà bien occupée. Alors qu’elle vient de boucler une affaire de meurtre, elle doit enchaîner sur un braquage qui a mal tourné. À Deauville, une bijouterie a été braquée : deux des braqueurs ont été tués par la police, mais les autres membres sont encore en fuite et le butin n’a toujours pas été retrouvé…

Alors que nous pensions tourner seulement autour de l’affaire de mémoire et du possible kidnapping de Malone, nous découvrons qu’une seconde affaire est en jeu : celle du braquage de Deauville. Et il n’est pas totalement impossible que les deux affaires soient liées, comme le laisse deviner le dessin fait par Malone pendant la réunion de police pour revenir sur l’affaire du braquage de la bijouterie, un dessin qui illustre la scène.
On soulignera le très bon jeu des acteurs, particulièrement Anne Charrier, Samuel Theis et surtout du jeune Tom D’Ornano qui incarne un Malone très convaincant. Nous avons également hâte de découvrir les autres acteurs aperçus assez rapidement dans ce premier épisode, comme Pascal Elbé, Gil Alma ou encore Camille Lou qui, nous en sommes sûrs, ne manqueront pas de nous surprendre.

Après avoir occupé les classements des meilleures ventes de livres, il n’est pas surprenant que la télévision s’attaque aux romans de Michel Bussi (Un avion sans elle sera d’ailleurs prochainement adapté pour M6). Connu pour ses récits surprenants, haletants et toujours remplis de personnages captivants, on pouvait s’attendre à ce que cette adaptation ne reflète pas l’atmosphère du roman car adapter un best-seller n’est pas chose aisée. Pourtant, ce premier épisode est extrêmement bien réussi !
Il mêle habilement suspense, mystère, léger humour et présentation de tous les personnages principaux sans que le scénario n’aille trop vite. La mise en scène fonctionne à merveille et nous offre un rythme cohérent qui captive tout de suite le téléspectateur.

Conclusion, une fin surprenante pour ce premier épisode qui pose très bien les bases de cette enquête délicate. Un épisode au scénario qui nous a totalement emballé ! Des personnages déjà attachants, du mystère et des acteurs talentueux… on continue !

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 25 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j'ai beaucoup de mal avec les comédies. J'aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.