Review Pilot – Killing Eve : on continue ou pas ?

Killing Eve est une nouvelle série dramatique qui vient d’être lancée sur BBC America. Créée par Phoebe Waller-Bridge (Fleabag) et basée sur les romans de Luke Jennings, cette première saison compte huit épisodes et la série a été renouvelée avant même la diffusion du premier épisode. Nous y découvrons deux femmes : Eve (incarnée par Sandra Oh), une agent du MI5 à mille lieues des fantasmes d’agent secret qu’elle nourrissait. La seconde, Villanelle (incarnée par Jodie Comer), est une tueuse. Brillante, elle apprécie le train de vie luxueux que lui permet le drôle de métier qu’elle s’est choisi. Leur rencontre va s’avérer explosive !
Présentée lors du Festival Canneséries, elle n’a reçu que des critiques positives de la presse et des spectateurs. On a vu le premier épisode, on vous en parle !

Ce premier épisode nous entraîne dans un parallèle et une présentation des deux personnages principaux qui fonctionne à merveille et donne tout de suite le ton que va avoir cette série qui s’avère décidément très réussie dès ses premières minutes. Eve, agent du MI5 britannique s’ennuie ferme dans son bureau et désespère de ne pas être devenue l’espionne qu’elle aurait aimé être. Quand un politicien russe est assassiné dans une zone sans caméras de surveillance et avec pour seul témoin sa petite amie polonaise, Eve, accompagnée de son patron Bill (David Haig) a pour rôle de la mettre en sécurité. Ce qu’elle ignore, c’est que l’assassinat de ce politicien est l’oeuvre de Villanelle, tueuse en série professionnelle qui oeuvre depuis plusieurs années et dans le monde entier. Eve va alors tenter de remonter la trace du coupable, sans savoir que Villanelle va finalement partir à la recherche du dernier témoin de son meurtre…

Phoebe Waller-Bridge nous offre une série surprenante et qui marque le téléspectateur dès ce premier épisode. Un scénario qui aurait pu paraître assez banal mais qui est entièrement relevé par des dialogues qui claquent, beaucoup d’humour et des personnages charismatiques et totalement décalés sans pour autant tomber dans la surenchère. Cet épisode est un pilot vraiment réussi : il nous présente les deux personnages principaux et leurs univers respectifs très rapidement et nous plonge tout de suite dans l’action. Une véritable opposition s’installe entre les deux protagonistes : Eve, son travail de bureau et sa petite routine, et Villanelle qui voyage dans le monde entier, ses goûts de luxe, son goût pour la mise en scène et son caractère extravagant. La scène d’ouverture nous montre tout de suite que cette dernière va être un personnage plein de surprises : alors qu’elle mange une glace en face d’une petite fille, elle commence par lui sourire pour finalement la lui renverser dessus en quittant les lieux. Un personnage tout en paradoxes, une tueuse bourrée d’humour que l’on va adorer bien malgré nous. Le personnage d’Eve n’est pas en reste puisqu’elle récolte les meilleures répliques de l’épisode !

Alors que l’on retrouve souvent des séries sombres, des thrillers dramatiques et oppressants lorsqu’il est question de tueurs en série et de course poursuite, Killing Eve ne s’inscrit pas du tout dans ce schéma et renouvelle totalement le genre. Nous découvrons un premier épisode qui dose parfaitement bien l’humour et la tension qu’impose l’enquête lancée par Eve, passant de l’un à l’autre avec une facilité déconcertante.
Le jeu des deux actrices principales, Jodie Comer et Sandra Oh, est le gros atout de la série et nous avons hâte de découvrir plus de scènes où elles apparaîtront ensemble. À leurs côtés, on notera également la présence de Fiona Shaw (Harry Potter) qui incarne l’agent à la tête des affaires russes du MI6 qui promet de devenir plus qu’intéressante par la suite. Le petit aperçu que nous donne ce pilot, quand Eve et Villanelle se croisent dans les toilettes de l’hôpital, met le téléspectateur dans une position plus qu’intéressante : nous ignorons finalement qui va chercher à pourchasser l’autre.

Conclusion, un pilot complètement réussi qui donne envie de continuer à tout prix. Un épisode qui dose parfaitement l’humour et le drame, des personnages incarnés par des actrices de talent et une réalisation impeccable. On a hâte de découvrir la suite !

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 25 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j'ai beaucoup de mal avec les comédies. J'aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.