Review Pilot – His Dark Materials : on continue ou pas ?

C’est le dimanche 3 novembre qu’a débuté sur la chaîne britannique BBC One la série tant attendue His Dark Materials (À La Croisée des Mondes en version française) avant d’être diffusée le lendemain aux États-Unis sur HBO et enfin le 5 novembre sur OCS en France. La série, dont la première saison sera composée de 8 épisodes, est une adaptation de la trilogie de Philip Pullman qui se déroule dans un monde différent du nôtre où nous suivons Lyra, incarnée par Dafne Keen, une jeune fille qui se retrouve embarquée dans une folle aventure dans le Grand Nord après la disparition de son meilleur ami Roger afin de le retrouver.
Alors, qu’avons-nous pensé de ce premier épisode ? Verdict.

Après l’échec que fut l’adaptation cinématographique de 2007 (avec pourtant un excellent casting parmi lequel Nicole Kidman et Daniel Craig), l’appréhension quant à cette nouvelle adaptation était palpable, même si l’impatience a su passer au dessus. Rien qu’avec son premier épisode, His Dark Materials nous confirme que l’univers créé par Philip Pullman il y a 24 ans, qui semble pourtant si similaire au nôtre, est complexe et fascinant. La présence de la magie dans ce monde est très discrète mais pourtant centrale : les deamons, la Poussière, les aléthiomètres…

Techniquement parlant, His Dark Materials excelle aussi bien sur l’écriture que la réalisation ! Avec un univers de fantasy comme celui-ci, les effets spéciaux étaient bien évidement à prévoir, notamment dans ce premier épisode pour les deamons des jeunes enfants qui ne sont pas encore stabilisés. Ceux-ci sont très réalistes et surtout subtiles, à tel point qu’on les oublie presque. Nous avons ici un univers parfaitement dépeint où les acteurs réussissent parfaitement à se glisser dans la peau de leurs personnages. Ils sont tous très crédibles, même les plus jeunes et surtout Dafne Keen, qui interprète la jeune Lyra à la perfection et a su s’enivrer de son caractère rebelle et aventureux. De plus, James McAvoy crève littéralement l’écran dans la peau de Lors Asriel sans pour autant s’imposer plus que nécessaire.

Les adaptations de livres en séries ou films ne sont pas toujours compréhensibles sans avoir lu l’oeuvre originale, mais ici nous somme devant une adaptation réussie : elle ne perd pas son temps en explication mais arrive à rendre l’univers clair. Elle prend le temps qu’il lui faut pour installer l’intrigue, mais avec un univers si travaillé, il n’y a rien de très étonnant.

L’aventure s’annonce tout simplement épique et il est évident, après tant d’éloges, que nous continuerons His Dark Materials avec grand plaisir, d’autant plus que la série avait déjà été renouvelée pour une deuxième saison bien avant la diffusion de son premier épisode ! Il semblerait que la trilogie ait enfin réussi à s’offrir une adaptation digne de ce nom et aussi homérique qu’elle le mérite.

Xanda

Xanda

Passionnée par mille et une choses, je suis une accro aux séries depuis que je suis tombée devant Veronica Mars et Newport Beach à mon adolescence. Les drames sont indubitablement mon genre de série préféré, même si je regarde aussi des comédies et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.