Review Pilot – Love, Victor : on continue ou pas ?

Love, Victor a fait ses débuts il y a peu sur la plateforme de streaming Hulu. La série devait être diffusée sur Disney+, mais elle fut jugée trop « adulte » pour la plateforme… Il s’agit d’un spin-off du film Love, Simon, lui même adaptée du livre du même nom écrit par Becky Albertalli. Que vaut donc le premier épisode de cette série et nous a-t-il donné envie de continuer la série ?

Si vous compter regarder Love, Simon pour la première fois, il faudra absolument le faire avant de vous lancer dans Love, Victor. Vous risqueriez de vous faire spoiler dès le début de l’épisode, et ce serait franchement dommage. Toutefois, si le film de base ne vous intéresse pas, la narration de l’épisode vous permettra de suivre l’intrigue et de tout comprendre sans problème, il n’est donc pas nécessaire d’avoir vu le film avant, ce qui est un avantage non négligeable.

Pour autant, même si la série suivra de nouveaux personnages, Love, Victor retranscrit parfaitement ce que nous aimions le plus dans Love, Simon. Il se dégage de la série la même positivité. La série n’est pas non plus pleine de niaiserie et traitera visiblement de thématiques nouvelles et importantes : le fait d’être le petit nouveau du lycée, de ne pas être blanc et de ne pas venir d’un milieu favorisé par exemple… Victor (Michael Cimino) est un personnage qui est attachant dès les premières minutes de l’épisode, et c’était également le cas de Simon (Nick Robinson) dans le film. Nous retrouvons certes des similitudes, et les deux œuvres se font clairement écho, sans jamais être trop semblable. L’équilibre est parfaitement trouvé, et ce n’était pas gagné d’avance.

Le changement majeur réside en le fait que Victor est drastiquement différent de Simon, tout comme son entourage. Nous faisons la rencontre de plusieurs nouveaux personnages dans ce premier épisode : la famille de Victor bien sûr, mais aussi Felix (Anthony Turpel), qui sera visiblement le meilleur ami de Victor, ainsi que plusieurs autres lycéens qui deviendront acteurs dans la vie de notre protagoniste : Mia (Rachel Hilson), Lake (Bebe Wood), Andrew (Mason Gooding) et Benji (George Sear). Si certains vont clairement rendre la vie de Victor difficile, d’autres nous laissent une bonne impression et nous avons hâte de les retrouver dans la suite des épisodes.

En bref, ce pilot nous a définitivement donné envie de continuer la série. Love, Victor est dans la droite lignée du film dont il est tiré et ce premier épisode n’est absolument pas décevant. Nous retrouvons ce que nous aimions déjà dans Love, Simon, à savoir la bienveillance, la positivité et les personnages attachants qui ont fait le charme et le succès du film. A n’en pas douter, il en sera de même pour la série !

Lizzie

Lizzie

Moi c'est Lizzie, accro au cinéma, aux séries, et à la littérature. Il paraît que je suis un mélange étrange de Monica Geller, et Jesse Pinkman. Perso je pense que je suis la dernière sœur Gallagher cachée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.