Review Pilot – Law & Order: True Crime : on continue ou pas ?

Ce soir sera diffusé sur 13ème RUE le premier épisode de la dernière série de la franchise New York de Dick Wolf. Ainsi, après New York – Police judiciaire (Law & Order en version originale), et ses spin-off New York – Unité spéciale (Law & Order: Special Victims Unit), New York – Section criminelle (Law & Order: Criminal Intent), Los Angeles – Police judiciaire (Law & Order: Los Angeles) et New York – Cour de justice (Law & Order: Trial by Jury), la chaîne a lancé l’année dernière aux États-Unis sur la chaîne NBC Law & Order: True Crime, qui retrace dans chaque saison une histoire de procès vraie. La première saison, composée de huit épisodes et intitulée The Menendez Murders suit Lyle (Miles Gaston Villanueva) et Erik Menendez (Gus Halper), deux frères qui ont été reconnus coupables en 1996 du meurtre de leurs parents sept ans auparavant.

True Crime explore pour la première fois deux terrains inconnus pour Dick Wolf : la série se base sur de vrais crimes, ce qui n’avait encore jamais été le cas jusqu’à présent dans ses séries, mais en plus, il s’avère qu’une enquête ne dure plus un épisode, mais la saison complète, sans compter sur le fait que la série s’essaye à un nouveau genre, l’anthologie, puisque chaque saison suit une enquête différente. Mais est-ce une réussite ? Verdict sur ce premier épisode.

En 1989, les frères Menendez appellent la police pour les avertir du meurtre de leurs parents. Alors que l’enquête se dirigera tout d’abord vers la piste de la mafia à cause de ce qu’ils ont trouvé dans les affaires de l’homme assassiné, les deux frères semblent pourtant garder de lourds secrets et les soupçons se dirigent vers eux. Des années après, l’enquête se termine sur le procès où les deux fils de la famille Menendez sont déclarés coupables du meurtre de leurs parents.

Malgré la qualité de chaque épisode des séries Law & Order, il est indéniable que Dick Wolf peine à convaincre dans une série basée sur des faits réels. Law & Order excelle dans l’invention de scénario se déroulant sur un ou deux épisodes, mais n’arrive pas à nous accrocher lorsqu’il s’agit d’un épisode d’introduction. En effet, dans les autres séries de la licence, le côté romancé des épisodes et leur rythme soutenu font que nous entrons très rapidement dans l’histoire, ce qui n’est pas le cas ici, où ce premier épisode nous semble fade, presque sans intérêt. Malgré cela, il faut admettre que la série est tout aussi bien réalisée que les autres de la lignée, ce qui nous rassure, bien sûr, puisque nous sommes plutôt optimiste quant à la suite de la série.

Côté casting, nous retiendrons particulièrement la performance d’Edie Falco, que nous n’avons pas beaucoup vue à la télévision depuis trois ans, après la fin Nurse Jackie. Malheureusement, les deux personnages principaux ne dégagent que très peu de charisme. Nous espérons donc que celui-ci commencera à émaner rapidement dans les épisodes suivants… Quant au reste des acteurs, leur présence n’est pas encore assez affirmée pour en juger la performance.

Pour conclure, ce premier épisode de True Crime semble avoir du mal à mettre les choses en place et nous avons du mal à imaginer la direction que la série prendra par la suite. Il s’agit d’un épisode dont la mise en place est maladroite, mais dont la réalisation est comparable à celle des autres séries Law & Order. C’est plutôt curieux que nous continuerons alors la série, mais également sans grande conviction.

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.