Review Pilot – Knightfall : on continue ou pas ?

Après avoir rencontré un véritable succès avec sa série Vikings, la chaîne History remet le couvert avec Knightfall. Créée par Don Handfield et Richard Rayner, la série qui avait eu droit tout de suite à une commande de dix épisodes nous raconte la chute et la persécution des Chevaliers des Templiers, organisé par Philippe IV Le Bel. Tout a commencé le vendredi 13 octobre 1307. Le premier épisode a été diffusé le 6 décembre dernier, on vous en parle !

La série commence en 1291, en Terre Sainte. Les Templiers ont perdu toutes leurs forteresses et sont menacés de toutes part, mais leur foi est inébranlable et ils ne renonceront devant rien. L’ordre du Temple, composé des Templiers, fut créé en 1129 pour protéger les pèlerins en route pour Jérusalem pendant la guerre sainte et les croisades.

Au début de ce premier épisode, ils sont donc repliés dans la ville d’Acre, qui est finalement elle aussi attaquée. Ils n’ont qu’une seule solution : fuir. Mais dans leur départ précipité, l’un de leurs navires sombre et le Graal est perdu à tout jamais. Si les présentations officielles avec les personnages principaux n’arrivent pas tout de suite, la scène d’ouverture nous entraîne dans une bataille impressionnante qui ne laisse présager du bon pour la suite et qui annonce tout de suite la couleur. Knightfall ne fait pas dans la dentelle.

Un saut dans le temps nous emmène ensuite quinze ans plus tard, à Paris. Les juifs sont persécutés, mais les Templiers n’interviennent pas. Ils n’ont pas pour habitude d’intervenir dans les affaires politiques de la ville. Pour Frère Landry (incarné par Tom Cullen), notre personnage principal, c’est incompréhensible : les Templiers sont des guerriers, ils devraient retourner en Terre Sainte pour tenter de la reconquérir. Quand son maître, Godfrey (incarné par Sam Hazeldine), est tué, c’est l’élément déclencheur pour Landry qui va tenter de faire bouger les choses, notamment grâce à sa relation privilégiée avec le roi Philippe.
La fin de l’épisode nous apprend que Joan (incarnée par Olivia Ross) la femme avec qui Landry entretient une relation n’est autre que la reine, ce qui promet là aussi quelques rebondissements à venir.

On retrouve tous les codes qui fonctionnent dans Vikings, diffusée sur la même chaîne : des acteurs avec du talent, de la violence, des thématiques politiques et religieuses, des personnages charismatiques, des dialogues qui claquent, des ralentis et des effets visuels à couper le souffle, un contexte historique peu exploité en ce moment à la télévision et qui permet de se plonger entièrement dans le scénario, une musique épique… Knightfall reprend tous ses éléments et les manie avec brio, le tout fonctionne parfaitement et nous donne un premier épisode impressionnant et passionnant, qui nous donne envie de découvrir la suite sans tarder ! Si ce premier épisode avait surtout pour but de nous situer le contexte historique, il présentait malgré tout quelques facilités scénaristiques et certains événements s’avèrent prévisibles. Espérons que la série saura nous surprendre par la suite. Bien sûr, on continue.

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j'ai beaucoup de mal avec les comédies. J'aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.