Review Pilot – In The Dark : on continue ou pas ?

In The Dark est une nouvelle série The CW peignant le quotidien de Murphy, une jeune femme un peu (beaucoup) paumée, non-voyante (interprétée par Perry Mattfeld) dont la vie va être bouleversée par la perte d’un ami. Sur le papier, le pitch n’est pas des plus orignaux on vous l’accorde mais In The Dark réserve quand même quelques surprises. Si vous voulez savoir ce que ça donne, continuez votre lecture.

La série a clairement pour but de déranger ou au moins de surprendre. La scène d’ouverture en est un exemple flagrant. On est projeté directement durant une scène de sexe avec un chien pour témoin. C’est un peu gênant mais très vite les ébats s’arrêtent. On ne voit jamais la tête de l’homme et la jeune femme semble fixer le plafond en lui demandant de partir. Un classique coup d’un soir mais pour une fois, c’est la fille qui mène la danse.

Cette scène est notre première rencontre avec Murphy ! Ce personnage représente à lui seul tout l’intérêt de cet épisode. Murphy est loin d’être le cliché de la non-voyante. Ce n’est pas une victime fragile et émotive, et ce n’est pas un super héros « Je ne suis pas Daredevil » dit-elle. En revanche, entre les verres au bar qu’elle affectionne, les bouteilles qu’elle descends sur son canapé au gran dam de sa colocataire Jess et les cigarettes qu’elles fument avec Tyson, un jeune gamin du quartier, dealer de drogue, on peut dire que Murphy est une épave à la langue bien pendue. Elle se réfugie dans l’alcool et le sexe pour se sentir vivre (quitte à coucher avec un homme marié et se faire surprendre par sa femme). Jouer de son handicap pour doubler tout le monde à l’épicerie, user de répliques cinglantes toute la journée, ça elle maitrise mais se montrer vulnérable et s’attacher aux gens, là il y a du boulot.

L’entourage de Murphy est restreint. Jess travaille dans le milieu médical, elle a une compagne et elle essaie de prendre soin de Murphy autant que possible. La colocation n’est pas facile tous les jours. Côté famille, les parents de Murphy (on apprends au cours de l’épisode qu’elle a été adoptée), font tout ce qu’ils peuvent pour supporter leur fille. Clairement impliqués dans le handicap de leur enfant, ils gèrent une structure fournissant des chiens d’accompagnement. Mais Murphy, elle, passe plus de temps à cuver qu’à travailler. Bref, ils sont dépassés. Les relations mère-fille sont particulièrement tendues (elles ne peuvent même pas faire un trajet en voiture sans se hurler dessus). La seule personne semblant trouver grâce à ses yeux est Tyson. Probablement parce qu’il la traite normalement et qu’à 17 ans il sait comment lui parler et ne lui passe rien. Il est d’ailleurs une des rares personnes à qui elle acceptera de toucher le visage.

Mais il faut plus qu’un personnage principal intriguant et attachant pour faire une série et l’intrigue démarre lorsque Murphy découvre le corps sans vie de Tyson à leur point de rendez-vous. Elle appelle immédiatement la police mais le corps a disparu. Hors de question de lancer une enquête sans cadavre et la jeune femme alcoolisée n’est pas le meilleur témoin du monde. Mais Murphy a de la suite dans les idées et si la police ne veut rien faire, alors elle se tournera vers la rue et plus précisément le cousin de Tyson, le boss du trafic de drogue du quartier.

Ce pilot n’a rien d’exceptionnel mais on passe un bon moment, les personnages sont présentés, il y a une mixité indéniable même si on peut reprocher un peu de facilité en castant des personnes de couleurs pour jouer les dealers. La bande-son est très bonne et bien utilisée. Mais ce qui nous donne envie de poursuivre c’est définitivement le personnage de Murphy. On a hâte de savoir si elle va s’enfoncer un peu plus ou si la disparition de Tyson va, au contraire, la sortir de sa routine sexe-alcool-sarcasmes et la forcer à se confronter au monde extérieur pour découvrir ce qui lui est arrivé.

Moody

Moody

Grumpy. Sérivore. Pop Addict.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.