Review pilot – Les Innocents (TF1) : on continue ou pas ?

Véritable carton d’audiences pour son lancement, Les Innocents, la nouvelle série de TF1, a culminé à plus de 6 millions téléspectateurs, ne laissant aucune chance à ses concurrentes, Code Black sur M6 et Aurore sur Arte. A la rédac’ nous n’en avons pas manqué une miette afin de vous en faire la meilleure critique possible. La voici.

L’histoire. Tout commence dans les paisibles collines et paysages verdoyants de Céret. Hélène Siquelande (Odile Vuillemin), ex-pointure de la police judiciaire, y est venue s’y mettre au vert avec son époux Stéphane (Alexis Loret) et son beau-fils Yann (Jules Houplain), et occupe désormais le poste de capitaine de la gendarmerie locale. Un soir, Yann et son ami Lucas (Victor Meutelet) sont témoins d’un quadruple meurtre. Problème : l’assassin les a vus et compte bien les retrouver, mais les deux jeunes gens refusent de parler à quiconque de ce à quoi ils ont assisté… Ils étaient en réalité en plein rendez-vous amoureux et aucun des deux n’assume son homosexualité. Hélène sera alors chargée de l’enquête, en collaboration avec le SRPJ de Perpignan dont fait partie Camille Berger (Barbara Cabrita). Débute alors une traque dont les nombreux non-dits pourraient coûter la mort de deux innocents…

Notre avis. Issue de la série norvégienne Øyevitne (Eyewitness), il y avait peu de risques que TF1 échoue dans son choix d’adaptation. Frédéric Berthe assure une réalisation soignée, comme à son habitude. De la même façon, Odile Vuillemin et Alexis Loret campent un couple crédible et fort sympathique, tout comme lors de leur précédente collaboration dans le téléfilm Les Crimes Silencieux, que l’on doit également à Frédéric Berthe. Le réalisateur connaît bien ses acteurs et maîtrise son sujet en nous offrant de superbes plans de décors naturels ainsi qu’en jouant sur le suspense de l’action. Car le but de l’intrigue n’est pas de démasquer le coupable (qu’on découvre dès les premières minutes), contrairement aux séries policières classiques. C’est l’humain qui est mis en avant dans ce polar, avec une ouverture qui privilégie la présentation des personnages et ce, afin que les téléspectateurs s’y attachent d’entrée de jeu. Ainsi, l’enquête ne débute qu’au bout d’une vingtaine de minutes et s’avérera liée à diverses familles : les Siquelande (Hélène, Stéphane et Yann), les Ubieta (Milo, joué par Olivier Marchal et sa fille Lena, interprétée par Laura Renoncourt) et les Berger (Camille et sa sœur Sophie, campée par Anne Serra). Les liens familiaux sont au cœur de ce pilote et donnent de la profondeur au thriller. L’aspect émotionnel n’est pas négligé non plus, comme l’illustre la scène entre Camille (excellente Barbara Cabrita) et sa sœur avec le plan final sur le bébé.

Par ailleurs, les innocents désignés par le titre de la série ne sont autres que les jeunes garçons témoins du meurtre qui découvrent leur sexualité et qui ne l’assument pas. Il s’agit d’un sujet délicat, qui est ici abordé de façon intelligente, de même que le harcèlement scolaire dont est victime Yann, abordé en surface pour le moment. Les conséquences du silence des adolescents ne sauraient tarder dans les prochains épisodes… Yann et Lucas sont remarquablement interprétés par Jules Houplain et Victor Meutelet qui trouvent le ton juste pour incarner le conflit intérieur de leurs personnages. Quant à Odile Vuillemin, elle est impeccable dans le rôle-titre. Nos attentes sont toutefois un peu déçues du côté de Tomer Sisley et Olivier Marchal, annoncés comme personnages principaux, et qui n’apparaissent respectivement qu’à la 35e et 45e minute de l’épisode -si l’on fait abstraction de la rapide apparition de Tomer Sisley en début de pilote. Cependant, nous avons hâte de voir Tomer Sisley entrer enfin dans l’action, son personnage offrant une sombre perspective à creuser…

Verdict. Avec son intrigue prenante, sa réalisation soignée et son prestigieux casting, Les Innocents a tout pour continuer à séduire le public de TF1. De par son cliffhanger final qui ouvre la porte sur de multiples rebondissements dans le deuxième épisode, notre curiosité est piquée et il serait difficile de s’arrêter en si bon chemin. En conclusion, à la rédac’, nous avons été convaincus par ce pilote et nous continuons bien évidemment la série ! Nous vous ferons alors part de notre avis sur l’intégralité de la première saison.

Mise à jour : La diffusion de la série étant désormais terminée, vous pouvez désormais retrouver notre avis sur l’intégralité des 6 épisodes ici.

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

4 pensées sur “Review pilot – Les Innocents (TF1) : on continue ou pas ?

  • 24 janvier 2018 à 18 h 12 min
    Permalink

    Excellente série avec deux jeunes acteurs qui montent. J’espère qu’il y aura une seconde saison avec les mêmes acteurs.

  • 23 janvier 2018 à 10 h 40 min
    Permalink

    Excellente série avec le jeune acteur qui monte “Jules houplain” que l’on retrouvera en fin d’année
    dans le film de franck Marchal”TARO” dont voici le teaser : https://youtu.be/ECW4L6Bb2Ro

  • 23 janvier 2018 à 10 h 38 min
    Permalink

    Excellente série ou l’on retrouve le jeune acteur qui monte “Jules HOUPLAIN” qui sera le role principal du film de franck Marchal “TARO”. dont voici le teaser: https://youtu.be/ECW4L6Bb2Ro et qui sort fin 2018.

  • 21 janvier 2018 à 22 h 04 min
    Permalink

    Bonne série policière que j’ai bien apprécié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.