Review Pilot – Legion : on continue ou pas ?

Ce mois-ci, le monde des séries a été touché par le monde des supers-héros. En effet, après le début de Powerless dont nous vous parlions il y a quelques jours, c’est Legion qui a fait son apparition sur les écrans. Legion nous raconte l’histoire de David interné depuis plusieurs années en hôpital psychiatrique car diagnostiqué schizophrène. Alors qu’il se fait interroger par une organisation secrète, David se rend compte que ce qu’il prenait pour de la paranoïa dûe à sa maladie est en fait un pouvoir de télékinésie. David est en fait un mutant très puissant. La série est tirée des comics X-Men édités chez Marvel Comics et il a été confirmé qu’elle sera en lien avec les films, donc autant vous dire que le show était très attendu.

 

Encore une série de super-héros ? Il est vrai que nous croulons sous ces séries qui se multiplient (d’ailleurs ce n’est pas fini, Marvel nous a préparé Iron Fist pour le mois prochain et très bientôt The Defenders). Le problème avec la plupart des séries de super-héros, c’est que le schéma est très souvent le même, autant sur le fond que sur la forme. Difficile de ne pas finir par se lasser puisqu’un léger goût de déjà-vu finit par s’installer au fil des pilotes. Du coup, qu’en est-il de Legion ?

C’est avec excellence que la série se positionne comme étant unique en son genre. Si le show traite bel et bien du même sujet, difficile de la comparer à Daredevil ou Arrow. Impossible même. La série évite majestueusement tous les clichés possibles et réalise des prouesses scénaristiques pour un premier épisode. L’épisode pourrait pourtant perdre le spectateur car plusieurs sauts dans le temps surviennent tout au long de l’épisode, mais la réalisation de l’épisode reste fluide et claire même pour les non-initiés au monde des X-Men. Alors que l’esthétique et le ton de l’épisode varient en fonction des points de vue, l’écriture parvient à garder une logique et une structure claire qui nous permet de rester concentrés et de profiter pleinement de l’épisode. Les prouesses d’écriture et de réalisation ne seraient rien sans les excellents acteurs de la série, principalement Dan Stevens (Downton Abbey) et Rachel Keller (Fargo) qui portent cet épisode encore plus loin. Leur charisme et leur justesse s’encrent parfaitement dans le ton de la série.

C’est donc une grande réussite pour ce pilote. Si beaucoup de critiques crient déjà à la série culte, il est nécessaire que Legion continue à nous servir des épisodes de cette qualité avant de pouvoir confirmer ce que laisse entrevoir ce premier épisode.

Lizzie

Lizzie

Moi c'est Lizzie, accro au cinéma, aux séries, et à la littérature. Il paraît que je suis un mélange étrange de Monica Geller, et Jesse Pinkman. Perso je pense que je suis la dernière sœur Gallagher cachée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.