Review Pilot – Her voice (Little Voice en VO), on continue ou pas ?

Apple TV+ vient de commencer la diffusion d’une nouvelle série centrée sur la musique. Un épisode inédit sera disponible chaque vendredi, et ce depuis la sortie du pilot vendredi 10 juillet. Créée par Jessie Nelson et Sara Bareilles, et produite par J. J. Abrams, Her Voice (Little Voice en VO) suit le cheminement de Bess (Brittany O’Grady), qui s’imagine chanteuse mais n’ose pas se lancer à la poursuite de son rêve, et vit de petits boulots à New York, entre écriture de chansons qu’elle garde pour elle, et visites à son frère handicapé.
La rédac’ de Just About TV vous donne son avis sur le pilot :

  • Une série avec une vraie ambiance
Bande-annonce en VO

Une des forces de Her voice est de faire sentir, dès les premières minutes, une véritable ambiance, un brin bohème et en même temps dépeignant une vie quotidienne très réaliste. C’est assez rare pour être remarqué. Au moyen de plans sans dialogues, d’une succession de séquences, le spectateur comprend très rapidement la vie de Bess, entre cours de musique à droite et à gauche, job de promeneuse de chiens, en même temps qu’il plonge très facilement dans son état d’esprit, jusque dans ses états d’âme. Son envie d’être musicienne, malheureusement paralysée par une peur de ne pas être à la hauteur, ce doute propre aux artistes, sont compris instinctivement et l’on se sent touché.e par cette héroïne qui nous parle. Lequel d’entre nous ne s’est jamais rêvé une autre vie ? Et lequel encore n’a pas eu peur de ce rêve, si prompt à nous dépasser ?
Le New York urbain, aux antipodes de la façade touristique de la ville, est aussi très beau. Entre morceaux musicaux de tous styles, balades (et ballades) en ville, séances d’écriture et de remise en question, Her voice démarre très bien. L’équilibre entre vie d’artiste bohème et réalisme de la précarité de ce métier est impeccable.

  • Un quotidien intéressant et réaliste

Contrairement à beaucoup de séries dépeignant la vie d’artiste et tombant dans l’écueil de l’absence de réalisme total et donc de possible identification par le spectateur (se rêvant lui aussi musicien, chanteur, acteur, peintre…), Her voice présente une photographie et un scénario sans fioriture. Exit les situations improbables et hautes en couleurs à la Glee ou Katy Keene. Ici, on peut suivre la vie d’une jeune chanteuse, avec tout ce qu’il y a de plus beau et en même temps de plus difficile dans l’envie incorruptible de créer, de vivre pour sa musique autant que de vivre de sa musique.
On se demanderait même si un petit filtre terne, un peu marron, n’aurait pas été rajouté sur l’image, pour trancher un peu plus avec une éventuelle impression de paillettes dès lors qu’on aborde les métiers du spectacle. Et pourtant, que cela est beau ! Que ce pilot de moins de trente minutes fait du bien, sans être pesant une seconde.
La musique est sans surprise le point fort de cette série, mais l’image la talonne de près. Les acteurs sont justes, les situations intéressantes et touchantes. La série mérite d’être remarquée.

  • Alors, on continue Her voice ?

C’est sans surprise un grand oui. Il y a peu de séries comme Her voice qui donnent une telle impression de suivre quelque chose de réel, qui parviennent à faire effacer qu’elles sont en fait une fiction. C’est frais et authentique. Les épisodes de 30-35 minutes ont le format idéal pour ne pas trainer en longueur. Si l’ensemble de la série reste de ce niveau-là, ce sera une réussite.

Avatar

Princesse Sarah

Salut, je suis Sarah, 28 ans, qui n'a jamais perdu son esprit d'enfant... Je suis artiste et mes séries préférées sont souvent extravagantes, fantastiques, colorées ou très sentimentales, comme mes peintures et mes illustrations ! Vous pouvez d'ailleurs retrouver mes illustrations dans mes dossiers et sur l'Instagram de Just About TV (@just_about_tv). Fan de Harry Potter et du Seigneur des Anneaux et grande adepte de la lecture, j'ai adoré la série His Dark Materials, adaptée des livres de Philip Pullman que j'ai découverts enfant, mais je ne boude pas mes classiques (Sex and the City, Les Simpsons, etc.) et j'attends avec impatience le retour du beau Witcher...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.