Review Pilot – Making History : on continue ou pas ?

Making History, la nouvelle comédie créée par Julius Sharpe vient de commencer sur la FOX. Nous vous avions déjà parlé de la série à plusieurs reprises pour vous la présenter et lors de la diffusion du dernier trailer en date, mais que vaut ce premier épisode ?

Alors Making History, de quoi ça parle ? De Dan Chambers (incarné par Adam Pally), le personnage principal, un professeur d’informatique un peu raté qui enseigne dans une université du Massachusetts. Il a développé une étrange machine à voyager dans le temps, qui prend la forme d’un énorme sac de la marine, rien de très discret ni de très impressionnant à première vue… Il a pris l’habitude de voyager plusieurs fois par semaine pour rejoindre le 18ème siècle et une jeune femme nommée Deborah (incarnée par Leighton Meester) dont il est tombé amoureux. Malheureusement, le moindre geste et la moindre décision qu’il prend dans le passé modifie également le présent…  Il décide alors de demander de l’aide à l’un de ses collègues professeurs, Chris Parish (incarné par Yassir Lester), historien. Chris est tout son opposé : il est brillant, populaire et toujours très poli. Les choses se compliquent d’autant plus quand ils réalisent que Deborah est en réalité la fille du patriote Paul Revere, connu pour ses gestes héroïques dans plusieurs batailles. À force de revenir dans le passé, il semblerait qu’il soit en train de modifier le cours de choses et le déroulement de toute la Révolution Américaine.

Les deux comparses vont donc enchaîner les situations les plus loufoques et mélanger culture contemporaine et tradition américaine. Le pilot de Making History n’est pas mauvais en soit, mais passe largement à côté d’une très bonne idée puisque la majorité des blagues ne sont pas drôles et le tout tombe à plat. Au mieux, elles vous tireront un sourire. L’humour est assez lourd et les blagues très répétitives et mal dosées, il est difficile de s’attacher aux personnages qui sont stéréotypés à l’extrême. La réalisation n’est pas mauvaise, les décors et les costumes montrent un réel désir de relater des événements historiques, mais il est difficile d’adhérer à Making History. La fin de l’épisode relève un peu le scénario, puisque nous apprenons que Chris est mort lors de la bataille de Lexington, le 24 avril 1775… Dan va donc vouloir éviter que son nouvel ami ne décède en tentant d’empêcher que la Révolution n’arrive. La saison ne compte que 9 épisodes, et c’est une assez bonne nouvelle…

Il faut dire que nous sommes gâtés niveau voyage dans le temps, puisque Making History n’est pas la seule série à traiter le sujet. Time After Time, qui était diffusée le même soir que Making History mais sur ABC, parle également de voyage dans le temps mais n’a rien d’une comédie puisqu’il s’agit d’une série dramatique et de science-fiction. Si Making History n’a pas su vous convaincre, peut-être que Time After Time le fera, ou inversement.

Conclusion, Making History partait d’une idée originale et aurait pu être une très bonne série, mais l’idée de traiter le voyage dans le temps dans une comédie au format 20 minutes ne fonctionne pas. Les personnages ne sont pas attachants et même si les acteurs font de leur mieux, il va être difficile de trouver un réel intérêt dans cette série.

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j’ai beaucoup de mal avec les comédies. J’aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.