Review Pilot – Home Before Dark : on continue ou pas ?

Apple TV+ vient de lancer Home Before Dark, nouvelle série mystérieuse avec Jim Sturgess et dont l’intrigue tourne autour de la résolution de meurtres. Le personnage principal est une petite fille de 9 ans, Hilde Lisko, journaliste en herbe têtue et très perspicace.

Le pitch

Ce premier épisode nous montre l’installation de la famille Lisko dans la petite ville d’Erie Harbor, adossée à un lac et située dans l’État de Washington. Auparavant, les Lisko vivaient à Brooklyn (New York) mais ils ont été contraints de revenir dans la ville natale du père de famille, fraîchement licencié de son poste de reporter pour un journal new-yorkais.
Hilde a une grande soeur au début de l’adolescence, ainsi qu’une plus jeune, mais elle est la seule de sa fratrie à être passionnée par le journalisme, qu’elle a découvert avec son père, son modèle. Ses parents l’ont toujours soutenue dans cette passion.
Seulement voilà, dès leur arrivée dans cette petite ville, Hilde sent que quelque chose ne tourne pas rond. Elle ressent le besoin d’investiguer, malgré le refus de ses parents qui, pour la première fois, l’encouragent à mener une vie normale, Erie Harbor n’ayant pas la discrétion de Brooklyn. Ils lui font notamment promettre de toujours être rentrée à la maison avant l’obscurité (d’où le titre de la série « Home Before Dark« ).
Promesse que la petite Hilde va s’empresser d’enfreindre, son besoin d’enquêter étant trop fort… que va-t-elle découvrir ?

La forme

Lorsqu’on découvre le synopsis de Home Before Dark, on peut s’attendre à une série très sombre, voire même un peu pesante pour ceux qui ne sont pas fondamentalement fans du genre.
C’est tout le contraire, la réalisation de Home Before Dark (aux mains de John M. Chu) est dynamique. On ne s’ennuie pas une seconde, il n’y a pas de longueurs et les moments où l’intrigue ralentit permettent au spectateur de se poser des questions. Les aventures de la petite Hilde sont très vivantes.
L’écriture y est pour beaucoup, on la doit aux créatrices de la série, Dana Fox et Dara Resnik. Cette dernière était scénariste pour les célèbres séries Castle, Jane the Virgin et Pushing Daisies, entre autres.
La musique, très présente, accompagne idéalement l’action et donne l’impression de regarder un film, tout comme la photographie typique du genre, qui semble faire disparaître les couleurs vives pour nous mettre dans l’ambiance.
Enfin, le jeu des acteurs est très bon, notamment celui de la jeune et très prometteuse Brooklynn Prince (Hilde Lisko), ayant déjà remporté 5 prix pour The Florida Project en 2017 ! Très juste, elle crée un personnage extrêmement attachant. Les autres rôles principaux l’accompagnent très bien : Jim Sturgess (Cloud Atlas) est très bon dans le rôle du père, pas si heureux d’être de retour dans sa ville natale, Abby Miller (Justified, The Magicians) dans celui de la mère, ainsi que Kylie Rogers (sa soeur adolescente Izzy), mais aussi hors du cercle familial, avec Aziza Scott qui campe l’agente de police Mackenzie Johnson (The Fosters), et Joelle Carter (également dans Justified), la principale du collège.

Inspiré de faits réels

Enfin, cerise sur le gâteau : l’histoire est inspirée de faits réels. Hilde Lysiak (née en 2006) est une petite journaliste devenue célèbre pour s’être battue pour faire éclater la vérité concernant un meurtre, quitte à mettre sa vie en danger (elle a reçu des menaces de mort et a dû être sous protection policière). Elle est aujourd’hui la plus jeune membre de la Society of Professional Journalists (société américaine des journalistes professionnels) et s’est vue décerner le Junior Zenger Award for Press Freedom en 2019. Home Before Dark est inspirée de sa vie, de même qu’une série de quatre livres…

Alors, on continue ?

Oui ! Home Before Dark est une série qui s’annonce prenante, nous intéresse et attise déjà notre curiosité. Le mystère s’est épaissi tout au long du pilot et il va probablement nous transporter dans le passé. Quatre épisodes sont pour l’instant disponibles sur Apple TV+, nous vous souhaitons un bon visionnage.

Avatar

Princesse Sarah

Salut, je suis Sarah, 28 ans, qui n'a jamais perdu son esprit d'enfant... Je suis artiste et mes séries préférées sont souvent extravagantes, fantastiques, colorées ou très sentimentales, comme mes peintures et mes illustrations ! Vous pouvez d'ailleurs retrouver mes illustrations dans mes dossiers et sur l'Instagram de Just About TV (@just_about_tv) ou sur le mien (@sarah_.anthony). Fan de Harry Potter et du Seigneur des Anneaux et grande adepte de la lecture, j'ai adoré la série His Dark Materials, adaptée des livres de Philip Pullman que j'ai découverts enfant, mais je ne boude pas mes classiques (Sex and the City, Les Simpsons, etc.) et j'attends avec impatience le retour du beau Witcher...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.