Review Pilot – Gone (TF1) : on continue ou pas ?

Gone est la nouvelle série policière de TF1 diffusée tous les mardis soirs en prime-time. Adaptée du roman américain One Kick écrit par Chelsea Cain, cette fiction est née d’une association pour le moins originale et surtout, internationale, à savoir : le groupe français TF1, le studio américain NBC Universal et la chaîne allemande RTL. Ce triple partenariat date de 2015 et a pour objectif de ne produire que des séries policières ou juridiques de 12 ou 13 épisodes au format “un épisode = une enquête” mais avec un fil rouge tout au long de la saison. Casting et production reviennent aux américains tandis que la distribution incombe aux européens. Du côté de Gone, la diffusion des deux premiers épisodes ce 23 janvier a attiré 5,8 millions téléspectateurs, ce qui marque un très bon démarrage. Reste à voir si les audiences suivront pour les 10 épisodes restants. Voici l’avis de la rédac’ sur le pilote de la série.

L’histoire. Gone met en scène les enquêtes concernant les disparitions de personnes. Tout commence avec la petite Kit Lannigan (Leven Rambin), enlevée par un ravisseur et retrouvée par un agent du FBI, Frank Booth (Chris Noth). 15 ans plus tard, Kit se fait appeler “Kick” et donne des cours d’arts martiaux. Frank et son partenaire John Bishop (Danny Pino) viennent la trouver afin de lui demander son aide pour leur enquête en cours, et pour cause : une petite fille s’est fait enlever et il faut la retrouver. C’est là le point de départ de ce pilote…

Notre avis. Avec un thème vu et revu, il n’est pas évident pour une série policière de se démarquer de nos jours. Gone n’échappe pas à la règle et fait dans le réchauffé. Peu d’originalité et un schéma relativement classique de série policière sur les disparitions. Cependant, les amateurs de séries de ce genre seront servis : l’enquête résolue à la fin de l’épisode, l’alchimie évidente entre l’héroïne et le bel agent du FBI, de l’action sous forme de combat final, et une équipe où chacun a un rôle défini. Le tout reste bien ficelé et tient la route. Côté casting, on retrouve du très lourd puisque Chris Noth est bien connu des fans de The Good Wife , New York – Section criminelle et Sex and the City ; Danny Pino est quant à lui un spécialiste du genre avec Cold Case: Affaires classées et New York – Unité spéciale ; et le rôle principal revient à Leven Rambin, une ancienne du soap-opera La force du destin (All My Children en VO) mais qui a su se démarquer par la suite grâce à CSI (Les experts) : Miami, The PathTrue Detective ou encore Hunger GamesLes personnages demandent à être développés par la suite mais certains semblent cacher une psychologie plus profonde qu’en apparence, à l’instar de Bishop.

Verdict. Rodée pour plaire aux amateurs de séries policières, Gone marque un début convenable. Divertissant mais pas transcendant, le show devrait convenir à tous ceux qui souhaitent une série que l’on peut prendre en cours de route avec de l’action, une équipe d’enquêteurs et un schéma classique procédural. De notre côté, nous nous arrêterons là.

La série sera diffusée chaque mardi à 21h sur TF1 sur 6 semaines, à raison de 2 épisodes par soirée.

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.