Review Pilot – Good Trouble : on continue ou pas ?

Le 8 janvier dernier, le pilot du spin off de The Fosters (qui s’est terminé l’été dernier après 5 saisons) était diffusé sur la chaîne Freeform. Pour rappel, Good Trouble suit les aventures de Callie et Mariana Adams-Foster au commencement de leur vie d’adulte à Los Angeles. À la rédac’, nous avons vu ce premier épisode et voici notre avis !

Attention, cet article peut contenir des spoilers !

 

Review Pilot - Good Trouble : on continue ou pas ?

Dès le début du pilot, on se rend vite compte que le feuilleton est fidèle à sa série mère. Good Trouble continue de défendre la diversité, que ce soit au niveau des orientations sexuelles ou des origines culturelles. La collocation est notamment utilisée pour dépeindre différents types de personnes dans leurs choix, caractères et origines. Ces valeurs sont déjà partagées dans The Fosters et le spin off reprends les mêmes bases, on n’en attendait pas moins. On s’aperçoit également que Good Trouble est déterminé à véhiculer des idées importantes sur l’acceptation de soi, les inégalités et la perception des femmes dans le monde professionnel.

De plus, l’épisode installe le cadre de la série. On découvre ainsi les occupations professionnelles de Callie et Mariana et le logement qu’elles vont occuper. Celui-ci illustre une réalité du monde d’aujourd’hui. Les deux sœurs, par manque de moyens financiers, doivent cohabiter avec d’autres jeunes adultes dans un appartement nommé la Coterie. Alors que dans la plupart des séries on se demande comment les personnages peuvent se permettre de payer le loyer de somptueux appartements, Good Trouble se singularise en mettant en avant la dure réalité à laquelle font face de nombreuses personnes entrant dans la vie professionnelle de nos jours : la difficulté de se loger à bas prix.

Par ailleurs, on retrouve le caractère des deux jeunes femmes tel qu’on le connaissait dans The Fosters. Les repas du soir à la Coterie, avec tous les colocataires réunis, font écho aux repas chez les Adams-Foster auxquels nous étions habitués.

Review Pilot - Good Trouble : on continue ou pas ?

Good Trouble, bien que fidèle à The Fosters, prend un tournant beaucoup plus adulte, plus sexy, avec des problèmes différents. Par exemple, la nudité y est beaucoup plus présente. Le spin off apporte définitivement plus de fraicheur et de nouvelles intrigues et parle à toute personne de la génération de Mariana et de Callie. En effet, les problèmes d’argent, d’insertion dans un nouvel emploi et d’amour sont des problèmes récurrents à cet âge. Good Trouble se fait le miroir de la société actuelle. En se concentrant sur les problèmes rencontrés à cette période de leur vie, la série ne tombe pas dans le vu et revu.

Il est clair que la chaîne, à travers ce spin off, vise un public différent. Alors que The Fosters était destiné à un public plus familial, Good Trouble cherche à attirer plus particulièrement les millenials. On peut d’ailleurs noter une ressemblance avec une autre série de Freeform : The Bold Type

Ce changement de cible se ressent notamment à la réalisation qui diffère de la série d’origine. Il y a beaucoup de flashbacks et flash forwards légèrement perturbants au début mais qui, finalement, rythment l’épisode. Le téléspectateur est rapidement accroché par les intrigues et les situations ainsi que par les nouveaux personnages qui, même s’ils sont secondaires, ont l’air tout autant intéressants par leur caractère et histoire. Good Trouble ne trahit pas The Fosters. Elle réussit à se détacher suffisamment pour donner un nouveau programme plus lumineux, frais et moderne. Il n’est pas nécessaire d’avoir regardé The Fosters pour comprendre ce spin off.

Enfin, on relève un énorme atout de l’épisode : la forte alchimie entre les deux actrices principales, Maia Mitchell (Callie) et Cierra Ramirez (Mariana).

 

Conclusion : Un super premier épisode qui annonce un spin off prometteur dans la même lignée que la série mère. Good Trouble garde ce que l’on aimait chez The Fosters tout en apportant une touche de fraicheur. À la rédac’, nous continuerons avec plaisir la série et nous vous la recommandons chaudement !

addysnina

addysnina

19 ans, étudiante et passionnée de séries, j’aime autant en regarder qu’en parler. J’ai découvert cet univers avec Charmed, 7 à la maison, Chuck, Un Dos Tres et One Tree Hill puis je suis devenue totalement accro. J’aime particulièrement les séries avec de la romance ainsi que lire ou regarder des films. Mes séries favorites : Chicago Fire, The Vampire Diaries, The Royals, Reign, Lucifer, The Fosters et dernièrement j’ai craqué pour Imposters et Timeless.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.