Review Pilot – FBI Most Wanted : on continue ou pas ?

FBI Most Wanted n’est autre que le spin off de FBI, l’une des nombreuses séries de Dick Wolf, qui a débuté la semaine dernière sur la chaîne américaine CBS. Le procédé reste le même, si ce n’est qu’ici, les suspects font partie de la liste des criminels les plus recherchés par l’agence fédérale, comme son nom l’indique (« most wanted », ndlr). Nous avons vu le pilote. Voici notre avis.

Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace. Cet adage s’applique ici à Dick Wolf, vétéran des séries policières procédurales. Citons entre autres parmi ses créations Deux flics à Miami, New York Unité Spéciale ou encore Chicago Fire. Les codes de ce type de show sont donc ici parfaitement respectés, il n’y a rien à redire de ce côté-là. Cependant, comme on peut s’y attendre, il s’agit d’une énième série procédurale, qui ne révolutionne pas le genre mais qui plaira définitivement aux amateurs de ce style de show. Alors, est-ce accessible aux téléspectateurs n’ayant jamais vu FBI ?

Eh bien, pas vraiment car nous entrons d’emblée dans l’action comme s’il s’agissait d’une enquête lambda. Il n’y a pas de situation d’exposition, l’épisode débute directement par le suspect. Quant à l’équipe d’agents fédéraux, elle ne nous est pas présentée. Nous comprenons pourtant assez rapidement que le leader n’est autre que Jess LaCroix (Julian McMahon), veuf et père d’une petite fille. Toutefois, pour les connaisseurs de la série-mère, le concept ne peut leur être que familier et certains personnages leur ont été introduits dans l’épisode 18 de la saison 1. De plus, nous aurions aimé également une présentation du service fédéral, avec par exemple la liste des criminels les plus recherchés, les méthodes de recherches des agents, etc. C’est pour cela qu’une question nous chiffonne l’esprit : en quoi le coupable de l’épisode a-t-il un rapport avec le titre de la série ? L’équipe ne traque pas un suspect spécifique, comme nous pouvions nous y attendre, mais a été appelée pour un délit, qui va les mener sur la piste d’un médecin crapuleux… Quelques zones d’ombre donc, mais un procédé cependant efficace qui peut facilement trouver son public.

Les acteurs remplissent leur part du contrat, et Julian McMahon (Nip/Tuck, Charmed) est à l’aise dans son rôle de chef d’équipe. Il incarne une figure autoritaire charismatique, nous rappelant Horatio Caine (David Caruso) des Experts Miami. Kellan Lutz (saga Twilight) incarne un agent que l’on sent intéressant en raison de son comportement violent. A leurs côtés, nous attendons de voir ce que nous réservent les personnages joués par Roxy Sternberg (Absentia), Nathaniel Arcand (The Revenant) et Keisha Castle-Hughes (Game of Thrones). 

En bref, un début de spin off réussi dans sa réalisation mais qui pour le moment n’apporte pas grand chose d’innovant… A voir par la suite. A la rédac, on s’arrêtera ici mais les amateurs de séries policières procédurales y trouveront leur bonheur !

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.